Open d'Australie (H) : Djokovic, Nadal, Federer, où en sont les favoris ?

Open d'Australie (H) : Djokovic, Nadal, Federer, où en sont les favoris ?©Panoramic, Media365
A lire aussi

Quentin Lecointe : publié le dimanche 19 janvier 2020 à 16h51

Novak Djokovic apparaît comme le favori de cet Open d'Australie 2020 chez les messieurs mais d'autres joueurs devraient avoir leur mot à dire lors de cette quinzaine.

Djokovic favori à sa propre succession

Vainqueur à sept reprises de l'Open d'Australie et tenant du titre après avoir étrillé Rafael Nadal en finale l'année dernière, Novak Djokovic est le grand favori à sa propre succession. Souvent très en jambes en début de saison, l'actuel numéro 2 mondial a démarré de la meilleure des manières l'année 2020 en s'adjugeant l'ATP Cup avec la Serbie. Lors de son parcours, Djokovic s'est notamment montré convaincant en sortant vainqueur d'un gros combat face à Daniil Medvedev puis en dominant sans trembler Rafael Nadal lors de la finale. En jetant un œil sur le tableau, Djokovic ne devrait pas rencontrer de difficulté particulière sur son parcours jusqu'aux quarts de finale où il pourrait avoir rendez-vous avec Stefanos Tsitsipas.

Nadal jamais bien loin

Présent dans le dernier carré des quatre tournois du Grand Chelem l'année dernière, Rafael Nadal a prouvé une nouvelle fois qu'il fallait toujours compter sur lui malgré les années qui passent. Le numéro 1 mondial a connu une entame de saison mitigée lors de l'ATP Cup avec notamment deux défaites face à David Goffin et Novak Djokovic. Victorieux à une seule reprise de l'Open d'Australie (en 2009), l'Espagnol n'a jamais fait de la Rod Laver Arena son jardin. Si son tableau ne présente pas de difficulté lors des premiers tours, il pourrait faire face à un premier danger dès les huitièmes de finale avec Nick Kyrgios ou Karen Khachanov. L'imprévisible australien a souvent posé des problèmes à Nadal en lui proposant un tennis auquel il est rarement confronté.

Federer dans le doute

De son aveu même, Roger Federer est dans le flou au moment d'entamer ce premier Grand Chelem de la saison. « Je suis aussi dans le doute, dans l'inconnu (...) J'ai effectué tout ce que je pouvais, mais les entraînements ne remplacent jamais les matches. Donc je ne sais pas », a avoué le Suisse en conférence de presse avant son entrée en lice ce lundi face à Steve Johnson. Il faut dire que le numéro 3 mondial est le seul parmi les favoris à ne pas avoir joué la moindre rencontre officielle en ce début de saison. Critiqué pour avoir disputé des exhibitions aux quatre coins du monde entre la fin de la saison 2019 et le début de cette nouvelle année, Federer reste néanmoins capable de sortir de sa boite quand personne ne s'y attend, comme lorsqu'il avait remporté le titre en Australie en 2017 après plus de six mois d'absence sur le circuit. L'homme aux 20 titres du Grand Chelem bénéficie cette année d'un tableau clément qui pourrait lui permettre de se régler au fil des tours.


Les outsiders en embuscade

On le répète année après année, mais la jeune génération va bien finir un jour ou l'autre par remporter un tournoi du Grand Chelem. Parmi cette bande de jeunes affamés, Medvedev semble le plus proche de soulever un trophée du Grand Chelem. Le quatrième mondial a prouvé à l'occasion du dernier US Open, en livrant un incroyable combat face à Rafael Nadal en finale, qu'il ne lui manquait pas grand-chose pour s'imposer dans un Majeur. Demi-finaliste l'an passé, Tsitsipas a montré son aptitude à briller dans les grands rendez-vous en sortant notamment Federer en huitièmes de finale. Le Grec s'est également invité à la table des grands en remportant le Masters en fin d'année dernière. Numéro 5 mondial mais jamais capable de faire mieux qu'un huitième de finale en Australie, Dominic Thiem apparaît un peu en retrait. Auteur d'un début de saison époustouflant avec deux titres coup sur coup à Doha et Adélaïde, Andrey Rublev sera également à surveiller lors de cette première levée du Grand Chelem.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.