Rolex Paris Masters : Murray perd un incroyable combat, Paire sorti d'entrée, Mannarino solide, Gaston renverse Rinderknech

Rolex Paris Masters : Murray perd un incroyable combat, Paire sorti d'entrée, Mannarino solide, Gaston renverse Rinderknech©Media365

Guillaume MARION, Media365, publié le mardi 02 novembre 2021 à 00h26

Ce lundi, pour son entrée en lice au Rolex Paris Masters, le Britannique Andy Murray s'est procuré sept balles de match, mais c'est pourtant bien Dominik Koepfer qui s'est qualifié. Ça passe aussi pour les Français Adrian Mannarino et Hugo Gaston, qui a renversé Arthur Rinderknech. En revanche, c'est déjà terminé pour Benoît Paire.



Sept balles de match ! C'est le total obtenu par Andy Murray, qui n'a donc pas eu le dernier mot. Ce lundi soir, pour son entrée en lice au Rolex Paris Masters, sur dur indoor, le Britannique, 144eme joueur mondial et bénéficiaire d'une wild card, a finalement été éliminé par l'Allemand Dominik Koepfer, 58eme joueur mondial et lucky loser, en trois manches (6-4, 5-7, 7-6 (9)) et 3h02 de jeu. Dans la première manche, à 1-1, le Britannique a dû sauver une première balle de break, avant de céder ensuite ses deux services suivants, malgré deux balles de débreak entre les deux. A 5-2, l'Allemand s'est alors procuré deux balles de premier set, mais c'est bien Andy Murray qui est ensuite parvenu à lui reprendre l'un de ses deux avantages. Mais ce n'était que partie remise et sur le service suivant de son adversaire d'un soir, le moins bien classé des deux a alors fini par céder (6-4). Dans la deuxième manche, cette fois, le 144eme joueur mondial a été breaké d'entrée. Après deux balles de débreak à 2-3, le bénéficiaire d'une wild card est parvenu à ses fins à 4-5, avec même un débreak blanc, alors que Dominik Koepfer servait pourtant pour le gain de ce match. Le Britannique a ensuite enchaîné, avec un deuxième break consécutif, à sa deuxième opportunité, pour égaliser à une manche partout (7-5). Et c'est donc ensuite dans la troisième et dernière manche que Andy Murray pourra donc avoir ses plus grands regrets. Pourtant, c'est lui qui a dû sauver trois premières balles de break, à 3-3. Et c'est ensuite qu'a débuté son incroyable série malheureuse. A 5-4, le Britannique a alors manqué ses deux premières balles de match. Dans le tie-break, Andy Murray en a ensuite obtenu cinq de plus, mais c'est bien son adversaire qui a donc conclu, à sa première opportunité (7-6 (9)).

Paire prend déjà la porte

Un petit tour et puis s'en va. Ce lundi soir, le Français, 47eme joueur mondial, a été sorti dès son entrée en lice au Rolex Paris Masters, sur dur intérieur, par l'Espagnol Pablo Carreno-Busta, 17eme joueur mondial et tête de série n°12, en deux manches (6-3, 6-4) et 1h27 de jeu. Dans la première manche, le Français a sauvé une première balle de break à 1-2, avant de céder sur la seconde, à 3-4. Un break encaissé au plus mauvais des moments. Car, dans la foulée et même s'il s'y est repris à trois fois, l'Espagnol a fini par empocher cette première manche (6-3). Enfin, dans la deuxième et dernière manche, cette fois, le Tricolore a été breaké d'entrée, malgré une première balle sauvée. Si Benoît Paire s'est alors procuré une balle de débreak à 1-2, il est finalement parvenu à ses fins, après deux nouvelles opportunités, à 2-3. Toutefois, incapable de confirmer, le moins bien classé des deux a perdu un nouveau service, cette fois blanc, dans la foulée. Malgré une nouvelle balle de débreak tout de suite après, le 47eme joueur mondial a finalement rendu les armes, sur la deuxième balle de match de son adversaire d'un soir (6-4).


Mannarino n'a pas tremblé

Adrian Mannarino s'est montré solide. Ce lundi, le Français, 59eme joueur mondial, s'est qualifié pour le deuxième tour du Rolex Paris Masters, sur dur intérieur, contre le Géorgien Nikoloz Basilashvili, 21eme joueur mondial et finaliste de la dernière édition d'Indian Wells. Une victoire acquise en deux manches (6-2, 6-4) et 1h17 de jeu. Dans la première manche, le Géorgien s'est montré incapable de remporter un seul de ses trois derniers services, malgré une balle sauvée, et malgré un débreak dès sa première mise en jeu perdue. Nikoloz Basilashvili a ensuite cédé, sur un ultime jeu blanc du Français (6-2). Enfin, dans la deuxième et dernière manche, cette fois, c'est le Tricolore qui a alors été breaké, blanc, d'entrée. A ce moment-là, le 21eme joueur mondial menait 4-2. Mais en perdant alors ses deux ultimes services, et malgré un dernier jeu âprement disputé, avec pas moins de trois balles de double-break manquées, le mieux classé des deux a fini par rendre définitivement les armes. De son côté, dans ce même fameux dernier jeu, Adrian Mannarino, après avoir dû justement sauver trois balles de débreak, a fini par avoir le dernier mot, à sa deuxième opportunité (6-4). Au prochain tour, il affrontera le Serbe Miomir Kecmanovic, 69eme joueur mondial et issu des qualifications, ou son compatriote Gaël Monfils, 22eme joueur mondial et tête de série n°15.


Rinderknech renversé par Gaston

Hugo Gaston a su déjouer les pronostics. Ce lundi, le Français, 103eme joueur mondial et issu des qualifications, a réussi son entrée en lice au Rolex Paris Masters, sur dur intérieur, après avoir pris le meilleur sur son compatriote Arthur Rinderknech, 62eme joueur mondial et bénéficiaire d'une wild card, en trois manches (4-6, 6-4, 6-3) et 2h10 de jeu. Pourtant, dans la première manche, Hugo Gaston avait donc bel et bien perdu, après avoir été breaké d'entrée et alors que son adversaire d'un soir a conclu sur un jeu blanc (6-4). Dans la deuxième manche, Gaston a de nouveau été breaké, blanc, le premier, à 2-2. Mais, cette fois, il a su débreaker dans la foulée, même s'il a dû s'y reprendre à trois fois. Sur les deux jeux suivants, les deux joueurs ont dû sauver deux balles de break chacun. Et à 5-4, au moment de servir pour rester en vie de ce deuxième set, Arthur Rinderknech a donc craqué, malgré une première balle sauvée, et c'est bien Hugo Gaston qui est parvenu à égaliser à une manche partout (6-4). Enfin, dans la troisième et dernière manche, à 1-1, malgré cinq premières balles sauvées, Gaston a fini par céder sur la sixième. Mais loin de se désunir pour autant, il a réussi à débreaker dans la foulée. Et après trois nouvelles balles sauvées à 3-3, Hugo Gaston a de nouveau pris le service de son adversaire, à sa deuxième opportunité, dans la foulée. Suffisant ensuite pour conclure, blanc, sur le jeu suivant (6-3). Au prochain tour, Hugo Gaston affrontera l'Espagnol Pablo Carreno-Busta, 17eme joueur mondial et tête de série n°12. Surtout, cette victoire devrait bel et bien lui permettre, pour la toute première fois de sa carrière, d'intégrer le Top 100 mondial.


Norrie passe, Karatsev casse

Entrée en lice tranquille pour Cameron Norrie. Récemment vainqueur du Masters 1000 d'Indian Wells, le Britannique s'est montré expéditif ce lundi au 1er tour  du Rolex Paris Masters. Opposé à l'Argentin Federico Delbonis, la tête de série numéro 10 n'a lâché que trois jeux pour s'imposer en deux sets (6-2, 6-1) et 1h14 de jeu. Si l'entame de match était assez équilibrée entre les deux joueurs, Norrie a su accélérer au bon moment, à 2-2 notamment. Avec quatre jeux marqués de suite, le Britannique a logiquement pris les commandes, avant de ne laisser que des miettes dans la deuxième manche. Au prochain tour, il affrontera Filip Krajinovic ou Reilly Opelka. En revanche, Aslan Karatsev s'est manqué ce lundi à l'Accor Arena (6-2, 6-7, 7-6) et va devoir rapidement passer à autre chose. Chahuté par Sebastian Korda d'entrée, le Russe avait cependant trouvé les ressources pour réagir et recoller. Finalement, dans un dernier jeu décisif, le 16eme mondial a perdu un service de trop et l'Américain en a profité pour rejoindre le 2eme tour, lors duquel il sera opposé à Marin Cilic ou Alejandro Davidovich Fokina.


Djokovic, Medvedev et Zverev sont fixés

Premier jour et premier long combat au Rolex Paris Masters. Sur le court, Marton Fucsovics et Fabio Fognini ont livré un intense combat que le Hongrois a finalement remporté en trois sets (6-1, 6-7, 7-6) et 2h44 de jeu. Mal parti et possiblement touché à un moment, l'Italien a cependant su réagir pour ne pas laisser son adversaire continuer tranquillement son chemin. Après deux manches disputées, c'est bien le 40eme mondial qui a gagné le droit de jouer contre Novak Djokovic au 2eme tour. Dans le même temps, Ilya Ivashka s'est montré plus autoritaire que l'Espagnol Albert Ramos-Viñolas, battu en deux sets (6-3, 7-6) et 1h36 de jeu. Après une entame tranquille, le Biélorusse s'est employé pour ne pas s'éterniser sur le court, avant de défier Daniil Medvedev, le récent vainqueur de l'US Open, pour son entrée en lice à Paris. A noter également, la qualification de Dusan Lajovic contre l'Américain Mackenzie McDonald (6-3, 6-4). Le Serbe aura lui droit à un autre client, en la personne de l'Allemand Alexander Zverev.

ROLEX PARIS MASTERS (France, Masters 1000, dur intérieur, 3 084 450€)
Tenant du titre : Daniil Medvedev (RUS)

1er tour
Djokovic (SER, n°1) - Bye
Fucsovics (HUN) bat Fognini (ITA) : 6-1, 6-7 (6), 7-6 (5)
Mannarino (FRA) bat Basilashvili (GEO) : 6-2, 6-4
Kecmanovic (SER, Q) - Monfils (FRA, n°15)

Norrie (GBR, n°10) bat Delbonis (ARG) : 6-2, 6-1
Krajinovic (SER) - Opelka (USA)
Sonego (ITA) - Fritz (USA)
Rublev (RUS, n°5) - Bye

Tsitsipas (GRE, n°3) - Bye
Harris (AFS) - De Minaur (AUS)
Musetti (ITA, LL) bat Djere (SER) : 4-6, 7-6 (5), 6-4
Duckworth (AUS) - Bautista Agut (ESP, n°14)

Auger-Aliassime (CAN, n°9) - Mager (ITA, Q)
Koepfer (ALL, LL) bat Murray (GBR, WC) : 6-4, 5-7, 7-6 (9)
Paul (USA, Q) - Struff (ALL)
Hurkacz (POL, n°7) - Bye

Ruud (NOR, n°6) - Bye
Bublik (KAZ) bat Evans (GBR) : 2-6, 7-5, 7-5
Tiafoe (USA) - Giron (USA, Q)
Millman (AUS) - Schwartzman (ARG, n°11)

Dimitrov (BUL, n°16) - Gasquet (FRA, WC)
Khachanov (RUS) - M.Ymer (SUE, Q)
Lajovic (SER) bat McDonald (USA) : 6-3, 6-4
A.Zverev (ALL, n°4) - Bye

Sinner (ITA, n°8) - Bye
Herbert (FRA, WC) - Alcaraz (ESP)
Gaston (FRA, Q) bat Rinderknech (FRA, WC) : 4-6, 6-4, 6-3
Carreño Busta (ESP, n°12) bat Paire (FRA) : 6-3, 6-4

Korda (USA) bat Karatsev (RUS, n°13) : 6-2, 6-7 (9), 7-6 (5)
Cilic (CRO) - Davidovich Fokina (ESP)
Ivashka (BIE) bat Ramos-Viñolas (ESP) : 6-3, 7-6 (2)
Medvedev (RUS, n°2) - Bye

Vos réactions doivent respecter nos CGU.