Rolex Paris Masters : Forget "ravi" d'avoir Djokovic

Rolex Paris Masters : Forget "ravi" d'avoir Djokovic©Panoramic, Media365

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le lundi 01 novembre 2021 à 23h43

Le directeur du Rolex Paris Masters, Guy Forget, s'est confié sur la présence de Novak Djokovic dans le tournoi parisien. Ce n'est évidemment que du positif.



Il est donc de retour à Paris. Battu en finale de l'US Open par Daniil Medvedev, Novak Djokovic avait depuis fui le circuit. Mais le Rolex Paris Masters l'accueille cette semaine. Le numéro 1 mondial est la principale attraction du Masters 1000 parisien où il est réapparu en compétition officielle, lundi. Oui, Djokovic était présent sur le court central lors du premier jour du tournoi, en double... Au côté de son compatriote serbe Filip Krajinovic, Djokovic a retrouvé les terrains avec bonheur. Les deux joueurs serbes ont dominé le duo australien en trois manches De Minaur-Saville (4-6, 6-4, 10-7).

Forget : « Il est là, il veut battre des records, il veut finir l'année numéro 1 mondial »


Un retour dans la joie pour Djokovic face au public parisien devant lequel il a déjà soulevé cinq fois le trophée de vainqueur. Un homme avait un œil particulièrement attentif sur le match du n°1 mondial : Guy Forget, le directeur du tournoi. « Il est là, il veut battre des records, il veut finir l'année numéro 1 mondial, il veut dépasser le record de Rafa (Nadal) et Roger (Federer) en victoires en Grand Chelem. C'est d'ailleurs l'une des raisons pour lesquelles il est ici, a souligné Forget en conférence de presse. Il veut s'assurer de finir l'année numéro 1. C'est quelque chose qui me paraît tellement incroyable que trois joueurs aient déjà gagné 20 Grands Chelems. On nous aurait dit cela il y a 15 ans, on aurait dit que ce n'était pas possible. Déjà qu'il y en ait un qui en fasse 20, cela paraissait inconcevable, mais qu'il y en ait trois dans la même époque qui en gagne 20... Donc, ces garçons sont faits d'un autre métal que les autres joueurs. »

Forget sur Djokovic : « On est ravis de l'avoir ici »


A 34 ans, Novak Djokovic a encore très faim selon le directeur du Rolex Paris Masters, même s'il reste sur une grosse déception à New York. « Personnellement, je peux me tromper. Mais je ne le vois pas se satisfaire et baisser la garde maintenant qu'il a une attitude positive », estime Forget en référence à la réaction du public new-yorkais après la défaite du Serbe contre Medvedev (6-4, 6-4, 6-4). « On se souvient d'un Jimmy Connors, qui à l'époque n'était pas forcément apprécié de la part du public. Sur sa fin de carrière, il était totalement adulé. Je crois que Novak est en train peut-être de faire basculer ce curseur encore plus sur la sympathie, mais il est toujours n°1 mondial et extrêmement compétitif, alors que Connors était à l'époque plutôt en fin de carrière avec un niveau de jeu qui était vraiment en baisse, a ajouté le patron de l'épreuve. Novak a aujourd'hui gagné trois des quatre Grands Chelems, c'est prodigieux la saison qu'il fait une nouvelle fois. Pour répondre à la question, on est ravis de l'avoir ici. Il a déjà gagné à cinq reprises, je crois, il part pour un sixième titre. C'est pas mal. » Djokovic fera son entrée dans le tournoi mardi soir contre le Hongrois Marton Fucsovics, tombeur lundi de Fabio Fognini (6-1, 6-7, 7-6) au premier tour.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.