Mahut : " On a accompli notre rêve "

Mahut : " On a accompli notre rêve "©Media365
A lire aussi

Gabriel Vanhoutte, publié le lundi 28 janvier 2019 à 13h01

Pierre-Hugues Herbert et Nicolas Mahut sont devenus dimanche la huitième paire à gagner les quatre tournois du Grand Chelem en double messieurs, après leur victoire sur Henri Kontinen et John Peers en finale de l'Open d'Australie (6-4, 7-6). Une performance qui emplit de joie le tandem français.

Après l'US Open, Wimbledon et Roland-Garros, le duo Pierre-Hugues Herbert et Nicolas Mahut a obtenu le « Grand Chelem » en remportant ce dimanche l'Open d'Australie (6-4, 7-6), aux dépens de la paire composée d'Henri Kontinen et John Peers. Les Français sont ainsi devenus le huitième tandem de l'histoire à remporter les quatre Majeurs. Au micro d'Eurosport, Nicolas Mahut laissait transparaître son émotion : « On a accompli notre rêve. Quand on a commencé ensemble, on ne pensait pas faire aussi bien. J'avais bon espoir qu'on soit une bonne équipe, et cinq ans après on a les quatre [Grand Chelems], c'est assez incroyable, les émotions sont très fortes à la fin. Je suis très fier de notre équipe. »

Herbert : « Profiter de ça avec une belle petite bouteille de vin, à la française ! »

Interrogé sur une victoire qui place le duo français parmi les plus illustres noms du double messieurs, Pierre-Hugues Herbert concédait, lui, de son côté : « Ça donne le vertige. Quand on regarde les résultats, c'est incroyable. Pour l'instant, je pense qu'on ne réalise pas encore. Ce qu'on sait, c'est qu'on s'éclate quand on joue ensemble. J'espère que ça va continuer comme ça, mais on va déjà pouvoir regarder nos trophées à la maison, et se dire : merde, c'est quand même sympa ! »  Et de penser aux célébrations à venir : « On va essayer de profiter de ça ce soir avec une belle petite bouteille de vin à la française ! » Sur la réussite d'un duo qui touche les sommets, moins de cinq ans après sa formation, Mahut dévoile un secret évident, au vu de la complicité des deux joueurs : « Ça fonctionne parce que l'on s'aime vraiment. Je considère Pierre-Hugues comme mon petit frère. Ce sont des moments de partage. Quand je m'arrêterai, il y aura bien sûr les trophées, mais aussi toutes les émotions, tout ce qu'on a partagé ensemble. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.