Federer éteint la polémique de la " night session "

Federer éteint la polémique de la " night session "©Media365
A lire aussi

Matthieu Angosto, publié le jeudi 18 janvier 2018 à 15h11

Vainqueur de Jan-Lennard Struff (6-4, 6-4, 7-6) au 2eme tour de l'Open d'Australie, Roger Federer a balayé les rumeurs de favoritisme. Selon le Suisse, il ne contrôle pas l'heure de ses matchs.

« Il y a 60 personnes qui demandent des choses et je suis l'un d'entre eux, oui ». Interrogé par Jim Courier après sa victoire face à l'Allemand Jan-Lennard Struff, Roger Federer a joué cartes sur table. Oui, il a demandé à jouer son second tour durant la « night session ». Non, son statut de numéro 2 mondial ne lui octroie pas plus de pouvoir. Depuis le début du Grand Chelem australien, le Suisse explique qu'il est préférable de jouer la totalité d'un tournoi dans des conditions similaires. Mais il assure aussi qu'il n'aurait pas de problèmes à jouer en journée, en pleine canicule. Reste à voir si les organisateurs, qui ont programmé l'affiche Djokovic-Monfils en journée ce jeudi, continueront à planifier le tenant du titre en « night session » pour le troisième tour. Federer y retrouvera Richard Gasquet.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.