Open d'Australie (H) : Première pour Thiem et Zverev

Open d'Australie (H) : Première pour Thiem et Zverev©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le mercredi 29 janvier 2020 à 13h54

Alexander Zverev et Dominic Thiem s'affronteront dans la seconde demi-finale de l'Open d'Australie.



Sensationnel Dominic Thiem (25 ans). Loin d'être favori mercredi en session de nuit face à Rafael Nadal, qu'il avait déjà battu mais jamais dans un tournoi du Grand Chelem, l'Autrichien a déjoué les pronostics en sortant vainqueur d'un combat de plus de quatre heures et trois jeux décisifs (7-6, 7-6, 4-6, 7-6) face au numéro 1 mondial, mercredi en quarts de finale. Et il fallait le faire. Non seulement parce que Thiem, avec toujours aucune victoire en Grand Chelem face à Nadal, pouvait légitimement commencer à nourrir un complexe, et se dire que ce premier succès ne viendrait jamais face au Majorquin plus très loin de la retraite (33 ans). Mais aussi parce que dans les deux premiers sets, le finaliste malheureux de la dernière édition avait à chaque fois réussi le premier à prendre le service de son adversaire. Les deux fois, pourtant, l'Autrichien a trouvé les ressources pour débreaker (et même immédiatement dans la première manche) avant de faire ensuite plier son prestigieux adversaire dans deux tie-breaks tous deux mieux négociés par le numéro 5 mondial (7-3 et 7-4). Alors qu'il s'était retrouvé dos au mur dans la première manche, Nadal ayant servi pour le set à 5-3, Thiem a dû se dire qu'il avait laissé passer sa chance plus tôt dans la manche, lorsqu'il a laissé passer une balle de set, à 6-5. Une balle qui lui aurait permis d'éviter de se retrouver embarqué de nouveau dans un jeu décisif.

Nadal retarde l'échéance, pour rien

Heureusement pour celui qui n'était jamais allé aussi loin à Melbourne, où il avait fait au mieux huitièmes (à deux reprises), Nadal l'a bien aidé dans ce deuxième tie-break de la rencontre en multipliant les cadeaux. Et après une amortie mal touchée par l'Espagnol puis un point gagné avec beaucoup de réussite, Thiem pouvait légitiment commencer à rêver de sa première victoire dans un Majeur (9-4 pour Nadal sur l'ensemble des confrontations) face au meilleur joueur de terre battue de tous les temps. L'Autrichien ne savait alors peut-être pas que le lauréat de l'épreuve en 2009 (son unique victoire) avait déjà réussi à remonter trois fois un retard de deux sets. En revanche, lorsqu'il l'a vu profiter de sa deuxième balle de break du set pour enlever la troisième manche et revenir à 2-1, le futur vainqueur a compris que contre Nadal, même mener 2-0 ne garantissait pas de la victoire au bout. L'ex-compagnon de Kristina Mladenovic a alors remis un coup de collier, prenant tout de suite le service de la tête de série numéro 1 pour faire la course en tête jusqu'à 5-4. Il a alors servi pour le match. Mais crispé et rattrapé par la nervosité, il a offert le jeu sur une double-faute et trois grosses fautes en coup droit à un Nadal qui n'en demandait pas tant pour rester en vie (5-5). Pas très longtemps néanmoins, puisque dans le nouveau tie-break qui suivait, Thiem menait rapidement 5-2 puis 6-4. Il manquait alors deux balles de match coup sur coup. Sur la troisième en revanche, il ne se laissait pas gagner par la fébrilité et pouvait enfin lever les bras en Grand Chelem face à « Rafa ». Et après que Zverev a validé son billet pour sa première demi-finale dans un tel rendez-vous, Thiem, lui, pouvait savourer d'avoir enfin fait chuter le numéro 1 mondial dans un match en trois sets gagnants. Jour de première.

Pour revivre ce match, cliquez ici

Première pour Zverev

Un huitième de finale à l'Open d'Australie (2019), à Wimbledon (2017) et à l'US Open (2019), deux quarts de finale à Roland-Garros (2018 et 2019) mais encore jamais de dernier carré en Grand Chelem. Avant d'écarter Stan Wawrinka de sa route (1-6, 6-3, 6-4, 6-2), mercredi en quarts de finale à Melbourne, Alexander Zverev (22 ans) courait toujours après sa première demi-finale dans un Majeur. Un cap que le jeune joueur allemand au talent monstre mais à la forte tendance dans le même temps à laisser trop souvent ses fans sur leur faim a enfin franchi, deux jours après avoir fait chuter sévèrement le meilleur joueur du début de saison Andrey Rublev. Zverev n'a pas déroulé contre Wawrinka, la faute essentiellement à une entame complètement ratée (le Suisse menait 5-0 au bout de... seize minutes de jeu seulement). « Rien ne marchait mais j'ai finalement retrouvé de l'énergie au milieu du deuxième », a avoué l'intéressé ensuite. Le numéro 7 mondial a en effet eu toutefois le mérite de ne pas se laisser abattre par ce départ catastrophique. Mais, au contraire, de relever très vite la tête pour dicter sa loi lors des trois manches suivantes à un « StantheMan » apparemment très émoussé par ses marathons des tours précédents (victoire en cinq sets contre Medvedev et Seppi).

Ce n'est plus le même Zverev !

Le compatriote de Roger Federer n'avait plus rien de l'animal qu'il peut être parfois. En atteste son nombre impressionnant de fautes directes notamment (39, dont 35 sur les trois dernières manches). Complètement à plat dans le quatrième set, le numéro 15 mondial a presque assisté en spectateur au final, survolé par un Zverev métamorphosé par rapport à son trou d'air du début d'année lors de l'ATP Cup (trois matchs, trois défaites). Le vainqueur du Masters 2018, qui présente la particularité d'être entraîné par son père Alexander Zverev, a en premier lieu redressé la barre au service depuis le début du tournoi, lui qui avait commis 29 doubles-fautes en trois matchs à Brisbane. Zverev fait de nouveau très mal dans ce domaine, et il aura tout intérêt à le confirmer en demi-finale face à Dominic Thiem. Histoire pour celui qui reverse 10 000 dollars à chacune de ses victoires pour la lutte contre les incendies en Australie (il a confirmé mercredi qu'il offrirait également la totalité de son prize money s'il va au bout pour la même cause) de garder un bon souvenir de sa première demi-finale en Grand Chelem.

OPEN D'AUSTRALIE (Australie, Grand Chelem, dur extérieur)
Tenant du titre : Novak Djokovic (SER)

Demi-finales
Thiem (AUT, n°5) - A.Zverev (ALL, n°7)
Federer (SUI, n°3) - Djokovic (SER, n°2)

Quarts de finale
Thiem (AUT, n°5) bat Nadal (ESP, n°1) : 7-6 (3), 7-6 (4), 4-6, 7-6 (6)
A.Zverev (ALL, n°7) bat Wawrinka (SUI, n°15) : 1-6, 6-3, 6-4, 6-2
Federer (SUI, n°3) bat Sandgren (USA) : 6-3, 2-6, 2-6, 7-6 (8), 6-3
Djokovic (SER, n°2) bat Raonic (CAN, n°32) : 6-4, 6-3, 7-6 (1)

Huitièmes de finale
Nadal (ESP, n°1) bat Kyrgios (AUS, n°23) : 6-3, 3-6, 7-6 (6), 7-6 (4)
Thiem (AUT, n°5) bat Monfils (FRA, n°10) : 6-2, 6-4, 6-4
Wawrinka (SUI, n°15) bat Medvedev (RUS, n°4) : 6-2, 2-6, 4-6, 7-6 (2), 6-2
A.Zverev (ALL, n°7) bat Rublev (RUS, n°17) : 6-4, 6-4, 6-4

Sandgren (USA) bat Fognini (ITA, n°12) : 7-6 (5), 7-5, 6-7 (2), 6-4
Federer (SUI, n°3) bat Fucsovics (HUN) : 4-6, 6-1, 6-2, 6-2
Raonic (CAN, n°32) bat Cilic (CRO) : 6-4, 6-3, 7-5
Djokovic (SER, n°2) bat Schwartzman (ARG, n°14) : 6-3, 6-4, 6-4

Vos réactions doivent respecter nos CGU.