Coupe Davis : La France au forceps face au Japon

Coupe Davis : La France au forceps face au Japon©Media365

Aurélien CANOT, publié le mardi 19 novembre 2019 à 17h31

Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert ont offert la victoire aux Bleus mardi, à l'issue d'un double décisif remporté au forceps face au duo japonais McLachlan-Uchiyama (6-7[4], 6-4, 7-5). Jo-Wilfried Tsonga avait parfaitement lancé les Bleus dans cette nouvelle formule de la Coupe Davis, avant la défaite surprise de Gaël Monfils.



Ereintés. Deux jours après avoir remporté leur premier Masters à Londres, Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert ont, malgré la fatigue, réussi à remporter le double décisif mardi à Madrid, au bout du suspense face à la paire japonaise Yasutaka Uchiyama-Ben McLachlan (6-7[4], 6-4, 7-5). Et à offrir ainsi la victoire aux Bleus pour leurs débuts dans cette nouvelle, et déjà très contestée, mouture de la Coupe Davis (2-1).

Les deux équipes étaient à égalité à l'issue des deux premiers simples. Car si Jo-Wilfried Tsonga a su se montrer expéditif contre Uchiyama (6-2, 6-1), Gaël Monfils s'est lui fait surprendre par Yoshihito Nishioka (7-5, 6-2). Et c'est donc le duo Mahut-Herbert, qui avait complété sa collection de tournois du Grand Chelem à Melbourne en début d'année, a encore dû apporter le dernier point aux Tricolores. Dans une drôle d'ambiance

Mahut : « C'était très difficile»

Les deux hommes ont pourtant perdu au tie-break une première manche où ils se seront procurés l'unique balle de break, lors du deuxième jeu. Face à des Japonais plus en jambes, ils parvenaient tout de même à égaliser à un set partout, à l'expérience. Et alors que Mahut allait ensuite servir pour le match à 5-4, ils se faisaient débreaker mais parvenaient à reprendre le service adverse dans la foulée. Et à finalement s'imposer, non sans mal, sur leur deuxième balle de match.

« C'était très difficile, on a eu peu de temps pour s'adapter, mais on voulait rendre la confiance. L'équipe comptait sur nous. On est très fiers », savourait ensuite au micro de beIN SPORTS un Nicolas Mahut bien conscient d'avoir évité aux Bleus une cruelle désillusion d'entrée, face à des Japonais privés de Kei Nishikori. Car c'est la Serbie, emmenée par Novak Djokovic, qu'ils vont devoir affronter jeudi.

Monfils transparent, le Japon égalise

Le double sera décisif. Alors qu'il avait la possibilité d'apporter le deuxième point aux Bleus dans la foulée de la victoire expéditive de Jo-Wilfried Tsonga lors du premier match, Gaël Monfils a mordu la poussière face à Yoshihito Nishioka (7-5, 6-2) en pas beaucoup plus de temps (1h08) qu'il n'en avait fallu à son compatriote pour corriger son adversaire. Mais de ce Tsonga explosif, Monfils n'avait rien ce mardi. Certes à court de rythme (il n'avait plus joué depuis son élimination en quarts de finale au Rolex Paris Masters et n'était que remplaçant au Masters), le numéro 1 français est passé complètement à côté de son match face au leader de l'équipe du Japon en l'absence de Kei Nishikori. Jamais dans le coup, le dixième mondial, tout de suite breaké, a profité du fait que Nishioka mette du temps à enclencher la machine pour ne pas sombrer trop vite. Mais dès lors que le Japonais classé au 73eme rang mondial a trouvé la bonne carburation, il n'a fait qu'une bouchée de ce Monfils méconnaissable et qui s'est très vite transformé en victime expiatoire, ce mardi en début d'après-midi sur le court numéro 2 de la Caja Magica et dans une ambiance presque aussi triste à mourir que pour le premier match, n'en déplaise au grand ordonnateur Gérard Piqué. Après avoir de nouveau breaké le Français, en fin de premier set, et pris les devants dans cette rencontre, Nishioka n'a pratiquement plus laissé la moindre marge de manœuvre au Parisien, déjà très emprunté dans la première manche et presque fantomatique dans la seconde. Nettement dominateur, le Japonais à qui Lucas Pouille n'avait laissé que deux jeux à Tokyo en septembre dernier, a aligné les jeux dans ce second acte (cinq de suite), enlevée sans jamais trembler par le moins bien classé des deux joueurs. Un résultat surprenant sur le papier, mais incontestable étant donné le visage affiché lors de ce match 2 par « La Monf' » face à un Japonais fringant, lui.



Pour revivre ce match dans les conditions du direct, cliquez ici

Tsonga montre la voie

« Je suis très content d'avoir donné ce premier point, j'ai fait un très bon match, très solide ». L'histoire retiendra que Jo-Wilfried Tsonga est sorti vainqueur du tout premier match de l'équipe de France dans cette Coupe Davis nouveau format. Bourreau de Yasutaka Ushiyama en moins d'une heure (6-2, 6-1 en 58 minutes de jeu), mardi à Madrid, l'ancien leader des Bleus aujourd'hui numéro 2 a montré la voie aux Tricolores en marquant le premier point de ce premier match face au Japon, permettant du même coup aux Français de mener 1-0 face aux Japonais avant que les numéros 1 des deux équipes Gaël Monfils et Yoshihito Nishioka (en l'absence de Kei Nishikori) n'entrent dans la danse à leur tour. Tout de suite un ton au-dessus du 81eme mondial qui avait corrigé (6-2, 6-2) Benoît Paire, autre membre de cette nouvelle équipe de Coupe Davis coachée par Sébastien Grosjean, à Tokyo en septembre dernier, le Manceau a très vite pris la mesure de son adversaire.

Tsonga : « On préférerait que ça soit plein, mais c'est comme ça »

Sous la pression du numéro 29 à l'ATP, Uchiyama a craqué dès son deuxième jeu de service, avant de complètement s'écrouler et de perdre sept jeux de suite face à un Tsonga jamais inquiété lors de cette première sortie aux allures de démonstration. Le Japonais a réagi à 6-2, 5-0 contre lui, mais pour l'anecdote uniquement, puisque le vainqueur à Metz et Montpellier cette saison a plié la rencontre sur le jeu suivant, le tout dans une atmosphère presque feutrée, devant des tribunes fortement dégarnies et avec très peu de supporters français présents sur ce court numéro 2 de la Caja Magica. Ce qui ne l'a visiblement pas beaucoup gêné. « Nos fans nous donnent beaucoup de soutien et de passion tout au long de l'année, évidemment, on préférerait que ça soit plein, mais c'est comme ça. Nous, on joue notre passion, et notre passion, c'est de jouer au tennis », a-t-il avoué sur beIN Sports, la satisfaction du devoir accompli.



COUPE DAVIS / PHASE FINALE
Du 18 au 24 novembre à Madrid

PREMIER TOUR

Groupe A
1- France : 0 victoire, 0 défaite, 1 match gagné, 1 match perdu
2- Serbie : 0 victoire, 0 défaite, 0 match gagné, 0 match perdu
3- Japon : 0 victoire, 1 défaite, 1 match gagné, 1 match perdu

Mardi 19 novembre 2019
FRANCE - JAPON : 1-1
Jo-Wilfried Tsonga (FRA) bat Yasutaka Uchiyama (JAP) : 6-2, 6-1
Yoshito Nishioka (JAP) bat Gaël Monfils (FRA) : 7-5, 6-2
Pierre-Hugues Herbert-Nicolas Mahut (FRA) - McLachlan-Uchiyama (JAP)

Mercredi 20 novembre 2019
11h00 : SERBIE - JAPON

Jeudi 21 novembre 2019
11h00 : FRANCE - SERBIE

Vos réactions doivent respecter nos CGU.