Coupe Davis : Clément dézingue Noah

Coupe Davis : Clément dézingue Noah©Media365

Aurélien CANOT, publié le mardi 27 novembre 2018 à 13h29

Ancien capitaine de l'équipe de France de Coupe Davis lui aussi, Arnaud Clément ne se montre pas tendre envers Yannick Noah après le fiasco de ce week-end en finale de l'épreuve face à la Croatie (3-1). L'Aixois n'accepte pas d'entendre dire que Gilles Simon et Gaël Monfils puissent être des cas compliqués à gérer.

Au même titre que toute la France du tennis, Arnaud Clément a passé un week-end très compliqué, avec la nouvelle déroute des Bleus (3-1) face à la Croatie, cette fois en finale de la Coupe Davis (il y a deux ans, c'est en demi-finale que Marin Cilic et les siens avaient terrassé les Français). Au-delà du résultat sportif pur, l'ancien capitaine de l'équipe de France entre 2013 et 2015 a surtout beaucoup de mal à digérer les explications avancées par Yannick Noah pour justifier cette cinglante défaite. Clément avoue notamment qu'il a beaucoup de mal à entendre son successeur décrire Gilles Simon et Gaël Monfils, tous deux absents pour cette finale, comme des "cas particuliers", au même titre qu'il ne comprend pas comment ils peuvent être considérés par celui qui a tourné le dos au tennis dimanche soir comme des "joueurs difficiles à gérer".

Clément : "Non, Gilles et Gaël ne sont pas difficiles à gérer ! "


"Pour Gilles Simon, tu sais qu'il a des stats favorables contre ces joueurs-là et que, au niveau de jeu, il retourne très bien, explique l'Aixois dans L'Equipe. Gaël Monfils est le meilleur joueur de Coupe Davis de ces 15 dernières années. Alors, oui, il a un fonctionnement atypique. Mais il faut l'aimer pour qu'il ait envie de venir et de se dépasser. C'était l'atout numéro 1 de l'équipe de France, a fortiori sur terre. Ce qui m'a un peu énervé, c'est quand j'entendais dire que Gilles et Gaël sont des cas trop particuliers. Non, ils ne sont pas difficiles à gérer en groupe, ce sont de formidables coéquipiers." De la même façon qu'il s'interroge sur les absences de Simon et Monfils, et plus encore, sur les raisons qui ont poussé le capitaine à s'en passer, le compagnon de la chanteuse Nolwenn Leroy ne cache pas qu'il ne partage pas forcément les choix de Noah sur cette finale, sans citer les noms. "On a le droit de se poser des questions sur le choix des joueurs qui prennent quand même neuf sets à zéro et qui ne réussissent pas un seul break en trois matchs." Difficile de le contredire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.