Monfils : " Je suis dans la bonne direction "

Monfils : " Je suis dans la bonne direction "©Media365
A lire aussi

Gabriel Vanhoutte, publié le mercredi 16 janvier 2019 à 12h51

Gaël Monfils est tombé ce mercredi dès le deuxième tour de l'Open d'Australie contre Taylor Fritz (6-3, 6-7 (8), 7-6 (6), 7-6 (5). Une rechute pour le Parisien, après sa probante victoire contre Dzumhur au premier tour. Pourtant, Monfils a relativisé sa performance en conférence de presse.

Éliminé précocement de l'édition 2019 de l'Open d'Australie, contre Taylor Fritz (6-3, 6-7, 7-6, 7-6) ce mercredi au deuxième tour, Gaël Monfils est revenu en conférence de presse sur une performance qu'il juge correcte pour sa part. « Je n'ai pas fait mon meilleur match mais je ne me cache pas derrière quoi que ce soit. Je n'ai pas réussi à être à la hauteur de mon match. J'ai raté beaucoup de choses à cause de la tension, le match, pas mal de choses mais j'ai fait le maximum. Aujourd'hui, je joue peut-être moins bien mais je suis content parce que je me suis bien préparé. J'ai fait un match correct dans les conditions du jour. Je continue à travailler et je pense que je travaille bien. Je suis dans la bonne direction. Dans le travail et l'envie, je suis là. »

Monfils : « Je laisse tout le crédit à Taylor Fritz »

Interrogé sur une éventuelle gêne à la suite de ses problèmes aux adducteurs lors du premier tour, le Français a écarté cette thèse pour expliquer sa défaite : « Je n'aime pas parler de blessure. Je laisse tout le crédit à Taylor (Fritz), qui a fait un bon début de match et qui a bien servi. C'est sûr que j'ai mis un peu de temps à me mettre en jambes. Je suis rentré sur le terrain, c'est que ça allait. » Avant de rappeler que son manque de réalisme reste la première raison de son échec (une balle de break convertie sur treize) : « Une sur treize, ce n'est pas top. Il est allé chercher les points plus que moi. De temps en temps, je me suis précipité. Ce sont des choses qui vont se mettre en place progressivement. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.