Billie Jean King Cup : Après l'élimination, Benneteau préfère voir du positif

Billie Jean King Cup : Après l'élimination, Benneteau préfère voir du positif©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le samedi 16 avril 2022 à 21h40

Battues nettement par l'Italie, les Bleues devront défendre leur place dans le Groupe Mondial en novembre prochain. Julien Benneteau, après ce revers, a assuré qu'il y avait du positif à tirer.



Après son titre en 2019, l'équipe de France n'est pas assurée de rester dans l'élite. Battues très sèchement par l'Italie, les Bleues devront disputer un barrage en novembre prochain et manqueront la phase finale de la Billie Jean King Cup. A l'issue de ce week-end difficile, le capitaine tricolore Julien Benneteau a fait un bilan lucide. « Il n'y a pas eu de miracle. On savait que ce serait difficile. On a eu des pépins à gérer. En face, Camila Giorgi a fait deux matchs excellents. Bravo à elle et à l'équipe d'Italie, a-t-il déclaré dans un communiqué de la Fédération Française de tennis. On a essayé, mais ça n'a pas suffi. Alizé Cornet est irréprochable encore une fois. Exemplaire. Dans son engagement, son intensité, dans ce qu'elle montre et apporte aux autres. C'est une locomotive. Elle perd ce match d'un rien... »

Benneteau : « On a essayé de les mettre à l'aise »

Pour ce duel face à l'Italie, Julien Benneteau a décidé d'aligner Océane Dodin et Harmony Tan. Un choix qui n'a pas été payant mais qui n'est pas une source de regrets. « Elles découvraient la compétition. On a essayé de les mettre à l'aise, de ne pas trop les chambouler dans leurs habitudes. Elles ont fait ce qu'elles pouvaient, a confié le capitaine tricolore. Ce n'est pas un hasard, quand on est 80eme ou 100eme, de voir qu'il y a une différence de niveau quand on joue une Top 30. Je n'ai rien à leur reprocher sur leur investissement, sur ce qu'elles ont donné. » Kristina Mladenovic, quant à elle, « a répondu présent ». « C'est plus compliqué en simple pour elle en ce moment », a ajouté Julien Benneteau. En vue des barrages, le capitaine des Bleues espères que ses « joueuses vont pouvoir remonter dans la hiérarchie, gagner des matchs », ajoutant qu'« il n'y a que comme ça que l'on pourra se maintenir dans le Groupe Mondial ». Un avenir qui se jouera sur deux jours en novembre prochain.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.