ATP - Rolex Paris Masters : Gaston rejoint le tableau principal

ATP - Rolex Paris Masters : Gaston rejoint le tableau principal©Media365

Guillaume Issner, Media365, publié le dimanche 31 octobre 2021 à 17h30

Dernier Français en lice dans les qualifications du Rolex Paris Masters, Hugo Gaston a pris le meilleur sur Lorenzo Musetti en trois manches et sera au rendez-vous du tableau principal.

Hugo Gaston rejoint Gaël Monfils, Benoit Paire, Adrian Mannarino, Arthur Rinderknech, Richard Gasquet et Pierre-Hugues Herbert dans le tableau principal du Rolex Paris Masters, dernier Masters 1000 de la saison. Le Toulousain, au bord du gouffre mais finalement vainqueur (7-6, 2-6, 7-6) de Kevin Anderson ce samedi, a récidivé ce dimanche face à l'Italien Lorenzo Musetti, tombeur de Lucas Pouille au tour précédent. Il a eu, une fois de plus, les nerfs solides dans cette rencontre où son opposant a été le premier à prendre les devants. Breaké une première fois, Hugo Gaston a effacé cet handicap avant de céder à nouveau son service au plus mauvais des moments (5-3), pour laisser Musetti servir pour le gain du premier set. Dos au mur, le 107eme mondial était également mal embarqué dans la seconde manche. Il a concédé le premier break à 1-1 mais su recoller dans la foulée.


Un dernier coup d'éclat en 2021 ?

Les rôles se sont inversés par rapport à la première manche puisque Gaston, qui a retrouvé une belle efficacité derrière sa première balle (12/15 points sur son premier service), a pris un break d'avance (3-6, 5-3). Celui-ci lui permettant de servir pour égaliser à une manche partout. Une occasion bien trop belle pour ne pas être convertie. L'instabilité a alors gagné les deux joueurs, qui ont perdu leurs deux premiers jeux de service dans la manche décisive. Un troisième et dernier break en faveur du Français aura eu raison de Lorenzo Musetti (3-6, 6-3, 6-4). Le protégé de Marc Barbier réussit là où il avait échoué dans cette même Accor Arena il y a deux ans, au dernier tour des qualifications. Il espère frapper un dernier grand coup cette année, lui qui a joué cinq finales, dont sa première sur le circuit majeur (à Gstaad), toutes perdues. Une belle semaine parisienne peut le rapprocher un peu plus du top 100 et d'une entrée directe dans le tableau du prochain Open d'Australie.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.