Coupe Davis : Un succès en finale ? Les Bleus attendent ça depuis 2001

Coupe Davis : Un succès en finale ? Les Bleus attendent ça depuis 2001©Media365
A lire aussi

Lucas Bertolotto, publié le mercredi 22 novembre 2017 à 07h21

Après la victoire en 2001, les Bleus n'ont pas retrouvé le chemin du succès et se sont inclinés face à La Russie, la Serbie ou encore la Suisse. L'équipe de France de Coupe Davis disputera dès vendredi sa cinquième finale du XXIeme siècle pour tenter de décrocher le saladier d'argent pour la dixième fois de son histoire contre la Belgique.

Australie - France : 2-3 / Décembre 2001
Le contexte 

L'équipe de France de Coupe Davis se hisse en finale de la compétition pour la quatorzième fois de son histoire après avoir vaincu la Belgique, la Suisse et les Pays-Bas. Face à eux, se dresse l'ogre australien, qui n'a perdu que trois matchs depuis le début de la compétition. Ni l'Equateur, ni le Brésil et encore moins la Suède n'ont inquiété les partenaires de Lleyton Hewitt jusqu'à présent. Archi-favorite, l'Australie compte bien s'appuyer sur le numéro un mondial actuel et sur Patrick Rafter pour remporter une nouvelle fois cette compétition. Le capitaine français Guy Forget a choisi Sébastien Grosjean, Cédric Pioline, Fabrice Santoro et Nicolas Escudé pour disputer cet événement sur la pelouse de la Rod Laver Arena.

Le déroulement

Le premier match de cette finale oppose Nicolas Escudé qui reste sur quatre défaites consécutives cette saison au meilleur tennisman de l'année Lleyton Hewitt. Après une grosse bataille et à la surprise générale, le Palois vient à bout de son adversaire après cinq sets (4/6, 6/3, 3/6, 6/3, 6/4). Il lance parfaitement son équipe avant que Pat Rafter ne permette à l'Australie de revenir à égalité en battant Sébastien Grosjean lors du deuxième simple (6/3, 7/6, 7/5). Le double s'annonce déjà décisif pour prendre l'avantage dans cette finale, Guy Forget décide alors de lancer sa paire Pioline-Santoro pour faire face aux deux membres du Top 10 mondial. Choix gagnant pour le capitaine des Bleus qui voit ses joueurs l'emporter en quatre sets pour donner l'avantage à la France (2/6, 6/3, 7/6, 6/1). Il ne manque alors plus qu'une victoire aux Tricolores pour décrocher le saladier d'argent. Mais Lleyton Hewitt ne le voit pas de cette façon et efface facilement Grosjean lors du match 4 pour redonner de l'espoir à tout un pays (6/3, 6/2, 6/3). Escudé, qui n'était pas en grande forme avant cette finale, affronte Wayne Arthurs lors de l'ultime rencontre. Après quatre sets et deux tie-breaks, le Français offre le trophée à la France en battant l'Australien 7/6, 6/7, 6/3, 6/3.
France - Russie : 2-3 / Décembre 2002
Le contexte 

Pour la deuxième année consécutive, la France se qualifie pour la finale de la Coupe Davis et compte bien réaliser un fabuleux doublé. La route a été semée d'embûches pour atteindre cette dernière marche avec des succès difficiles contre les Pays-Bas, la République Tchèque et les Etats-Unis. Du côté russe, la qualification n'a pas été simple non plus en battant la Suisse, la Suède et l'Argentine. Pour cette finale à domicile (Bercy), Guy Forget a fait appel à Sébastien Grosjean, Nicolas Escudé et Fabrice Santoro déjà vainqueurs de l'édition précédente. A leurs côtés, se retrouve le jeune Paul-Henri Mathieu auteur d'une saison exceptionnelle.

Le déroulement 

PHM est d'ailleurs le premier à disputer cette finale « à la maison ». Lancé dans le grand bain face à Marat Safin, le jeune Alsacien s'incline en quatre sets face au Russe (6/4, 3/6, 6/1, 6/4). Mais Sébastien Grosjean est là pour permettre aux Bleus d'égaliser à un point partout à la suite de son succès contre Ievgueni Kafelnikov (7/6, 6/3, 6/0). Le double s'annonce alors passionnant et Nicolas Escudé et son compère Fabrice Santoro viennent à bout de la paire russe en cinq sets (6/3, 3/6, 5/7, 6/3, 6/4). Il ne manque plus qu'un point à la France pour conserver son titre. Grosjean n'arrive pas à inquiéter Safin lors du match 4 qui remet les deux nations à égalité (6/3, 6/2, 7/6). Comme l'année précédente, la cinquième rencontre entre les deux joueurs de 20 ans va être décisive. Mathieu se retrouve face à Mikhail Youzhny et mène rapidement deux sets à rien. Mais le Russe se réveil dans la troisième manche et remporte les deux suivantes alors que PHM se trouvait à deux points du match dans le quatrième set (3/6, 2/6, 6/3, 7/5, 6/4). Après 4h30 de jeu, la Russie décroche sa première Coupe Davis et, pour la première fois de l'histoire, une équipe s'impose après un retard de deux sets dans un cinquième match décisif.
Serbie - France : 2-3 / Décembre 2010
Le contexte 

Tout a changé depuis la dernière finale française de 2002 sauf Guy Forget. Le capitaine des Bleus est toujours à la tête de cette équipe et réussit à l'amener jusqu'en finale après avoir battu l'Allemagne, l'Espagne et l'Argentine sans problème. Face aux Bleus se trouve la Serbie de Novak Djokovic qui a éliminé les Etats-Unis, la Croatie et la République Tchèque pour se hisser au dernier niveau de la compétition. « Nole » a d'ailleurs été un des grands artisans du parcours serbe avec sept victoires en huit matchs. Pour cette finale, la France est privée de son meilleur joueur Jo-Wilfried Tsonga (touché à un genou). Forget a donc choisi Gaël Monfils, Gilles Simon, Arnaud Clément et Michaël Llodra pour représenter le pays à Belgrade.

Le déroulement 

Gaël Monfils lance parfaitement cette finale en battant facilement son adversaire Janko Tipsarevic en trois sets (6/1, 7/6, 6/0). Mais les maux bleus commencent lors du match 2 et la première rencontre de Novak Djokovic. Gilles Simon ne peut rien face à l'impressionnant serbe et s'incline en trois manches (6/3, 6/1, 7/5). Comme pour les finales précédentes, les deux nations sont au coude à coude avant le double. Forget choisit une paire d'expérience en alignant Arnaud Clément et Michaël Llodra contre Vicktor Troicki et le spécialiste dans ce domaine, Nenad Zimonjic. Les Français l'emportent en cinq sets après un scénario complètement fou et font un pas de plus vers le saladier d'argent (3/6, 6/7, 6/4, 7/5, 6/4). En bonne posture, Monfils ne parvient pas à renverser le numéro un de la Serbie qui s'impose en trois manches (6/2, 6/2, 6/4). L'ultime match est une nouvelle fois décisif et, à la surprise générale, le capitaine des Bleus lance Llodra face à Troicki. Porté par son public, le jeune Serbe offre la victoire à son pays après une partie très bien négociée (6/2, 6/2, 6/3). La Serbie remporte la première Coupe Davis de son histoire et fête ça en rasant la tête de ses joueurs.
France - Suisse : 1-3 / Novembre 2014
Le contexte 

Les Français restent sur deux échecs en finale de Coupe Davis et ne parviennent pas à décrocher ce dixième sacre. Cette année pourrait être la bonne après l'élimination de l'Australie, l'Allemagne et la République Tchèque. Mais la Suisse peut compter sur la meilleure équipe de son histoire pour soulever le saladier d'argent. Roger Federer a fait de cette compétition sa priorité cette saison et Stan Wawrinka termine la meilleure saison de sa carrière avec une quatrième place au classement ATP. La Serbie, le Kazakhstan et l'Italie peuvent en témoigner après avoir subi la loi suisse lors des tours précédents. Mais cette finale se joue au stade Pierre-Mauroy de Lille et la France peut compter sur le soutien de son public.

Le déroulement 

Le record de spectateurs est battu pour la première journée de cette finale avec 27 432 supporters présents. Malgré cette ferveur, la France démarre mal avec une défaite de Jo-Wilfried Tsonga contre Stan Wawrinka (6/1, 3/6, 6/3, 6/2). Mais Gaël Monfils redonne de l'espoir à tout un pays en venant à bout du maestro Roger Federer en seulement trois sets (6/1, 6/4, 6/3). Le Suisse semble souffrir du dos en cette première journée mais cette douleur ne l'empêchera pas de disputer le double, contrairement à Tsonga, remplacé par Julien Benneteau. Associé à Richard Gasquet, le Français ne peut rien face à la paire championne olympique en 2008 et les Bleus doivent s'incliner en trois manches (6/3, 7/5, 6/4). Il ne manque qu'une victoire aux Suisses pour remporter ce trophée tant convoité et c'est Richard Gasquet qui est chargé de barrer la route à Federer. Devant un nouveau record d'affluence (27 448 spectateurs) le joueur de Guy Forget ne peut rien et perd en trois sets (6/4, 6/2, 6/2). Le dernier simple sans enjeu n'est pas disputé, la Suisse remporte la première Coupe Davis de son histoire.

 
0 commentaire - Coupe Davis : Un succès en finale ? Les Bleus attendent ça depuis 2001
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]