Coupe Davis : Noah monte à nouveau au créneau

Coupe Davis : Noah monte à nouveau au créneau©Media365
A lire aussi

Yannis Dakik, publié le lundi 09 avril 2018 à 15h16

La rencontre de Lucas Pouille à peine terminée, Yannick Noah n'a pas oublié de défendre (une nouvelle fois) la Coupe Davis. Cette fois, le Français réitère à nouveau son soutien au format actuel.

« Si demain, leur décision scandaleuse passe, il n'y aura plus tout ça », a déclaré Yannick Noah après la victoire de Lucas Pouille face à Fabio Fognini en quart de finale de la Coupe Davis (3-1 pour la France) en conférence de presse. Le Français est toujours aussi remonté contre les personnes derrière le projet de réforme de la compétition et le week-end à Gênes ne l'a pas fait changer d'avis, bien au contraire. « Je pense que rien ne pourra payer l'autographe que Fognini a donné à un petit garçon qui débute le tennis ici à Gênes, s'est insurgé le capitaine de l'équipe de France. Ça vaut combien ça, ça vaut de l'argent ? Combien ça coûte, les moments que tu passes avec les ramasseurs de balles ? Faut-il toujours parler en termes de dollars, ou on peut parler d'autre chose ? »« Il y a des joueurs très importants qui ont la mémoire courte »Visiblement, Yannick Noah a toujours le projet de réforme en travers de la gorge et le Français n'a pas hésité à dénoncer certaines personnes, sans donner de noms. Interrogé sur les personnes responsables, le Français est très remonté : « Certains dirigeants qui sont là depuis peu et qui ne connaissent peut-être pas bien l'histoire de la Coupe Davis. » L'ancien vainqueur de Roland-Garros s'en est même pris à certains joueurs du circuit. « Il y a des joueurs très importants aussi, qui gèrent quasiment le jeu, mais qui ont la mémoire courte ou pas de mémoire du tout, ou en tout cas des motivations qui ne sont pas celles de protéger le jeu. On parle de 7-8 joueurs qui ont donné beaucoup au tennis, mais je pense aussi, avec tout le respect que je leur dois, que le tennis leur a aussi beaucoup donné. C'est difficile de critiquer Lionel Messi et Ronaldo, c'est plus facile de critiquer un petit joueur comme nous. Mais je crois qu'il y a des joueurs qui, par leurs qualités que je ne discute pas, ont beaucoup profité du jeu, et qui décident qu'ils veulent encore plus. Moi, je pense que c'est trop. »Noah va sonner la révolteSi le capitaine de l'équipe de France s'est exprimé à plusieurs reprises sur ce sujet, c'est qu'il ne comprend pas, entre autre, la décision de délocaliser l'événement. « Aujourd'hui, la Coupe Davis est en danger. Demain, ça va être certains tournois du Grand Chelem, et après on va faire tous les tournois en Asie. Je n'arrive pas à comprendre l'intérêt, pour le jeu, d'aller jouer une compétition sur une semaine à l'autre bout du monde. Je ne comprends pas. Il y en a plein des tournois comme ça. Partout dans le monde. Mais la Coupe Davis, c'est particulier, c'est autre chose, c'est le sport, il y a presque un aspect social. » Enfin, le Français a annoncé qu'il enverrait « quelques textos » afin de mobiliser un maximum de personnes issues du monde du tennis pour mener à bien le combat. « Je n'ai jamais pensé me retrouver un jour dans cette situation mais ça me semble complètement injuste. »

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU