Quatre Français à l'Open virtuel de Madrid

Quatre Français à l'Open virtuel de Madrid©Panoramic, Media365

Nicolas Kohlhuber, publié le vendredi 24 avril 2020 à 08h00

Le tennis a aussi décidé de lancer son épreuve virtuelle. Le prochain Open de Madrid se déroulera sur console avec les meilleurs joueurs du Monde. Parmi eux, Gaël Monfils et Lucas Pouille dans le tableau masculin, Kristina Mladenovic et Fiona Ferro chez les femmes.

Faute de se retrouver sur les courts madrilènes, le gratin du tennis mondial se donne rendez-vous sur console. Les organisateurs de l'Open de Madrid ont décidé de déplacer le tournoi prévu début mai à la Caja Magica dans le salon des meilleurs joueurs de tennis de la planète. 32 joueurs ont été sélectionnés pour participer à l'épreuve virtuelle prévue du 27 au 30 avril. 16 femmes et 16 hommes vont donc se disputer un titre historique dans l'histoire du tennis mondial. Parmi eux, quatre joueur français. Dans le tableau masculin, Gaël Monfils et Lucas Pouille vont représenter la France alors que les espoirs tricolores reposeront sur les épaules de Kristina Mladenovic et Fiona Ferro chez les femmes. Kiki semble d'ailleurs se préparer pour ce rendez-vous puisqu'elle a twitté une photo sur son compte.

Parmi les autres participants, les organisateurs de ce tournoi d'un nouveau genre ont frappé fort. Ils ont su convaincre des joueurs de premier plan. Rafael Nadal, Dominic Thiem, Alexander Zverev ou Stefanos Tsitsipas vont prendre une manette en main pour briller malgré la crise sanitaire actuelle. Chez les femmes, Karolina Pliskova, la troisième au classement WTA sera la tête de série numéro 1. La Tchèque sera notamment accompagnée de la néo-retraitée Caroline Wozniacki, de la tenante du titre Kiki Bertens ou d'Eugenie Bouchard. La concurrence s'annonce rude et le spectacle intéressant pour tous les amoureux de tennis en manque de compétition. Un rendez-vous à ne pas manquer d'autant plus qu'il se déroule pour la bonne cause. Les gains seront partagés entre des associations et les joueurs en difficulté financière.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.