Coupe Davis : Mauresmo renonce à ses fonctions de capitaine

Coupe Davis : Mauresmo renonce à ses fonctions de capitaine©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le jeudi 06 décembre 2018 à 18h04

La Fédération française de tennis a confirmé les informations de L'Equipe selon lesquelles Amélie Mauresmo abandonne ses fonctions de capitaine de l'équipe de France de Coupe Davis. Les joueurs de la sélection auraient refusé qu'elle cumule à la fois cette casquette et celle d'entraîneur de Lucas Pouille, l'obligeant du même coup à renoncer à son poste.

Amélie Mauresmo abandonne son costume avant même de l'avoir étrenné. Comme l'a révélé L'Equipe en début d'après-midi, la Française nommée nouvelle capitaine de l'équipe de France de Coupe Davis le 23 juin dernier pour prendre la suite de Yannick Noah ne va même pas connaître le plaisir de diriger les Bleus. La Fédération française de tennis a confirmé à 18h00 que Mauresmo quittait ses fonctions à la tête de la sélection masculine, ainsi que de "responsable de la délégation masculine Olympique des JO de Tokyo et tuteur des parcours garçons dans la perspective des Jeux Olympiques de Paris 2024". L'ex-championne est officiellement le nouvel entraîneur de Lucas Pouille depuis mercredi. Or, pour qu'un technicien, homme ou femme, puisse à la fois porter la casquette de coach d'un joueur (ou d'une joueuse) sur le circuit et de capitaine d'une équipe nationale, il doit d'abord obtenir au préalable l'accord de sa Fédération ainsi que des joueurs de l'équipe concernée. "La Fédération Française de Tennis soutient et encourage ce projet qui sert les intérêts du tennis français", précise tout de même la FFT.


Pourtant, la Coupe Davis ne durera plus qu'une semaine et Pouille n'y participera pas...




Un aval qu'avait obtenu par exemple Sergi Bruguera récemment pour pouvoir s'occuper et de la destinée de Jo-Wilfried Tsonga et de celle de l'Espagne en Coupe Davis. Le problème, c'est que les Bleus, eux, toujours selon nos confrères de L'Equipe, auraient refusé que la lauréate de l'Open d'Australie et de Wimbledon en 2006 et ancienne coach d'Andy Murray cumule les fonctions d'entraîneur et de capitaine pour cette compétition qui ne se déroulera pourtant plus à l'avenir que sur une semaine. Mauresmo, nommée alors la réforme de la Coupe Davis n'avait pas encore été adoptée, claque donc la porte des Bleus. Une perspective d'autant plus étonnante que Pouille, totalement opposé au nouveau format, ne devrait plus y remettre les pieds. Visiblement, son nouveau coach non plus. "Amé" devient donc la capitaine de Coupe Davis la plus éphémère de l'histoire. Et Pierre Cherret, le DTN, va devoir trouver un nouveau capitaine.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.