Rolex Paris Masters : Gaston et Monfils en huitièmes, Djokovic et Medvedev s'en sortent, Tsitsipas a jeté l'éponge

Rolex Paris Masters : Gaston et Monfils en huitièmes, Djokovic et Medvedev s'en sortent, Tsitsipas a jeté l'éponge©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le jeudi 04 novembre 2021 à 00h04

Hugo Gaston s'est qualifié pour les huitièmes de finale du Rolex Paris Masters en éliminant Pablo Carreno Busta en trois sets. Gaël Monfils, quant à lui, a rejoint Novak Djokovic grâce à son succès sur Adrian Mannarino. Daniil Medvedev a démarré la défense de son titre par une victoire compliquée sur Ilya Ivashka. Stefanos Tsitsipas a abandonné face à Alexei Popyrin.



Il en est tombé à la renverse sur la balle de match... Il y a un peu plus d'un tard, Hugo Gaston avait surpris tout le monde en atteignant les huitièmes de finale à Roland-Garros. Ce jeudi, il jouera son premier huitième de finale en Masters 1000, après une année faite de hauts et de bas ! Le Toulousain de 21 ans a créé un petit exploit en éliminant le n°17 mondial Pablo Carreno Busta, devant un public parisien en transe. Il s'est imposé 6-7, 6-4, 7-5 après un combat de 2h35, signant ainsi l'une des plus belles victoires de sa carrière. Pas impressionné par l'enjeu, le 103eme joueur mondial a bien débuté le match en menant 3-1, mais l'Espagnol est revenu à 3-3, avant de finalement l'emporter au tie-break (7-3). Le deuxième set a été bien différent, avec des joueurs incapables de tenir leur mise en jeu : Gaston a été breaké trois fois et Carreno Busta quatre, et c'est donc le Français, sur un dernier break à 5-4 et une défense à tout terrain, qui a empoché la manche. Dans la troisième, le Toulousain a breaké à 2-1 et a perdu sa mise en jeu dans la foulée. Mais contrairement à la deuxième manche, les deux joueurs ont bien tenu leur service ensuite... jusqu'à 6-5 où Gaston a remporté le jeu sur le service de Carreno Busta, et donc le match, suite à un coup droit trop long de "PCB". Issu des qualifications, voici le jeune Français en huitièmes, contre une autre pépite du tennis mondial et assuré d'être 80eme mondial lundi ! Et la pépite qu'Hugo Gaston devra affronter est Carlos Alcaraz. L'Espagnol, demi-finaliste à Vienne la semaine passée, a créé la surprise face à Jannik Sinner, tête de série numéro 8 du Rolex Paris Masters. Une rencontre qui a démarré par un échange de breaks avant de voir les deux joueurs tenir leurs jeux de service jusqu'au tiebreak. Un jeu décisif qui a été à sens unique en faveur de Carlos Alcaraz, qui n'a laissé qu'un point à l'Italien. Le 35eme mondial a conservé la main à l'entame du deuxième set mais n'a pas su convertir la moindre de ses six balles de break obtenues très tôt. Toutefois, Carlos Alcaraz est finalement allé chercher le service de Jannik Sinner afin d'engager pour le match dans la foulée. L'Espagnol a conclu à sa deuxième occasion (7-6, 7-5 en 2h10').

Monfils renverse Mannarino pour rejoindre Djokovic

Après Hugo Gaston, le public parisien était assuré de voir un deuxième Français rejoindre les huitièmes de finale du Rolex Paris Masters. Le duel entre Adrian Mannarino et Gaël Monfils a démarré par un cavalier seul du 59eme joueur mondial. En effet, après avoir vu le Parisien remporter blanche sa première mise en jeu, Adrian Mannarino a remporté cinq jeux consécutivement afin de se mettre en bonne position pour prendre l'avantage dans cette rencontre. Sur un dernier jeu blanc, le natif de Soisy-sous-Montmorency a empoché ce premier set. La deuxième n'a pas connu le même scenario. En effet, c'est Gaël Monfils qui est allé chercher en premier le break dans le sixième jeu... pour mieux perdre son service en suite. Après avoir manqué une balle de set sur l'engagement d'Adrian Mannarino « La Monf » a nettement dominé le jeu décisif pour revenir dans le match. Une dernière manche qui, cette fois, a été un cavalier seul pour Gaël Monfils. La tête de série numéro 15 du tournoi, avec deux balles de débreak sauvées dans la manœuvre, a remporté les quatre premiers jeux mais a tout de même vu un de ses breaks disparaître, voyant revenir Adrian Mannarino revenir à quatre jeux à deux. Terminant la rencontre par deux ultimes jeux blancs, Gaël Monfils valide son billet pour les huitièmes de finale (2-6, 7-6, 6-2 en 2h20') et y retrouvera rien de moins que le numéro 1 mondial Novak Djokovic. Toutefois, blessé à une jambe, le Parisien a confié ne pas être certain d'honorer son rendez-vous avec le Serbe, attendant d'avoir un avis médical à ce sujet.

Tsitsipas a préféré renoncer, Schwartzman surpris par Giron

Le public du Court Central de l'Accor Arena n'aura vu Stefanos Tsitsipas sur le court qu'une petite demi-heure. Le Grec, finaliste du dernier Roland-Garros, n'a pas été en mesure de pleinement défendre ses chances à l'occasion de son entrée en lice face au lucky loser australien Alexei Popyrin. Peu en jambes, le numéro 3 mondial a sauvé une balle de break dès son premier jeu de service avant de le concéder pour se retrouver mené quatre jeux à deux par le 71eme mondial. A ce moment, on a vu Stefanos Tsitsipas avoir un rictus de douleur et visiblement se plaindre du coude droit. Le service médical du tournoi est intervenu à l'issue du jeu mais l'intervention n'a duré que quelques instants. Le Grec est allé saluer son adversaire et jeter l'éponge après seulement six jeux disputés à Bercy. A quelques semaines du Masters de Turin, cette blessure arrive au pour le numéro 3 mondial. Eliminé au dernier tour des qualifications, Alexei Popyrin se retrouve en huitièmes de finale du Rolex Paris Masters avec son compatriote James Duckworth qui sera son prochain adversaire. Une autre surprise a eu lieu à Bercy ce mercredi avec l'élimination en deux manches de la tête de série numéro 11 Diego Schwartzman. L'Argentin a, en effet, chuté face à l'Américain Marcos Giron, issue des qualifications. Deux sets qui se sont tous conclus au jeu décisif après avoir vu l'un et l'autre des deux joueurs perdre le break d'avance acquis précocement. En effet, Marcos Giron a recollé dans la première avant que Diego Schwartzman ne fasse de même dans la deuxième. Mais la finalité a été irrémédiablement la même avec le 57eme mondial qui s'est montré dominateur dans les deux tiebreaks (7-6, 7-6 en 2h13') pour rejoindre Casper Ruud, tête de série numéro 6 en huitièmes de finale.

Auger-Aliassime tombe de haut, Hurkacz engrange

Felix Auger-Aliassime ne disputera pas le Masters de Turin, c'est désormais une certitude. Le Canadien a en effet perdu tout espoir en s'inclinant dès le deuxième tour du Rolex Paris Masters face au lucky-loser allemand Dominik Koepfer, 58eme mondial et tombeur d'Andy Murray au tour précédent. Le n°11 mondial s'est incliné 6-3, 7-5 en 1h35, à l'issue d'un match où il a dû se faire masser le bras droit au milieu du deuxième set. Une douleur prouvée par son inconstance au service : 10 aces, 8 doubles-fautes lors de cette rencontre pour "FAA". Les deux hommes ont tenu leur service jusqu'à 3-3 dans le premier set, mais Auger-Aliassime a ensuite perdu trois jeux de suite, et donc la manche. Dans la deuxième, il s'est retrouvé mené 3-0, mais l'intervention du kiné lui a permis de revenir à 4-4. Cependant, il a perdu sa mise en jeu au pire moment, à 6-5, et quitte donc le tournoi dès les seizièmes de finale, alors que Koepfer défiera Hubert Hurkacz jeudi. Le Polonais, qui sera qualifié pour le Masters s'il triomphe dimanche, a poursuivi sa route en disposant de Tommy Paul : 7-5, 7-6 en 1h48. Auteur de 13 aces, le vainqueur du Masters 1000 de Miami a pourtant été breaké trois fois, mais cela ne l'a pas empêché de l'emporter. Alors qu'il menait 5-0 dans le premier set, Hurkacz a connu un gros trou noir et a vu l'Américain revenir à 5-5, mais il l'a breaké une dernière fois au meilleur moment, à 6-5. Dans le deuxième set, c'est Paul qui a mené 5-3, mais il s'est raté au moment de servir pour le match, a laissé Hurkacz revenir à 5-5, et finalement le battre 7-4 au tie-break.

Rublev au ralenti

Ca ne va pas fort pour le n°6 mondial Andrey Rublev qui, après avoir perdu d'entrée à Moscou et en quarts à St-Pétersbourg, s'arrête dès les seizièmes de finale à Paris. Le Russe a subi la loi de Taylor Fritz, finaliste dimanche dernier en Russie, et qui s'est imposé 7-5, 7-6 en 1h20. Auteur de 11 aces, l'Américain a sauvé la seule balle de break que s'est procuré son adversaire, à 1-1 dans le deuxième set, et a breaké sur sa seule occasion de ce match entre deux grands serveurs, à 6-5 dans le premier set, sur un jeu blanc. Dans le tie-break de la deuxième manche, le récent demi-finaliste d'Indian Wells n'a pas tremblé, le remportant 7-2 pour s'offrir un huitième de finale contre Cameron Norrie. Le Britannique, tête de série numéro 10 du tournoi, s'est imposé face à Reilly Opelka. Inquiété en début de match avec deux balles de break à sauver, Cameron Norrie a fait la différence en toute fin de première manche avec le service de son adversaire pris avant de conclure à la première occasion. L'Américain a su réagir au début du deuxième set avec le break pour mener trois jeux à un mais le 13eme joueur mondial a répondu en remportant quatre jeux consécutifs afin de se mettre en position de sceller le sort de la rencontre. Après avoir manqué quatre balles de match sur le service adverse, Cameron Norrie a aisément mis fin au suspense sur son propre engagement (6-3, 6-4 en 1h14').

Dimitrov va retrouver A.Zverev

Tête de série numéro 16, Grigor Dimitrov sera également au rendez-vous des huitièmes de finale du Rolex Paris Masters. Pour cela, le Bulgare a mis fin au parcours du vainqueur à Bercy en 2018, Karen Khachanov. Ce dernier a pourtant pris l'ascendant dans le premier set avec un break très tardif avant de conclure sur son service. Dos au mur, le 30eme mondial a immédiatement répliqué au Russe avec le gain des trois premiers jeux du deuxième set. Sans la moindre balle de débreak à sauver, Grigor Dimitrov a égalisé à une manche partout sur l'engagement de son adversaire. Dès lors, Karen Khachanov est totalement sorti du match, concédant ses trois jeux de service dans une dernière manche absolument à sens unique (4-6, 6-2, 6-0 en 1h58'). Grigor Dimitrov retrouvera Alexander Zverev, tête de série numéro 4, pour un place en quarts de finale. L'Allemand a disposé en deux manches de Dusan Lajovic. Une rencontre que le numéro 4 mondial a démarré sur les chapeaux de roues avec le break d'entrée pour mener trois jeux à rien mais le Serbe n'a pas abdiqué pour effacer de jeu de service de retard et mieux le perdre à nouveau dans la foulée. Pas pris à défaut une deuxième fois, Alexander Zverev a serré le jeu pour remporter le premier set. Le deuxième a vu chacun des joueurs avoir l'occasion de prendre le service de l'autre mais sans aucune réussite dans l'exercice. L'issue logique a donc été un tiebreak marqué par beaucoup de points perdus au service. Toutefois, Alexander Zverev a fait parler l'expérience pour s'imposer (6-3, 7-6 en 1h41').

Korda s'invite en huitièmes de finale et défiera Medvedev

Sacré dimanche dernier à Saint-Pétersbourg, Marin Cilic a vu sa série de victoires prendre fin face à Sebastian Korda. Si le Croate a fait la course en tête en début de première manche, l'Américain a haussé le ton pour remporter cinq jeux consécutifs et empocher le premier set sur un jeu blanc. La deuxième manche n'a vu qu'une seule balle de break dans le souvent important septième jeu et Sebastian Korda n'a pas manqué l'occasion de prendre l'avantage pour ensuite tenir solidement son service et l'emporter sur un dernier jeu blanc (6-2, 6-4 en 1h12'). Pour une place en finale, l'Américain aura fort à faire. C'est, en effet, le tenant du titre et numéro 2 mondial qui sera sur son chemin lors des huitièmes de finale. A l'occasion du dernier match disputé ce mercredi à Bercy, Daniil Medvedev a pris le meilleur avec quelques difficultés sur Ilya Ivashka pour son entrée en lice dans cette édition 2021 du Rolex Paris Masters. Le Russe a parfaitement lancé le match avec le break dès le premier jeu avant de récidiver pour mener cinq jeux à un mais conclure n'a pas été facile pour Daniil Medvedev. Après avoir laissé échapper trois balles de set sur le service d'Ilya Ivashka, le Biélorusse s'est rebiffé et a aligné quatre jeux pour revenir à hauteur. Sur un jeu blanc, Daniil Medvedev a repris le service du 46eme mondial pour ensuite remporter le set. Une seule occasion a ensuite été suffisante pour le numéro 2 mondial pour prendre l'ascendant. Dans le troisième jeu, Daniil Medvedev a pris le service d'Ilya Ivashka puis n'a pas laissé la moindre chance à son adversaire pour conclure à sa troisième balle de match (7-5, 6-4 en 1h31').

ROLEX PARIS MASTERS (France, Masters 1000, dur intérieur, 3 084 450€)
Tenant du titre : Daniil Medvedev (RUS)

Huitièmes de finale
Djokovic (SER, n°1) - Monfils (FRA, n°15)
Norrie (GBR, n°10) - Fritz (USA)
Popyrin (AUS, LL) - Duckworth (AUS)
Koepfer (ALL, LL) - Hurkacz (POL, n°7)

Ruud (NOR, n°6) - Schwartzman (ARG, n°11)
Dimitrov (BUL, n°16) - A.Zverev (ALL, n°4)
Alcaraz (ESP) - Gaston (FRA, Q)
Korda (USA) - Medvedev (RUS, n°2)

2eme tour
Djokovic (SER, n°1) bat Fucsovics (HUN) : 6-2, 4-6, 6-2
Monfils (FRA, n°15) bat Mannarino (FRA) : 2-6, 7-6 (4), 6-2
Norrie (GBR, n°10) bat Opelka (USA) : 6-3, 6-4
Fritz (USA) bat Rublev (RUS, n°5) : 7-5, 7-6 (2)

Popyrin (AUS, LL) bat Tsitsipas (GRE, n°3) : 4-2 abandon
Duckworth (AUS) bat Musetti (ITA, LL) : 6-3, 3-6, 6-3
Koepfer (ALL, LL) bat Auger-Aliassime (CAN, n°9) : 6-3, 7-5
Hurkacz (POL, n°7) bat Paul (USA, Q) : 7-5, 7-6 (4)

Ruud (NOR, n°6) bat Bublik (KAZ) : 6-4, 6-0
Giron (USA, Q) bat Schwartzman (ARG, n°11) : 7-6 (2), 7-6 (4)
Dimitrov (BUL, n°16) bat Khachanov (RUS) : 4-6, 6-2, 6-0
A.Zverev (ALL, n°4) bat Lajovic (SER) : 6-3, 7-6 (5)

Alcaraz (ESP) bat Sinner (ITA, n°8) : 7-6 (1), 7-5
Gaston (FRA, Q) bat Carreño Busta (ESP, n°12) : 6-7 (3), 6-4, 7-5
Korda (USA) bat Cilic (CRO) : 6-2, 6-4
Medvedev (RUS, n°2) bat Ivashka (BIE) : 7-5, 6-4

Vos réactions doivent respecter nos CGU.