Noah de retour dans la musique ?

Noah de retour dans la musique ?©Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, publié le jeudi 25 janvier 2018 à 23h26

Yannick Noah, dont ce sera la dernière année à la tête des équipes de France de Coupe Davis et Fed Cup en 2018, a laissé entendre qu'il voulait revenir dans la musique.

Yannick Noah a donc annoncé mardi qu'il serait encore capitaine de Coupe Davis et de Fed Cup cette année 2018 avant de se retirer. L'ancien tennisman a envie de faire autre chose après être revenu durant trois ans auprès des Bleus avec qui il a remporté la Coupe Davis en décembre dernier contre la Belgique, à Lille.Il veut se concentrer sur d'autres projets. Notamment sur son bateau et il a également laissé entendre qu'il voulait revenir dans la musique. « J'habite maintenant sur la mer. J'ai un projet que j'ai depuis longtemps et qu'on a commencé l'année dernière. J'ai envie de continuer. Pour ce qui est de la musique, ça me manque », a déclaré sur RTL Noah qui a été l'un des plus gros vendeurs de disque dans les années 2000. Le vainqueur de Roland-Garros 1983 a laissé de côté la musique depuis maintenant six ans.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
164 commentaires - Noah de retour dans la musique ?
  • la fisc ...

  • johnny est mort,dieu a mal choisi.....

  • c'est de la musique ???? bruitage lol........

  • Apparemment il ne faut pas dire ce que l' on pense de Noah !

  • J'aime cette société "pluriculturelle" qui adule les mêmes idoles, au même profil bobo . . . . . .depuis 35 ans
    Partageux , de gauche tolérants, mais ils ne vont quand même pas partager leur place et leur pognon
    Personne n'est obligé d'acheter ses disques, mais quand les financiers qui sont derrière les médias possèdent 4 chaînes de télé et 5 de radio, le multiculturel se transforme vite en propagande à sens unique