Coupe Davis - Bleus : " Fognini va nous embêter du début à la fin "

Coupe Davis - Bleus : " Fognini va nous embêter du début à la fin "©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le mercredi 04 avril 2018 à 12h14

A deux jours du coup d'envoi du quart de finale de Coupe Davis face à l'Italie à Gênes, l'entraîneur de l'équipe de France Loïc Courteau ne cache pas qu'il redoute beaucoup le numéro 1 italien Fabio Fognini, capable de jouer les poisons à ses yeux du début à la fin du week-end.

David Goffin (deux points à lui tout seul) avait été tout près de gâcher la dernière finale de Coupe Davis des Bleus, Fabio Fognini présente le profil parfait pour faire vivre un cauchemar aux Français, ce week-end à Gêne lors du quart de finale entre l'équipe de France et l'Italie. Sans manquer de respect à Andreas Seppi, Simone Bolelli ou Paolo Lorenzi, Loïc Courteau n'avait d'ailleurs qu'un seul nom à la bouche au moment d'évoquer le rendez-vous périlleux qui attend les Bleus de vendredi à dimanche sur la terre battue génoise. « On se prépare à une rencontre très difficile car jouer les Italiens chez eux, c'est toujours très dur. Dans tous les sports. On sait que le public va être très chaud et on sait que Fognini est un très bon joueur et qu'il va nous embêter du début à la fin, donc on s'attend vraiment à ce que ça soit dur. Je pense qu'on est même outsiders sur cette rencontre. Les joueurs se préparent aussi, ils savent qu'ils vont avoir un week-end difficile avec beaucoup de bruit », prévient l'entraîneur de l'équipe de France de Coupe Davis, d'autant plus inquiet que Fognini, sur ses terres, sera poussé par tout un peuple. « La difficulté ce n'est pas seulement de jouer contre Fognini mais de le jouer ici, chez lui, analyse Courteau sur le site de la FFT. Lui il va parler, dans les tribunes ça va crier... On sait qu'il y aura du bruit pendant les services, quand ils vont retourner... La concentration va être différente, mais bon, on n'a pas une équipe de juniors (sourire). Normalement ils sont prêts. » Il faudra l'être, au risque de vivre un enfer en Italie face au poison Fognini.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.