Giudicelli : " On a besoin d'assurance pour financer cette épreuve "

Giudicelli : " On a besoin d'assurance pour financer cette épreuve "©Media365
A lire aussi

Yannis Dakik, publié le lundi 09 avril 2018 à 15h09

Bernard Giudicelli s'est à son tour exprimé sur le cas de la Coupe Davis. Si le président de la Fédération Française de Tennis a dit avoir entendu les réclamations des Français, il assure que la compétition doit avoir des garanties pour survivre.

Ce week-end de Coupe Davis pourrait peser lourd dans la balance. Alors que certains ne veulent pas de changement de format de la compétition, d'autres sont ouverts à des négociations. Une chose est sûre, le week-end qui vient de se dérouler va dans le sens des Français qui défendent corps et âme un événement vieux de plus de cent ans. Prenez le suspense en Espagne avec la qualification des Espagnols au bout du cinquième match, ajoutez l'ambiance en Italie dans un club plein de charme et vous obtenez les principaux arguments d'une Coupe Davis que beaucoup défendent. Mais le président de la FFT Bernard Giudicelli, bien qu'il reconnaisse avoir entendu les raisonnements de chacun, assure qu'il doit y avoir des assurances si la compétition veut survivre. La présence de Nadal, Zverev ou encore Cilic ne doit pas être anecdotique.« Il faut que ce soit durable »Interrogé sur l'interpellation de Lucas Pouille, qui avait demandé à son président de l'écouter, Bernard Giudicelli a dit avoir entendu le Français, mais il n'est pas le seul a compter. « (Ce qu'a dit Lucas Pouille) me touche », a déclaré le boss de la Fédération français de tennis dans des propos rapportés par L'Equipe. « Qui peut être plus fan de la Coupe Davis que moi ? Je l'entends, je l'écoute, mais la France ne pèse que douze voix et beaucoup de nations s'interrogent sur l'avenir d'une épreuve que les meilleurs ne jouent pas. J'aimerais bien qu'il le dise aux autres joueurs, et qu'il fasse pencher cette balance. Que les joueurs disent : "On se met sur la Coupe Davis, on se met autour de la table avec l'ITF et on l'aime tellement, cette épreuve, qu'on lui donne des points ATP pour le classement." C'est ça la clef. Que l'ATP reconnaisse que la Coupe du Davis est la véritable Coupe du monde du tennis, et vous verrez que derrière, tout va s'arranger. »Vers un projet modifié ?Si un projet de réforme a été dévoilé fin février par l'ITF (dont fait partie Giudicelli), celui-ci ne semble pas définitif. C'est en tout cas ce qu'a déclaré le président de la FFT. « Aujourd'hui, il y a un projet de réforme qui est en train d'être travaillé. Il y a des choses qui peuvent évoluer encore. Ne prenez pas encore comme argent comptant le projet. Les choses évoluent. On verra ce qui peut sortir lors de l'assemblée générale en août. » Interrogé sur le week-end de Coupe Davis, considéré comme un succès, le Corse affirme qu'il doit y avoir des assurances pour que la compétition continue à rayonner. « Un week-end pareil fait remonter un indicateur, le nombre de Top 10 qui ont participé. Mais il faut que ce soit durable. Il ne faut pas que ce soit un été indien de la Coupe Davis. »

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU