Open d'Australie (H) : Malgré l'adversité grandissante, Novak Djokovic compte encore gagner en Grand Chelem

Open d'Australie (H) : Malgré l'adversité grandissante, Novak Djokovic compte encore gagner en Grand Chelem©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, publié le dimanche 21 février 2021 à 20h55

Méfiant vis-à-vis de la montée d'une nouvelle génération, dont Daniil Medvedev fait partie, Novak Djokovic a confié après avoir remporté son 9eme Open d'Australie vouloir compléter sa collection.

Novak Djokovic a réduit l'écart. Tombeur en trois manches sèches de Daniil Medvedev en finale de l'Open d'Australie ce dimanche, le numéro 1 mondial a remporté à cette occasion son 18eme titre en Grand Chelem, revenant à deux longueurs de Roger Federer et Rafael Nadal à l'issue d'un tournoi que le Serbe a qualifié de « très réussi pour la Fédération australienne, pour l'Open d'Australie, pour l'Australie » en conférence de presse. Un titre que Novak Djokovic assure être « le plus difficile émotionnellement » en raison de « tout ce qui se passait, les blessures, les trucs en dehors des courts, les quarantaines ». « Ces quatre dernières semaines ont été pour le moins mouvementées. Je ne peux pas me plaindre, certains ayant dû rester quinze, vingt jours sans sortir ni s'entraîner, a déclaré le nonuple vainqueur de l'Open d'Australie. Il y a eu beaucoup de souffrances, beaucoup de sacrifices. Au début, nous ne nous sentions pas les bienvenus, à en juger par ce que les médias écrivaient sur les joueurs de tennis et sur leur présence ici. Je vais donc tirer beaucoup de choses positives de ce mois ici en Australie et voir à quoi va ressembler le reste de la saison. » Une première levée du Grand Chelem 2021 que Novak Djokovic a traversé avec une blessure aux abdominaux.

Djokovic : « Je sais qu'il y a eu beaucoup de spéculations... »

Alors que le Serbe est connu pour surjouer tout ce qui touche au secteur médical, il assure que sa blessure était bien réelle. « C'est une déchirure, une déchirure musculaire, du muscle oblique abdominal. Je l'ai sentie tout de suite quand c'est arrivé contre Taylor Fritz au troisième tour, a déclaré Novak Djokovic. Je sais qu'il y a eu beaucoup de spéculations, les gens se demandent si je suis blessé, comment je peux me remettre si vite, c'est impossible de faire ça. Je comprends. Je veux dire, écoutez, chacun a le droit d'avoir sa propre opinion, et chacun a la liberté et le droit de dire ce qu'il veut, de critiquer les autres. » Malgré les critiques, le numéro 1 mondial a signé son neuvième sacre à Melbourne et son 18eme Grand Chelem, des chiffres que Novak Djokovic ne veut pas galvauder. « 99,9 % des joueurs, des enfants qui ont une raquette dans les mains, commencent à rêver de ce qu'ils veulent réaliser, c'est un Grand Chelem, gagner un Majeur, confie le Serbe. J'ai essayé de me rappeler, de me pincer, de me dire à quel point c'est important. » Des titres qui seront plus difficile à remporter avec une nouvelle génération montante. « Je profite chaque fois davantage de ce succès parce que je sais que plus le temps passe, plus il va être difficile pour moi de mettre la main sur le trophée majeur parce que vous avez, bien sûr, de nouveaux jeunes joueurs qui arrivent, qui ont aussi faim que vous, peut-être même plus, et ils arrivent et ils me défient, moi, Roger Federer et Rafael Nadal. »

Djokovic : « Combien de temps faudra-t-il à Zverev, Tsitsipas ou Medvedev ? »

Mais, gagner des titres en Grand Chelem restera un objectif pour Novak Djokovic, qui ne cache pas que cela sera sa principale motivation à l'avenir. « Je sais que d'un point de vue biologique et réaliste, les choses sont différentes de ce qu'elles étaient il y a dix ans pour moi, admet le Serbe. Je dois être plus intelligent avec mon programme et atteindre mon pic au bon moment. Les tournois du Grand Chelem sont ceux où je veux pouvoir donner le meilleur. » Et, pour contester sa domination, la liste des candidats s'allonge avec une génération qui a les dents longues. « Dominic Thiem a participé à plusieurs finales du Grand Chelem avant de remporter un trophée, une victoire. Combien de temps faudra-t-il à Zverev, Tsitsipas ou Medvedev pour faire de même ? Je ne sais pas. Mais ils semblent terriblement proches, ajoute un Novak Djokovic plus méfiant que jamais. Tsitsipas, Zverev, Medvedev, ils ont tous remporté le Masters, plusieurs Masters 1000, ont un classement élevé. Ils ont disputé des demi-finales ou des finales de Grand Chelem, donc ce n'est qu'une question de temps. Mais espérons que ce ne soit pas pour tout de suite. » Alors que Roger Federer prépare son retour à la compétition, le suspense pourra sans aucun doute s'intensifier concernant la course aux victoires en Grand Chelem.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.