Coupe Davis : Le coup de gueule de Mahut

Coupe Davis : Le coup de gueule de Mahut©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le vendredi 22 novembre 2019 à 11h51

Revenu à chaud, jeudi après l'élimination des Bleus, sur ce nouveau format de la Coupe Davis tant décrié, Nicolas Mahut, estime que la compétition a perdu tout ce qui faisait son charme.

Sur le court, aucun souci : l'harmonie règne au sein de cette équipe de France de Coupe Davis certes éjectée d'entrée lors de cette première phase finale de la compétition dans son nouveau schéma. En revanche, devant les micros, les Bleus ne sont pas tous sur la même longueur d'ondes. Et quand Benoît Paire se félicite de cette nouvelle formule (« Cette compétition est géniale. Le format est top (...) Il y a de l'ambiance, toutes les équipes jouent à fond le jeu, cette compétition a de l'avenir parce qu'elle est vraiment intéressante et reste très agréable dans l'ensemble »), son coéquipier Nicolas Mahut, lui, est déjà nostalgique de l'ancienne, qu'il aimait tant. Après l'élimination, l'Angevin, qui faisait partie des héros de 2017, ne s'est d'ailleurs pas gêné pour tailler un costard à cette nouvelle Coupe Davis. Pour le spécialiste du double, elle a tout simplement perdu tout ce qui faisait son charme. « Ils (les organisateurs) ont complètement piétiné la tradition, ce n'est plus du tout ce qui faisait le sel de la Coupe Davis », déplore le vétéran français de 37 ans, sacré récemment au Masters avec Pierre-Hugues Herbert. Mahut redoutait beaucoup la refonte de cette épreuve réputée pour son engouement populaire à l'extérieur et les matchs d'anthologie qu'elle offrait souvent lors de week-ends inoubliables là aussi, il a été servi.

Mahut : « Il faut leur laisser un peu de temps  »

« Pour que ça fonctionne, il faut plus de temps, a-t-il poursuivi au micro de RMC. Une semaine c'est trop court, on ne peut pas se permettre d'avoir deux rotations par journée et de finir des matchs à 4h00 du matin. Il faut que les stades soient pleins pour que ce soit une réussite, ça ne l'était pas. Il faut aussi que nos supporteurs reviennent, pour nous c'est important. » Frustré par cette nouvelle formule, le seul Français à pouvoir se vanter d'avoir amené deux points aux Bleus cette semaine à Madrid n'y voit pas que du négatif pour autant. Comme son capitaine Sébastien Grosjean ou ce Paire si enjoué par sa semaine passée sur les courts de la Caja Magica, Mahut a ainsi beaucoup apprécié cette atmosphère aux allure de Coupe du Monde pour certains, de JO pour d'autres. « Sur le format de la compétition, il y a des choses positives. Dans l'organisation, j'ai eu l'impression de jouer les Jeux Olympiques. » Mais avec encore beaucoup de points à améliorer, estime Mahut. « Il faut leur laisser un peu de temps, une chance de réussite pour que cette Coupe du Monde soit un succès. Quand on fait une Coupe du monde de foot, quel que soit le match, le stade est plein. À l'organisation de faire que les stades soient pleins, que ce soit la fête un peu partout. » L'unique façon pour que Nicolas Mahut revoie son jugement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.