Monte-Carlo : Fin de l'aventure pour Humbert

Aurélien Canot, Media365, publié le vendredi 12 avril 2024 à 21h14

Malgré une belle réaction dans le deuxième set face à Casper Ruud, Ugo Humbert, dernier Français en lice, s'est incliné en trois sets vendredi (6-3, 4-6, 6-1) face au Norvégien, jamais aussi fort que sur terre battue, en quarts de finale du Masters 1000 de Monte-Carlo. La seconde demi-finale opposera donc Ruud à Novak Djokovic.

Ugo Humbert aurait dû le savoir. Même si Casper Ruud donne parfois l'impression d'être redevenu un joueur prenable, il ne faut pas se fier aux apparences. Car le Norvégien reste toujours aussi fort et régulier, plus encore lorsque débute la saison sur terre battue. Sa surface préférée redonne en effet presque systématiquement des ailes à l'actuel numéro 10 mondial. Pur terrien, Ruud n'est jamais aussi redoutable que sur la surface ocre, à Monte-Carlo ou ailleurs. Humbert, battu en trois sets (6-3, 4-6, 6-1) en un peu plus de deux heures de jeu (2h06) en a malheureusement eu un rappel vendredi lors d'un match au cours duquel notre dernier représentant en lice, qui se consolera néanmoins lundi en grimpant à la 13eme place mondiale, n'a jamais pu réellement entrevoir la victoire ou l'espérer tant son adversaire a eu la main sur ce quart de finale, le dernier du jour. Sur un court Rainier-III aux tribunes soudainement désertées, le numéro 1 français aurait même pu prendre une correction. Lorsqu'il s'est retrouvé mené 6-3 et 2-0, c'est en tout cas ce que beaucoup des spectateurs qui étaient restés dans les gradins ont d'ailleurs pensé. Pourtant, à un moment où l'on s'attendait à tout sauf à ce scénario, Humbert s'est mis à aligner les jeux (quatre de suite) pour recoller et envoyer ce Ruud qui semblait pourtant pouvoir expédier le Messin dans une troisième manche. Pas sûr que c'était une bonne idée néanmoins.

Contre Djokovic pour le remake de la dernière finale de Roland-Garros

Forcé de retrouver sa superbe du début de match, le Norvégien n'a pas mis longtemps à y parvenir. Et cette fois, si les jeux ont de nouveau défilé, c'est à l'avantage du finaliste du dernier Roland-Garros, redevenu le joueur si solide qu'il était jusqu'à 6-3, 2-0 tandis que le 15eme mondial, lui, s'est remis à commettre beaucoup de fautes. Cela ne l'a pas empêché de se procurer des occasions de débreaker mais en vain, son bourreau du jour ayant écarté dans ce dernier set les cinq opportunités du Français de réduire l'écart quand il a lui réussi un "perfect" (deux sur deux) dans ce domaine. Beaucoup trop fort vendredi sur cette terre battue qu'il affectionne tant et refait de lui un joueur injouable par moment, Ruud, qui avait déjà atteint le dernier carré sur le Rocher en 2021, n'a toujours connu la défaite sur la surface en quarts de finale de Masters 1000. Une constance qui lui a ouverte les portes d'une huitième demi-finale dans un tournoi de la catégorie, mais la première uniquement depuis sa défaite à Rome en 2023. C'était évidemment sur terre battue. Novak Djokovic, qui retrouvera sa victime de juin dernier Porte d'Auteuil dans un remake de la dernière finale de Roland-Garros, est prévenu. Quant à Lucas Pouille, il peut continuer de dormir tranquille. Il reste le dernier demi-finaliste français à Monte-Carlo. C'était en 2017...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.