Il imite les yeux bridés au Japon et se fait sanctionner

Il imite les yeux bridés au Japon et se fait sanctionner©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le samedi 16 septembre 2017 à 19h01

A l'occasion du match de barrage de la Coupe Davis entre le Japon et le Brésil, Guilherme Clezar a imité les yeux bridés et a été sanctionné par l'ITF après avoir été jugé raciste.

Un geste maladroit plus qu'autre chose. C'est comme ça que Guilherme Clezar a voulu désamorcer la bombe et le bad-buzz qui ont éclatés après avoir imité les yeux bridés vendredi à l'occasion de Japon-Brésil. Le geste du n°244 mondial était destiné au juge de ligne qui avait annoncé une balle faute alors que le challenge a prouvé le contraire. « Quand je me suis réveillé ici au Japon, j'ai réalisé que le geste que j'ai fait hier a été mal interprété. Je voulais souligner que je n'avais jamais eu l'intention d'être agressif, raciste ou de porter préjudice à l'encontre des Asiatiques. Nous sommes très bien reçus et j'ai d'excellentes relations avec les joueurs de tennis de toutes les nationalités. Même si je ne comprends pas, je reconnais que le geste ne correspond pas aux valeurs de respect, de bonne humeur, de solidarité et d'émotions que le sport nous transmet. C'est pourquoi j'exprime mes plus sincères excuses. »


Il en faudra plus pour faire passer la pilule au peuple japonais à l'occasion de ce barrage pour le maintien dans le groupe mondial de la Coupe Davis. L'ITF n'a d'ailleurs pas mis longtemps à réagir puisqu'elle a condamné le Brésilien à 1 500 $ pour comportement anti-sportif. Elle exclut donc le caractère raciste que certains ont prêté à Clezar et permet à ce dernier de pouvoir être aligné durant le reste du week-end.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU