Open d'Australie (H) : Nadal est inquiet

Open d'Australie (H) : Nadal est inquiet©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le dimanche 07 février 2021 à 11h59

Alors qu'il doit débuter son Open d'Australie mardi contre Lazlo Djere, Rafael Nadal est inquiet car il souffre toujours du dos. L'Espagnol espère que chaque jour qui passe lui permettra d'aller mieux.


Ce mardi, Rafael Nadal va entamer son seizième Open d'Australie, contre le Serbe Lazlo Djere. Mais le n°2 mondial, âgé de 34 ans, ne l'aborde pas de la meilleure des façons. Il souffre en effet du dos depuis deux semaines, ce qui l'a contraint de déclarer forfait pour l'ATP Cup, qu'il a regardée depuis les tribunes (l'Espagne a été éliminée en demi-finales). Présent en conférence de presse ce dimanche, l'homme aux 20 victoires en Grand Chelem n'a pas caché son inquiétude. "Cela fait quinze jours que je souffre du dos. J'ai commencé à avoir mal à Adelaide, après un seul entraînement. Je n'ai pas pensé à ne pas jouer. La question est plus de savoir dans quelles conditions je vais commencer le tournoi. Je m'entraîne, je vais beaucoup de choses pour aller mieux. Ce n'est pas sérieux, mais le muscle est toujours tendu, donc c'est difficile de jouer avec de la liberté de mouvement. J'ai essayé de servir un peu aujourd'hui. Je vais faire tout ce que je peux pour être prêt. J'espère toujours que ça va s'améliorer. Je sais que les choses peuvent changer vite. Je vais rester positif. La seule chose que je peux faire est de continuer à suivre ma voie, me donner les moyens de débuter le tournoi, et ensuite me donner les moyens de battre Djere, et ensuite vous gagnez des jours pour aller mieux."

Nadal peut entrer un peu plus dans l'histoire

Vainqueur de l'Open d'Australie en 2009 et battu en finale en 2012, 2014, 2017 et 2019, Rafael Nadal, en cas de victoire cette année, a l'occasion de devenir le premier joueur de l'ère Open à remporter au moins deux fois chaque tournoi du Grand Chelem. Même si cela semble compromis au vu de son état physique, le Majorquain rêve de briser la malédiction qui s'acharne sur lui à Melbourne depuis son triomphe de 2009 contre Roger Federer. "J'ai eu une belle chance en 2014 (contre Wawrinka, ndlr), mais je me suis blessé au dos pendant le match. C'était dur. J'ai eu une autre bonne chance en 2012 (contre Djokovic, ndlr), et aussi en 2017 (contre Federer, ndlr) avec un break d'avance dans le cinquième set. Mais je n'ai pas gagné. C'est comme ça, je ne peux pas trouver de raison, mais c'est vrai que j'ai manqué quelques Open d'Australie sur blessure aussi (en 2006 et 2013, ndlr)." S'imposer dans deux semaines sur la Rod Laver Arena n'en serait que plus beau.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.