Piqué et Kosmos se retirent du tennis

Piqué et Kosmos se retirent du tennis©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le mardi 16 mai 2023 à 11h06

Après la fin du contrat avec la Coupe Davis en janvier dernier, Gerard Piqué et son groupe Kosmos se retirent du tennis.



Il avait l'ambition de réinventer la Coupe Davis, "la compétition du peuple considéré comme élitiste". Mais l'aventure de Gerard Piqué, et de son groupe Kosmos, dans le tennis est déjà terminée. Quatre mois après l'annonce, par la Fédération internationale de tennis (ITF) de la rupture du contrat avec Kosmos, qui avait procédé à une réforme radicale - et très contestée - de la compétition en 2018, le quotidien OK Diario a annoncé la fermeture des filiales Kosmos Tennis et Kosmos Management. Et si la première structure était uniquement lié à la Coupe Davis, la disparition de la deuxième étonne plus. Car Andrey Rublev, Elina Svitolina et Borna Coric étaient représentés depuis janvier par Kosmos Management, alors que Dominic Thiem avait lui quitté le groupe quelques semaines plus tard, deux ans après son arrivée.

Focus sur le football

Toujours selon le journal espagnol, Kosmos et Piqué devraient surtout se concentrer sur leurs autres activités, notamment dans le football, avec la Kings League, une compétition à 7 diffusée sur Twitch qui rencontre un vrai succès de l'autre côté des Pyrénées, ainsi que le FC Andorre, qui est passé en quatre ans du cinquième au deuxième échelon, où le club de la Principauté occupe aujourd'hui le neuvième rang. Reste maintenant à savoir ce que va devenir la Coupe Davis, organisée par l'ITF cette année mais dont l'avenir reste incertain. Gilles Moretton, le président de la Fédération française de tennis (FFT), s'était dit "ravi de cette rupture avec Kosmos" dans un entretien à L'Equipe. "Je crois que les Grands Chelems doivent se positionner sur la Coupe Davis. On travaille à fédérer les quatre Grands Chelems, qui sont les piliers du jeu, et la Coupe Davis fait partie de notre patrimoine. Après, le format, c'est une autre histoire... On va tous se réunir et réfléchir à l'avenir de la compétition", expliquait-il encore.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.