Rolex Paris Masters : Pioline nommé directeur

Rolex Paris Masters : Pioline nommé directeur©panoramic, Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le mercredi 16 février 2022 à 16h06

La Fédération française de tennis a annoncé ce mercredi la nomination de Cédric Pioline à la tête du Rolex Paris Masters pour les trois prochaines éditions.

Co-directeur du Rolex Paris Masters entre 2003 et 2009, Cédric Pioline monte en grade ! L'ancien tennisman français, âgé de 52 ans, a été nommé directeur du prestigieux Masters 1000 ce mercredi, sur proposition de Gilles Moretton, président de la Fédération française de tennis, validée par le Comité exécutif de la FFT. Il ainsi succède à Guy Forget, dont le contrat de directeur du Rolex Paris Masters et de Roland-Garros n'avait pas été reconduit le 31 décembre dernier. "Je suis très honoré d'avoir été choisi par la FFT pour devenir le nouveau directeur du Rolex Paris Masters à partir de 2022, a réagi Cédric Pioline. C'est un challenge très excitant qui s'annonce pour moi. Ce tournoi est une référence et a un potentiel immense. Je vous donne donc rendez-vous du 29 octobre au 6 novembre à l'Accor Arena. » Même satisfaction du côté de Gilles Moretton : « Je suis très heureux que Cédric Pioline devienne le nouveau directeur du Rolex Paris Masters. Fort de son expérience d'ancien joueur professionnel et de co-directeur du Masters 1000 parisien, il possède une véritable expertise pour ce poste. Avec son état d'esprit exemplaire et sa grande détermination, je suis convaincu qu'il relèvera ce nouveau challenge avec succès. Je lui souhaite beaucoup de réussite. »


Pioline n'a joué qu'un quart à Bercy

Cédric Pioline a également été responsable du haut niveau masculin à la FFT de 2007 à 2009 avant d'occuper le poste de capitaine adjoint de l'équipe de France de Coupe Davis aux côtés de Yannick Noah de 2016 à 2018. Son rôle de directeur conduira notamment Cédric Pioline a être l'interlocuteur privilégié des joueurs ainsi que des instances internationales, et tout particulièrement de l'ATP, et il travaillera également en étroite collaboration avec les partenaires et les diffuseurs du Masters 1000 parisien. Ancien n°5 mondial (en mai 2000), le natif de Neuilly-sur-Seine a remporté cinq tournois en simple durant sa carrière et perdu douze finales, dont celle de l'US Open en 1993 contre Pete Sampras et celle de Wimbledon en 1997 contre Yevgueni Kafelnikov. Ironie du sort, il n'a en revanche jamais vraiment brillé à Bercy, avec seulement un quart de finale (en 1999 contre Michael Chang) et un huitième de finale (en 1994 contre Chang également).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.