ATP - Rolex Paris Masters : La sensation Chardy !

ATP - Rolex Paris Masters : La sensation Chardy !©Panoramic, Media365

Marie Mahé, publié le mardi 29 octobre 2019 à 23h17

Le Palois Jérémy Chardy a créé l'exploit ce mardi au Rolex Paris Masters en s'offrant le numéro 4 mondial Daniil Medvedev en trois manches. Une victoire qui efface les défaites d'Ugo Humbert et Gilles Simon face à Grigor Dimitrov et Denis Shapovalov. Alexander Zverev, lui, s'est imposé facilement contre Fernando Verdasco alors que le tenant du titre Karen Khachanov est tombé face à Jan-Lennard Struff.



Et de 5 ! La France continue son beau début de parcours au Masters 1000 de Paris-Bercy, sur dur indoor. Ce mardi, en ouverture de programme, c'est Corentin Moutet qui a validé son billet pour le deuxième tour de l'épreuve. Le Tricolore, 97eme joueur mondial et lucky loser, s'est défait du Serbe Dusan Lajovic, 34eme joueur mondial, en trois manches (6-4, 1-6, 6-3) et 1h45 de jeu. Le Français est donc parfaitement entré dans sa rencontre. Après un break, à 3-3, Moutet, au moment de servir pour le set, a réussi à conclure, malgré une balle de break à son encontre (6-4). En revanche, le 97eme joueur mondial a totalement lâché la deuxième manche, perdant son service à deux reprises et rapidement mené 5-0. Finalement, son adversaire a tranquillement réussi à égaliser, sur un jeu blanc (1-6). Enfin, dans l'ultime set, les deux hommes ont fait jeu égal jusqu'au huitième jeu. C'est à ce moment-là que le lucky loser a fait la différence, avant de conclure sur sa première balle de match (6-3). Ce beau début de parcours parisien devrait faire beaucoup de bien à Corentin Moutet, qui pourrait déjà gagner 16 places au classement ATP pour se retrouver au moins 81eme, voire plus en fonction de la suite de sa semaine. Toutefois, son deuxième tour sera redoutable, puisqu'il le disputera contre un autre Serbe, Novak Djokovic, numéro un mondial, exempté du premier tour en sa qualité de tête de série n°1.

Khachanov tombe de (très) haut

Un petit tour et puis s'en va. Tenant du titre, le Russe Karen Khachanov, 8eme joueur mondial et tête de série n°8, s'est incliné dès son entrée en lice au Masters 1000 de Paris-Bercy, sur dur indoor. Face à lui, l'Allemand Jan-Lennard Struff, 36eme joueur mondial, qui s'est imposé en trois manches (7-6 (5), 3-6, 7-5) et 2h02 de jeu. Dans la première manche, les deux hommes ne se sont pas vraiment livrés et c'est donc tout naturellement que ce premier set s'est joué au tie-break. Un jeu décisif que l'Allemand s'est finalement adjugé, sur sa première balle de set (7-6 (5)). Dans la deuxième manche, le Russe a parfaitement réussi à se reprendre. Dès le deuxième jeu, Khachanov a breaké son adversaire, pour ensuite mener 3-0. Le 8eme joueur mondial a ainsi conservé son avantage jusqu'au bout, avant d'égaliser à une manche partout sur sa deuxième balle de set (3-6). Dans l'ultime set, les jeux semblaient être faits lorsque la tête de série n°8 a perdu son service, à 1-2. Mais dans la foulée, le mieux classé des deux a débreaké. Alors que l'on semblait se diriger vers un dernier tie-break, Khachanov n'a pas su tenir la distance et a rendu les armes, sur son propre service (7-5). Avec cette défaite prématurée, le Russe va perdre sa place dans le Top 10 et pourrait glisser jusqu'à la 16eme place mondiale, lors de la publication du prochain classement ATP, lundi.

Simon victime de ses adducteurs ?

Fin de saison difficile pour Gilles Simon. Opposé au Canadien Denis Shapovalov pour son premier tour, le Français a été contraint d'abandonner après seulement quatre jeux (2-2). L'Azuréen a senti une douleur au niveau des adducteurs après une reprise d'appui et n'a pu continuer la rencontre au bout de 23 minutes de jeu, il doit passer des examens supplémentaires pour être sûr que sa blessure est bien à cet endroit. « J'ai pris deux décharges de suite sur les deux derniers appuis, a confié Simon à L'Équipe après sa rencontre. C'est une douleur que je n'ai jamais ressentie. Quand tu prends deux pointes de suite comme ça, tu as trois minutes pour décider si tu retournes sur le court pour peut-être en prendre une troisième donc ce n'est pas facile. Le kiné m'a conseillé d'arrêter parce qu'on ne savait pas. Si tu fais un appui, que tu te déchires sur dix centimètres et que tu dois arrêter pendant six mois, tu as l'air d'un con. Il fallait prendre une décision rapide. Ce tournoi, je ne l'avais pas. Je sentais que j'avais de très bonnes jambes les dernières semaines et depuis que je suis arrivé ici, je sentais que c'était la semaine de trop. » Shapovalov est donc qualifié pour le deuxième tour où il affrontera l'Italien Fabio Fognini.

Humbert y a cru avant le réveil de Dimitrov

Il arrivait en pleine confiance après avoir remporté le tournoi challenger de Brest. Ugo Humbert l'a prouvé ce mardi au premier tour du Rolex Paris Masters avant de s'écrouler après 40 minutes de jeu pour s'incliner en trois manches face à Grigor Dimitrov (4-6, 6-1, 6-2). Le jeune Français (21 ans) a pourtant débuté la rencontre avec beaucoup d'ambition et il l'a prouvé en s'offrant rapidement le service de son adversaire pour prendre de l'avance. Rejoint à quatre partout, Humbert a su rebondir dans la foulée pour remporter les deux derniers jeux de la première manche et mener un set à zéro. Mais le Bulgare s'est réveillé et n'a laissé aucune chance au Tricolore. Grâce à un break, le 27eme joueur mondial a rapidement mené 3-0 dans le deuxième acte puis 5-1 après un nouveau jeu de retours parfait. Revenu à égalité, Dimitrov s'est offert une chance de renverser Humbert et de remporter la rencontre alors que la dynamique était en sa faveur. Une forme prouvée d'entrée de troisième manche, le Français a perdu son jeu de services pour accuser un retard très tôt et courir après le score. Finalement supérieur, le Bulgare a de nouveau fait le break en fin de set pour remporter son match et se qualifier au deuxième tour à Paris-Bercy où il affrontera le Belge David Goffin.

Chardy crée l'exploit !

C'est bien connu, Bercy réussit aux Français ! Après Corentin Moutet dans la matinée, Jérémy Chardy s'est illustré en faisant sensation dans la soirée. Le Palois a créé l'exploit en s'offrant le numéro quatre mondial Daniil Medvedev en trois manches (4-6, 6-2, 6-4). Invaincu depuis le 8 septembre dernier, soit neuf victoires consécutives, le Russe ne pensait pas tomber face au numéro 65 à l'ATP dans un AccorHotels Arena animé pour encourager le Tricolore. Surtout que le récent vainqueur des tournois de Shanghai et Saint-Petersbourg a bien débuté la partie en prenant la première manche après avoir fait le break sur le dernier jeu. Seulement, sa difficulté à se défaire du Français aurait dû le prévenir que Chardy comptait bien frapper un grand coup. Le tombeur de Sam Querrey au premier tour a construit son succès et a passé une vitesse supérieure à 2-2 dans le deuxième set. C'est à ce moment qu'il a choisi d'élever son niveau en retour pour remporter quatre jeux de suite et égaliser grâce à deux breaks. Sur sa lancée, Chardy a su se montrer patient et sauver huit balles de break avant de prendre le service du Russe pour faire la différence et s'envoler vers la victoire. Qualifié pour les huitièmes de finale, le Français affrontera Garin ou Isner avec une confiance poussée à son maximum à la suite de cet exploit.

Pas de problème pour Zverev

La tête de série numéro six n'a pas tremblé ! Opposé à un client, Alexander Zverev a parfaitement négocié son entrée en lice dans la capitale française ce mardi. L'Allemand s'est imposé face à Fernando Verdasco en seulement deux manches et 56 minutes de jeu (6-1, 6-3). Pourtant, le public tricolore attendait de l'adversité pour ce dernier match de la journée après avoir vécu de belles émotions grâce à Jérémy Chardy. Seulement, le sixième joueur mondial a facilement pris le dessus après avoir tout de même sauvé deux balles de break dès son premier jeu de services. Finalement supérieur, Zverev a rapidement pris le premier acte en faisant le break à deux reprises avant de se montrer une nouvelle fois performant en retour dès le début du second set. Pas inspiré, Verdasco n'a pas tenu tête longtemps à son adversaire puisqu'il a une nouvelle fois perdu sa mise en jeu en fin de manche alors qu'il pouvait recoller à 4-5. Zverev s'impose aisément et se qualifie pour les huitièmes de finale où il affrontera le vainqueur de la rencontre entre Denis Shapovalov et Fabio Fognini.

PARIS-BERCY (France, Masters 1000, dur indoor, 5 791 280€)
Tenant du titre : Karen Khachanov (RUS)

2eme tour
Djokovic (SER, n°1) - Moutet (FRA, LL)
Edmund (GBR) - Schwartzman (ARG, n°14)
Bautista Agut (ESP, n°9) - De Minaur (AUS)
Fritz (USA) - Tsitsipas (GRE, n°7)

Chardy (FRA, Q) bat Medvedev (RUS, n°4) : 4-6, 6-2, 6-4
Garin (CHI) - Isner (USA, n°15)
Goffin (BEL, n°12) - Dimitrov (BUL)
Raonic (CAN) - Thiem (AUT, n°5)

A.Zverev (ALL, n°6) bat Verdasco (ESP) : 6-1, 6-3
Shapovalov (CAN) - Fognini (ITA, n°11)
Monfils (FRA, n°13) - Paire (FRA)
Albot (MOL) bat Seppi (ITA, LL) : 7-6 (5), 7-6 (6)

Struff (ALL) bat Khachanov (RUS, n°8) : 7-6 (5), 3-6, 7-5
Tsonga (FRA, WC) - Berrettini (ITA, n°10)
Wawrinka (SUI, n°16) - Cilic (CRO)
Mannarino (FRA, WC) - Nadal (ESP, n°2)

1er tour
Djokovic (SER, n°1) - Bye
Moutet (FRA, LL) bat Lajovic (SER) : 6-4, 1-6, 6-3
Edmund (GBR) bat Berankis (LIT, Q) : 6-4, 6-3
Schwartzman (ARG, n°14) - Bye

Bautista Agut (ESP, n°9) - Bye
De Minaur (AUS) bat Djere (SER) : 6-1, 6-4
Fritz (USA) bat Tiafoe (USA) : 7-6 (6), 3-6, 6-4
Tsitsipas (GRE, n°7) - Bye

Medvedev (RUS, n°4) - Bye
Chardy (FRA, Q) bat Querrey (USA, Q) : 5-7, 6-3, 7-5
Garin (CHI) bat Cuevas (URU) : 6-4, 6-3
Isner (USA, n°15) - Bye

Goffin (BEL, n°12) - Bye
Dimitrov (BUL) bat Humbert (FRA, WC) : 4-6, 6-1, 6-2
Raonic (CAN) bat Norrie (GBR, Q) : 6-3, 6-2
Thiem (AUT, n°5) - Bye

A.Zverev (ALL, n°6) - Bye
Verdasco (ESP) bat Coric (CRO) : 3-6, 6-4, 6-3
Shapovalov (CAN) bat Simon (FRA) : 2-2, abandon
Fognini (ITA, n°11) - Bye

Monfils (FRA, n°13) - Bye
Paire (FRA) bat Dzumhur (BOS, LL) : 7-5, 6-4
Albot (MOL) bat Basilashvili (GEO) : 6-3, 6-2
Seppi (ITA, LL) - Bye

Khachanov (RUS, n°8) - Bye
Struff (ALL) bat Nishioka (JAP, Q) : 4-6, 7-5, 6-2
Tsonga (FRA, WC) bat Rublev (RUS) : 4-6, 7-5, 6-4
Berrettini (ITA, n°10) - Bye

Wawrinka (SUI, n°16) - Bye
Cilic (CRO) bat Hurkacz (POL) : 7-6 (5), 6-4
Mannarino (FRA, WC) bat Ruud (NOR, Q) : 6-4, 6-2
Nadal (ESP, n°2) - Bye

Vos réactions doivent respecter nos CGU.