Open d'Australie (H) : Djokovic retrouve Federer en demi-finales

Open d'Australie (H) : Djokovic retrouve Federer en demi-finales©Media365

Aurélien CANOT, publié le mardi 28 janvier 2020 à 12h40

Roger Federer a encore arraché mardi une victoire inespérée. Le Suisse retrouvera Novak Djokovic, facile contre Milos Raonic.

Ce Roger Federer est décidément inébranlable ! Au bord du gouffre au tour précédent face à John Millman (l'Australien menait 8-4 dans le super tie-break avant que Federer ne gagne les six points suivants), le Suisse est encore passé tout près de la sortie, ce mardi en quarts de finale face à Tennys Sandgren. Sept fois, l'Américain s'est retrouvé à un point de signer l'exploit de sa vie. Sept fois, le numéro 3 mondial s'en est sorti, pour finalement égaliser à deux manches partout et s'imposer dans le cinquième et dernier set (6-3, 2-6, 2-6, 7-6, 6-3) à l'issue d'une résistance inouïe une nouvelle fois et d'un affrontement époustouflant. « Sur les sept balles de match, je n'étais pas en contrôle tout le temps, j'espérais simplement qu'il n'allait pas réussir un superbe coup gagnant sur lequel je ne pourrais rien faire, a avoué le Bâlois après-coup. J'ai été incroyablement chanceux, je ne mérite pas forcément cette victoire mais je suis encore debout » Un quart de finale d'autant plus épique que tous les ingrédients sont venus s'ajouter les uns après les autres pour que cette rencontre fasse date. Avec un Federer injouable dans le premier set et donnant le sentiment qu'il allait marcher sur le centième mondial, puis fantomatique dès les premiers points de la deuxième manche et soudainement diminué au point de laisser penser qu'il allait abandonner. Le Suisse a confié par la suite qu'il avait ressenti une douleur à l'aine qu'il avait tout fait pour masquer autant que possible. Il a alors serré les dents et presque fait de la figuration uniquement tandis que Sandgren, lui aussi métamorphosé par rapport à l'entame de match (mais dans le bon sens du terme) a, lui, récité son meilleur tennis pendant deux sets à sens unique pour basculer en tête et mener ensuite 5-4 dans le troisième set.

Federer sauve sept balles de match !

Dos au mur, « RF », jamais battu dans sa carrière par un joueur aussi mal classé, savait que sa survie ne tenait plus qu'à un fil. Un fil que Sandgren a été à deux doigts de saisir avec ses sept balles de match (trois à 5-4, quatre ensuite dans le jeu décisif) qui auraient dû lui permettre d'ajouter Federer à son tableau de chasse, deux ans après avoir créé la sensation face à Dominic Thiem en huitièmes de finale du même tournoi. Rattrapé par la nervosité, crispé, l'Américain qui ne brille qu'en Grand Chelem (il avait déjà atteint les quarts de finale du tournoi, en 2018) n'a su convertir aucune de ses sept occasions, pourtant rêvées. Resté miraculeusement en vie, Federer n'en demandait pas tant. Et après avoir recollé à deux manches partout, le sextuple tenant du titre, soudainement revigoré et dont les coups faisaient de nouveau mal, ne s'est pas gêné pour faire la course en tête dans le dernier set, prendre les devants en réussissant son premier break depuis quatre sets et faire tomber un Sandgren qui état toujours sorti vainqueur de ses matchs en cinq sets jusqu'alors. Un scénario cauchemar semblable à celui vécu en 2001 par le... coach de Sandgren Michael Russell. L'Américain s'était lui aussi retrouvé à un point de provoquer un tremblement de terre, à Roland-Garros contre le maître des lieux de l'époque Gustavo Kuerten. Comme son protégé mardi contre Federer, il avait laissé passer sa chance. Cette année-là, « Guga », déjà vainqueur à deux reprises du tournoi, avait soulevé son troisième trophée Porte d'Auteuil. Roger Federer sera-t-il lui aussi de nouveau sacré dimanche à Melbourne ? Il faudra d'abord écarter Novak Djokovic (ou peut-être Milos Raonic) en demi-finales. Mais il semble que rien ne peut arriver au Suisse cette année à Melbourne.

Djokovic encore facile contre Raonic

La demi-finale attendue entre Novak Djokovic et Roger Federer aura bien lieu. En beaucoup moins de temps (2h53) que son futur adversaire, le Serbe a rejoint le Suisse dans le dernier carré. Opposé à l'un des adversaires qu'il aime le plus affronter, le numéro 2 mondial a de nouveau aisément surclassé Milos Raonic (6-4, 6-3, 7-6), enregistrant du même coup sa dixième défaite en dix matchs face au Canadien, qui n'a toujours gagné que deux sets dans sa carrière face à sa bête noire. La très belle semaine jusqu'à maintenant de l'ancien membre du Top 3 mondial, tombeur notamment de Stefanos Tsitsipas, laissait pourtant augurer d'un autre sort qu'une nouvelle correction pour Raonic face à Djokovic. Retombé dans ses travers, au point de se montrer moins efficace que son bourreau au service, qui constitue pourtant son arme de destruction principale, le Canadien a tenté de retarder aussi longtemps qu'il l'a pu à la gifle qui se profilait une nouvelle fois pour lui. Mais si le Serbe a dû attendre neuf balles de break avant de devenir le premier joueur à réussir à prendre la mise en jeu de Raonic lors de cette édition, il lui a tout de suite dicté sa loi. Dans le deuxième set, trois opportunités lui ont suffi de surcroît pour prendre encore les devants et se retrouver avec deux sets d'avance au bout de seulement 1h40 de jeu.

Djokovic embêté avec ses... lentilles

Dans la troisième manche, en revanche, le 35eme mondial a enfin posé quelques problèmes au septuple vainqueur de l'Open d'Australie. Pourtant, le plus gros souci que Djokovic ait connu dans cette partie a été un problème de... lentilles, qui l'a obligé à s'absenter momentanément du court, sans pour autant retrouver sa pleine vision tout de suite. Raonic en a profité pour continuer de faire la course en tête dans le set jusqu'à un nouveau jeu décisif entre les deux hommes. Le huitième dans l'histoire de leur confrontation, avec un net avantage là aussi pour le « Djoker » (6 gagnés sur 8). Un ascendant psychologique qui a visiblement paralysé le serveur, balayé dans ce jeu décisif (7-1) comme il l'avait été dans les deux premiers sets. Une fois de plus, le meilleur relanceur de la planète tennis a déréglé la mécanique pourtant généralement dévastatrice du géant d'en face. Le joueur le plus titré de l'histoire de la compétition s'offre ainsi une 37eme demi-finale en Grand Chelem, face à l'un de ses rivaux éternels Roger Federer. Melbourne Park en salive à l'avance.

Pour revivre ce match, cliquez ici

OPEN D'AUSTRALIE (Australie, Grand Chelem, dur extérieur)
Tenant du titre : Novak Djokovic (SER)

Demi-finales
Nadal (ESP, n°1) ou Thiem (AUT, n°5) - Wawrinka (SUI, n°15) ou A.Zverev (ALL, n°7)
Federer (SUI, n°3) - Djokovic (SER, n°2)

Quarts de finale
Nadal (ESP, n°1) - Thiem (AUT, n°5)
Wawrinka (SUI, n°15) - A.Zverev (ALL, n°7)
Federer (SUI, n°3) bat Sandgren (USA) : 6-3, 2-6, 2-6, 7-6 (8), 6-3
Djokovic (SER, n°2) bat Raonic (CAN, n°32) : 6-4, 6-3, 7-6 (1)

Huitièmes de finale
Nadal (ESP, n°1) bat Kyrgios (AUS, n°23) : 6-3, 3-6, 7-6 (6), 7-6 (4)
Thiem (AUT, n°5) bat Monfils (FRA, n°10) : 6-2, 6-4, 6-4
Wawrinka (SUI, n°15) bat Medvedev (RUS, n°4) : 6-2, 2-6, 4-6, 7-6 (2), 6-2
A.Zverev (ALL, n°7) bat Rublev (RUS, n°17) : 6-4, 6-4, 6-4

Sandgren (USA) bat Fognini (ITA, n°12) : 7-6 (5), 7-5, 6-7 (2), 6-4
Federer (SUI, n°3) bat Fucsovics (HUN) : 4-6, 6-1, 6-2, 6-2
Raonic (CAN, n°32) bat Cilic (CRO) : 6-4, 6-3, 7-5
Djokovic (SER, n°2) bat Schwartzman (ARG, n°14) : 6-3, 6-4, 6-4

Vos réactions doivent respecter nos CGU.