Russie : Medvedev célèbre sa victoire avec le "Calma" de Ronaldo

Russie : Medvedev célèbre sa victoire avec le "Calma" de Ronaldo©Media365

Thomas Siniecki, Media365 : publié le samedi 04 décembre 2021 à 23h46

Toujours aussi décalé dans ses interactions avec les spectateurs, Daniil Medvedev leur a demandé de se calmer à la manière de Cristiano Ronaldo, après avoir écarté Jan Lennard Struff en demi-finales de Coupe Davis (6-4, 6-4).



Daniil Medvedev a fêté son point, qualifiant la Russie pour la finale de Coupe Davis, à la manière de Cristiano Ronaldo, en mimant avec les mains le fameux "Calma" du joueur portugais en direction des spectateurs. "Si je célèbre après un match, oui, j'aime faire quelque chose d'amusant. Ce qui est drôle dans notre équipe, c'est le coach de Karen Khachanov qui est espagnol et qui aime dire ça en russe. Il nous le dit à chaque fois que quelqu'un gagne aux cartes, au football ou même au tennis. Et quand Cristiano Ronaldo jouait à Madrid, il le faisait souvent, c'est pour ça que j'ai trouvé ça amusant." Dans la capitale espagnole, Andrey Rublev avait apporté le premier point contre Denis Koepfer (6-4, 6-0), avant que Daniil Medvedev en fasse donc de même contre Jan Lennard Struff (6-4, 6-4).

"Oui, c'était probablement la mauvaise décision de faire ça", consent néanmoins le n°2 mondial, qui ne retrouvera pas Novak Djokovic dimanche en finale, mais plutôt Marin Cilic avec la Croatie. "C'est toujours mieux quand les gens nous soutiennent, mais si ce n'est pas le cas, il faut gagner à la fois contre l'adversaire mais aussi contre eux. Tout ce que je fais, je ne le fais pas exprès, c'est de l'émotion pure. Je suis plus calme dans la vie que sur un court, où il y a beaucoup d'adrénaline. Je déteste perdre et j'ai moins de temps pour m'arrêter et réfléchir. Les gens devraient aimer ça, ce sont des émotions réelles, ce n'est pas pour que les gens deviennent fous ou tristes." La probable célébration de victoire de Daniil Medvedev sera donc scrutée de près dimanche.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.