ATP - Rolex Paris Masters : Djokovic se dit libéré de la pression

ATP - Rolex Paris Masters : Djokovic se dit libéré de la pression©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le dimanche 07 novembre 2021 à 22h31

A l'issue de sa victoire lors de la finale du Rolex Paris Masters, Novak Djokovic est revenu sur son état d'esprit et assure que la première place mondiale confirmée en fin de saison l'a libéré. Il a également salué le jeu de Daniil Medvedev.



Novak Djokovic a su prendre sa revanche sur Daniil Medvedev. Tombé face au Russe en finale du dernier US Open, le Serbe est allé chercher son 37eme titre en Masters 1000, un de mieux que Rafael Nadal, au lendemain de s'être assuré de terminer une septième saison à la première place mondiale, soit une de plus que Pete Sampras. Des résultats qui, selon lui, ont enlevé de la pression sur ses épaules avant de défier Daniil Medvedev. « Je n'avais plus la pression de la victoire pour le classement. J'avais accompli mon plus grand objectif de la semaine la veille, en remportant ma demi-finale, a confié le numéro 1 mondial en conférence de presse. Alors je me disais que je pouvais jouer le style de jeu, le tennis que je voulais vraiment jouer, aller davantage au filet, me sentir plus libre de lâcher mes coups. » Une finale qu'il a pourtant bien mal démarré en concédant la première manche à son dauphin au classement ATP, qu'il a relativisé face à la presse. « Même si j'ai perdu le premier set, je sentais que c'était serré. J'avais eu une balle pour mener quatre jeux à deux, a rappelé Novak Djokovic. Mais il servait bien et je n'étais pas assez constant du fond, je commettais trop de fautes. Pourtant, je savais que les choses allaient aller en s'améliorant parce que je me sentais bien sur le court. »

Djokovic : « Il n'y a pas de trou dans son jeu »

Après avoir inversé la tendance, Novak Djokovic a pu voir Daniil Medvedev commencer à perdre ses nerfs, lui qui a fait tout l'inverse. « Sur la fin, j'ai aussi été très heureux de la façon dont j'ai géré mes nerfs pour conclure sur un coup gagnant », a déclaré le numéro 1 mondial lors de cette conférence de presse. Interrogé sur son plan de jeu, avec notamment d'incessantes montées au filet, Novak Djokovic a confié avoir voulu « le priver de temps, varier, enchaîner parfois service-volée » car le Russe « vous fait trop souffrir si vous attendez au fond ». « J'ai réussi à avoir un bon ratio à la volée et ça l'a aussi empêché d'avancer dans le court », a-t-il ajouté. Au sortir de cette finale, et avant de potentiellement le retrouver à Turin, Novak Djokovic s'est montré élogieux envers le jeu de Daniil Medvedev. « Il n'y a pas de trou dans son jeu. Il vous fait tout le temps jouer un coup de plus, même depuis des positions difficiles, résume le numéro 1 mondial. Niveau déplacement et défense, c'est incroyable. Et il a progressé sur ses coups offensifs. » Présentant le Russe comme « un joueur hyper complet », Novak Djokovic est convaincu qu'il va lui succéder au sommet de la hiérarchie et, à ses yeux, « ce sera parfaitement mérité, parce qu'il est le leader de la nouvelle génération ». Ou comment mettre un peu plus de pression sur un de ses principaux rivaux.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.