Open d'Australie : Benchetrit éliminé face à Kudla, positif au coronavirus

Open d'Australie : Benchetrit éliminé face à Kudla, positif au coronavirus

Joana Guerra Mota, publié le lundi 11 janvier 2021 à 18h00

Elliot Benchetrit est éliminé dès le premier tour de qualifications de l'Open d'Australie après une défaite (6-4, 6-3) face à Denis Kudla. Un adversaire qui a appris pendant le match qu'il était positif au coronavirus.

Pour Elliot Benchetrit, la défaite face à Denis Kudla lors des qualifications de l'Open d'Australie, disputées à Doha, ne passe pas vraiment. Alors que les deux hommes étaient sur la fin du premier set, les organisateurs de l'événement ont été informés que l'Américain avait été testé positif au coronavirus. Malgré cette information, le match s'est poursuivi et c'est finalement Denis Kudla qui l'a emporté, deux sets à zéro. Cette information laisse Elliot Benchetrit dans l'incompréhension. Le 221eme mondial ne parvient pas à digérer cette défaite : "En gros, si j'avais gagné le jeu à 5-3 pour faire 5-4, j'aurais été qualifié pour le deuxième tour".

Un enjeu sanitaire

Au-delà de l'aspect sportif, il y a aussi l'aspect sanitaire qui compte. Le tennisman n'arrive pas à croire que les organisateurs l'ont laissé jouer contre un adversaire touché par le coronavirus . "Là, on est dans l'attente de savoir si je suis cas contact ou pas. Et si je suis cas contact, ce serait double peine parce que j'ai perdu mon match alors que j'ai joué un mec positif, qu'ils n'ont pas eu le résultat avant mon match, et qu'en plus de ça, je vais devoir rester une semaine dans ma chambre", témoigne Benchetrit dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux. Sans oublier que les organisateurs ont pris la décision de déclarer Denis Kudla forfait pour le deuxième tour des qualifications de l'Open d'Australie. Eliott Benchetrit aurait donc eu toutes ses chances. Ainsi, malgré le match, il n'y a pas de réel gagnant. Cette mésaventure interroge également sur les mesures sanitaires mises en place par les organisateurs. Il ne faudrait pas que cela se reproduise pendant ce Grand Chelem. Le monde du sport est déjà assez bouleversé par cette crise sanitaire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.