ATP : Rublev futur numéro 1 mondial ?

ATP : Rublev futur numéro 1 mondial ?©Panoramic, Media365

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le samedi 17 avril 2021 à 12h54

En dominant Rafael Nadal en quarts de finale du Masters 1000 de Monte-Carlo, Andrey Rublev a marqué les esprits. Avant de prendre la tête du classement ATP ?



Samedi après-midi, Andrey Rublev tentera d'atteindre sa première finale au Masters 1000 de Monte-Carlo. Vendredi, il a signé une énorme performance en s'offrant le maître des lieux, Rafael Nadal, vainqueur à onze reprises sur le Rocher, en trois sets (6-2, 4-6, 6-2) et gagné le droit d'affronter Casper Ruud dans le dernier carré. A 23 ans, le Russe classé 8eme mondial fait mal, très mal, depuis déjà de nombreux mois, et ce n'est sans doute pas fini...

« Des trucs incroyables techniquement »

Bien que dénué d'un physique impressionnant, Rublev frappe très fort des deux côtés et distribue le jeu avec régularité. En Principauté, il a marqué les esprits avec son exploit devant Nadal. La Côte d'Azur, il connaît bien, puisqu'à l'âge de 14 ans il s'y est entraîné. « Je l'avais détecté en phase finale du Nike Junior Tour à Punta Cana, à 11 ans. Andrey avait un an d'avance. Il avait atteint la finale. Et je l'avais fait signer, se remémore dans L'Equipe Philippe Weiss, qui dirigeait alors le sponsoring tennis Nike pour l'Europe, l'Afrique et le Moyen-Orient. Le gamin faisait déjà des trucs incroyables techniquement. Ça fait vingt-cinq ans que je fais ce métier, il n'y a que deux ou trois joueurs qui m'ont marqué autant. Richard (Gasquet), c'était le plus précoce, le plus en avance. Ce qu'il faisait à 9-10 ans, c'était surréaliste. Federer, tout le monde connaît. Rublev, je le mets pas très loin derrière. En termes de qualité de frappe, de plan de frappe, en coup droit comme en revers. Il était petit, et c'était un gamin qui te sautait aux yeux. C'est la même génération que Sasha (Zverev), mais ça n'a rien à voir. Il était plus fort en termes de potentiel. J'ai toujours pensé qu'il allait être plus fort que Zverev. »

« La seule limite, elle est peut-être physique »

Actuellement, Alexander Zverev est devant (6eme au classement ATP) comme Daniil Medvedev (2eme), Dominic Thiem (4eme) et Stefanos Tsitsipas (5eme), amenés à prendre le pouvoir quand les trois géants du jeu (Djokoic, Nadal et Federer) raccrocheront les raquettes. Philippe Weiss, lui, voit Rublev aller sur la plus haute marche. « Le point le plus important, c'est que ce projet a toujours été le sien. Oui, il a été poussé par sa mère, qui est prof de tennis, sa soeur aînée, qui jouait très bien et qui était toujours là, mais j'ai toujours senti que c'était son truc. Il y avait un excès de colère parce qu'il voulait tellement y arriver... Ce n'était pas le projet de quelqu'un d'autre. Et donc, il a toujours eu cette intensité. La seule limite, elle est peut-être physique », souligne celui qui est aujourd'hui agent chez Tennium.


« Le problème des Russes, c'est qu'ils font beaucoup d'heures sur le court pour la technique dès le plus jeune âge. Mais Andrey n'a pas travaillé physiquement assez tôt, et tu ne le récupères jamais vraiment. Mais avec son énergie et sa technique hyper-propre qui lui permet de tout faire, il sera plus fort que les autres parce qu'il a plus envie que les autres. Quand il n'y aura plus Nadal, Federer, Djokovic, il sera au-dessus. Pour moi, il va finir numéro 1 mondial », assure Weiss. Il va falloir attendre encore quelques années probablement car si Federer pourrait arrêter à la fin de la saison, Djokovic et Nadal devraient évoluer quelques saisons supplémentaires sur le circuit.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.