Etats-Unis : Fritz fâché contre les balles

Etats-Unis : Fritz fâché contre les balles©Panoramic, Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, Media365, publié le vendredi 25 novembre 2022 à 17h03

Eliminé jeudi en quarts de finale de la Coupe Davis avec les Etats-Unis contre l'Italie malgré sa victoire contre Lorenzo Musetti dans l'un des deux simples, Taylor Fritz s'est plaint ensuite en conférence de presse de la qualité des balles. En revanche, l'Américain a adoré le public de Malaga.



Depuis qu'il s'est offert la Coupe Davis et s'est immédiatement débarrassé de la formule historique pour mettre en place un nouveau schéma qui lui a valu une violente vague de contestation, Gérard Piqué compte sur les doigts d'une main les critiques positives qu'il a reçues pour son bébé. Taylor Fritz a été tout près de rejoindre jeudi les rares joueurs à dire du bien de cette nouvelle version de la compétition remportée à quatre reprises par l'équipe de France. L'Américain a même frôlé le "perfect", à chaud après sa défaite contre Lorenzo Musetti. Le numéro 9 au classement mondial a en effet grandement apprécié l'affluence dans la salle de Malaga pour un jour de semaine, surtout à cette horaire de la journée. "C'est assez impressionnant. On a joué à partir de 10h00 ce matin, et on ne jouait pas l'Espagne. On ne jouait pas contre l'équipe locale, et c'était plutôt bondé. C'était vraiment agréable à voir. Je ne m'attendais à ce qu'il y ait autant de monde dans la salle pour le match de 10h00. C'est vraiment bien de voir ça", savourait ensuite en conférence de presse le récent demi-finaliste du Masters. Voilà pour la bonne note, qui fera grand plaisir au patron.

Fritz : "Impossible de frapper des points gagnants avec ces balles"

En revanche, Piqué a dû beaucoup moins goûté l'analyse de Fritz à propos de certaines des balles utilisées lors de son match. Éliminé jeudi avec la Team US par l'Italie, le numéro 1 américain en a déploré ensuite la qualité, et ce alors qu'il a pourtant remporté son simple, face à Lorenzo Musetti. "Les balles étaient mauvaises et usées (...) Ces balles sont incroyablement lentes, c'est vraiment impossible de les rater, et c'est aussi impossible de frapper des points gagnants", regrettait Fritz, longtemps gêné par ses balles, à l'entendre, mais qui a retrouvé de l'allant et son tennis dans le deuxième set après le changement de balles. "Quand j'ai eu des balles neuves, j'ai pu faire quelque chose avec la balle, et attaquer." Musetti, nettement dominé dans le deuxième set (6-3) par l'Américain, a pu le constater.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.