Coupe Davis : A deux mois de la finale face à la Belgique, Noah révèle des origines... belges

Coupe Davis : A deux mois de la finale face à la Belgique, Noah révèle des origines... belges©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le mardi 19 septembre 2017 à 15h35

Le temps de la finale de la Coupe Davis face au pays voisin, Yannick Noah mettra entre parenthèses son amour pour la Belgique. Pas une chose facile pour celui qui porte ce pays dans son coeur, et pas uniquement parce qu'il y a toujours été reçu comme un roi lors de ses concerts.

Si le « Plat Pays » parle autant au capitaine des Bleus, c'est aussi dû à cette grand-mère lointaine née en Belgique qui lui a donné des origines... belges. Une anecdote livrée sur un plateau par le joueur de tennis devenu chanteur dans un entretien très second degré accordé au média belge Sudpresse.

« Lors d'un concert à Namur, un spectateur qui était spécialiste de généalogie avait fait des recherches sur mes origines. Et il a retrouvé ma grand-mère à Saint-Pierre. Je n'ai pas connu cette grand-mère car ça fait partie des vieilles histoires cachées de la famille, mais ça se tient puisque je suis né à Sedan, ce qui n'est pas très loin. Donc j'ai du sang belge dans le corps, ça se voit non ? », révèle Noah, qui se laisserait même aller à chanter l'hymne cher aux Diables Rouges. « Je suis belge ! J'aime mon pays ! En vingt ans de concert, j'ai toujours d'excellents souvenirs de mes passages en Belgique. Ce sont des dates de concert, à Forest ou ailleurs, que je vois toujours arriver avec un grand plaisir. C'est toujours une étape spéciale pour moi. »

Finalement, le dernier vainqueur français de Roland-Garros n'entonnera pas la Branbançonne, pas plus qu'il ne racontera l'une des nombreuses histoires belges qu'il connaît et qui ont fait elles aussi la célébrité du pays. Mais promis, ce sera pour la finale de fin novembre. Une finale entre amis, à l'image de ce Yannick Noah si proche de la Belgique, dans le coeur et l'esprit. « Vous savez, nous les Français, quand on arrive en Belgique, on se sent proche, on sait ce qui nous attend de l'autre côté de la frontière. Et l'inverse est vrai aussi pour les Belges, je pense. Ça va être bien, cette finale France-Belgique... » Noah a déjà choisi son camp, sa grand-mère ne lui en tiendra pas rigueur.

 
1 commentaire - Coupe Davis : A deux mois de la finale face à la Belgique, Noah révèle des origines... belges
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]