Fed Cup : La France remporte la finale au double décisif !

Fed Cup : La France remporte la finale au double décisif !©Media365

Aurélie SACCHELLI, publié le dimanche 10 novembre 2019 à 10h50

Grâce à la victoire de Kristina Mladenovic et Caroline Garcia en deux sets contre Ashleigh Barty et Samantha Stosur (6-4, 6-3), la France a remporté la troisième Fed Cup de son histoire, à Perth en Australie. Au début de la journée, Kristina Mladenovic avait créé la sensation en battant Ashleigh Barty, avant que Pauline Parmentier ne soit battue par Ajla Tomljanovic.




Il y avait eu Sandrine Testud en 1997 et Amélie Mauresmo 2003. En 2019, ce sont Kristina Mladenovic et Caroline Garcia qui ont apporté le point décisif à la France, lui permettant ainsi de glaner la troisième Fed Cup de son histoire, la dernière avec la formule actuelle ! Les deux joueuses, qui avaient été battues dans ce fameux cinquième match en finale en 2016 à Strasbourg face à la République tchèque, avant de se brouiller pendant de nombreux mois suite à la décision de Garcia de ne plus jouer en Fed Cup ponctuellement, ont vaincu le signe indien ce dimanche, en décrochant le point de la victoire, à l'autre bout du monde. Kristina Mladenovic, victorieuse du Masters de double il y a une semaine tout juste, s'est comportée en patronne de cette équipe de France, en rapportant trois points, alors qu'on attendait plutôt la n°1 mondiale Ashleigh Barty dans ce rôle. Mais la reine de la WTA, accompagnée de Samantha Stosur, demi-finaliste du Masters de double, avec qui elle disputait seulement son deuxième double, n'a quasiment pas vu le jour durant ce cinquième match. Les Françaises se sont imposées 6-4, 6-3 en 1h16 !

Les Bleues ont fait craquer Barty

Les Australiennes ont débuté le match en jouant principalement sur Caroline Garcia, battue 6-0, 6-0 la veille par Ashleigh Barty, et cela a payé car elles ont breaké d'entrée. Mais les Françaises ont décidé de jouer sur Samantha Stosur, toujours en difficulté quand il s'agit de jouer à la maison (seulement deux huitièmes de finale à l'Open d'Australie, alors qu'elle a été n°4 mondiale et gagnante de l'US Open), et cela a payé aussi, les Françaises recollant à 2-2. Les équipes ont ensuite facilement gagné leur service, jusqu'à 5-4 où Barty a craqué, permettant aux Bleues d'empocher le set. Dans le deuxième, Mladenovic et Garcia ont immédiatement mis la pression sur leurs adversaires en breakant de nouveau Barty d'entrée (0-2). Elles ont ensuite sauvé trois balles de débreak sur le jeu suivant avant de se créer deux premières balles de match à 5-2, sauvées par Stosur. Mais la troisième, sur le service de « Kiki », a été la bonne. La France ramène la Coupe à la maison ! La saison prochaine, il faudra se rendre à Budapest (Hongrie) du 18 au 24 avril, avec douze équipes, une phase de poules, des demi-finales et la finale dans la même semaine, pour défendre le précieux trophée. Alors que la France a vécu une année particulièrement décevante au niveau des résultats en simple (rappelons que Mladenovic et Garcia sont 40eme et 45eme mondiales, et que seules Garcia et Ferro ont gagné un tournoi), Julien Benneteau, pour sa première saison en tant que capitaine, a réussi lui aussi une immense performance en allant conquérir cette 57eme Fed Cup !



FED CUP / FINALE 2019
Les 9 et 10 novembre à Perth (Australie)
AUSTRALIE - FRANCE : 2-3 >>> FRANCE VAINQUEUR

Samedi 9 novembre
Kristina Mladenovic (FRA) bat Ajla Tomljanovic (AUS) : 6-1, 6-1
Ashleigh Barty (AUS) bat Caroline Garcia (FRA) : 6-0, 6-0

Dimanche 10 novembre
Kristina Mladenovic (FRA) bat Ashleigh Barty (AUS) : 2-6, 6-4, 7-6 (1)
Ajla Tomljanovic (AUS) bat Pauline Parmentier (FRA) : 6-4, 7-5
Caroline Garcia (FRA)/Kristina Mladenovic (FRA) battent Ashleigh Barty/Samantha Stosur (AUS) : 6-4, 6-3


Si vous avez manqué le deuxième match : 

Parmentier préférée à Garcia

Ajla Tomljanovic a attendu le meilleur moment pour décrocher sa première victoire sous le maillot de l'Australie en Fed Cup. Alors qu'une défaite face à Pauline Parmentier (qu'elle affrontait pour la toute première fois) aurait offert le trophée à la France, la 51eme joueuse mondiale a fait respecter la logique en s'imposant 6-4, 7-5 en 1h33. Car si Alicia Molik avait décidé de garder confiance en sa joueuse, pourtant laminée par Kristina Mladenovic samedi (6-1, 6-1), Julien Benneteau avait quant à lui décidé de lancer la 122eme joueuse mondiale en lieu et place de Caroline Garcia, qui n'avait pas remporté le moindre jeu contre Ashleigh Barty la veille (a priori, Alizé Cornet n'était pas au top de sa forme après la blessure qui l'avait privée de la fin de saison sur le circuit WTA). Un choix qui s'est avéré perdant.

Parmentier débreake, mais craque ensuite

Car après un bon début de match où elle s'est même créé deux balles de break d'entrée, Parmentier a vu Tomljanovic prendre le dessus petit à petit, et finalement concrétiser sa domination par un break à 5-4. Dans le deuxième set, l'Australienne a mené 4-2, avant de perdre son avance dans la foulée à cause d'une double-faute (4-4). Mais comme dans la première manche, elle a mis la pression sur le dernier jeu de service de la Française pour s'éviter un tie-break, et s'est imposée 7-5. L'Australie et la France sont donc à égalité.

Si vous avez manqué le premier match : 


Mladenovic réussit l'exploit !

C'est donc à l'autre bout du monde que Kristina Mladenovic a signé l'une des plus belles victoires de sa carrière ! Alors qu'on comptait sur elle pour remporter le point du samedi et le point du double, la 40eme joueuse mondiale a montré qu'elle était plus qu'une excellente joueuse de double et que le classement ne voulait rien dire quand on portait le maillot de l'équipe nationale, en s'offrant le scalp de la n°1 mondiale et gagnante du Masters il y a une semaine à peine, Ashleigh Barty. Si la reine de la WTA avait signé « le meilleur match de sa vie », selon ses propres dires, samedi contre Caroline Garcia (6-0, 6-0), elle a cette fois ressenti la pression de jouer à domicile et d'être archi-favorite, et a complètement perdu ses moyens face à « Kiki », s'inclinant 2-6, 6-4, 7-6 en 2h34.

Les supporters français privés de drapeaux

Barty était prévenue, car la Française était la dernière joueuse à l'avoir battue avant son triomphe à Roland-Garros (6-2, 6-3 à Rome). Appliquée, l'Australienne a signé un excellent début de match, avec quatre aces et aucune balle de break à défendre dans le premier set, où elle a pris le service adverse à 1-0 et 5-2. On pensait alors qu'elle allait s'acheminer vers une victoire presque aussi facile que la veille, mais Mladenovic, soutenue par les supporters bleus pourtant interdits de drapeaux et mégaphones (en signe de soutien le président de la FFT a quitté sa tribune pour les rejoindre) a mis plus d'intensité dès le début du deuxième set, en se procurant cinq balles de break. Elle les a manquées et les deux joueuses ont ensuite facilement tenu leur service, jusqu'à 4-3 où Barty a une balle de 5-3, qui ressemblait fort à une balle de match, mais elle a été sauvée par la Française. Finalement, sur le jeu suivant, c'est Mladenovic qui a réussi à prendre le service adverse et égaliser à une manche partout !

Mladenovic parfaite dans le tie-break

Le dernier set a été irrespirable, avec plusieurs changements de scénario. Mladenovic a mené 3-1 puis a été rejointe à 3-3, avant de breaker à 4-4 et se faire rejoindre immédiatement (5-5). La Française a manqué trois balles de break à 5-5, et tout s'est finalement joué au tie-break, où « Kiki » a joué de façon parfaite pour l'emporter 7-1 ! Couchée sur le court après la balle de match et en larmes pendant son discours, la n°40 avait conscience d'avoir signé un exploit qui restera dans les annales du tennis féminin français. En espérant que l'exploit n'ait pas servi à rien...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.