ATP - Rolex Paris Masters : Alcaraz tiendra bien sa place

ATP - Rolex Paris Masters : Alcaraz tiendra bien sa place©Media365
A lire aussi

Marie Mahé, Media365, publié le lundi 31 octobre 2022 à 20h20

Carlos Alcaraz a éteint certaines rumeurs d'un possible forfait au Rolex Paris Masters. L'Espagnol, numéro un mondial, sera présent, malgré des douleurs à un genou.



Il faudra bel et bien compter sur lui. L'Espagnol Carlos Alcaraz, numéro un mondial, tiendra sa place lors de cette édition 2022 du Rolex Paris Masters, tout dernier Masters 1000 de la saison. Pourtant, l'Espagnol, aujourd'hui âgé de seulement 19 ans, a actuellement des douleurs au niveau de l'un de ses genoux. Et c'est pour cela que le média espagnol AS avait évoqué, dans un premier temps, un possible forfait de sa part. Présent en conférence de presse, ce lundi, avant son entrée en lice, le principal intéressé a tenu à démentir lui-même ces informations. Après avoir également passé des examens. "J'ai eu des problèmes de genoux, mais tous les joueurs souffrent de ce type de douleurs en fin de saison. Ce n'est rien de grave", a-t-il déclaré, dans des propos rapportés par le site internet spécialisé Tennis Actu.

"Je ne ressens pas la pression"

Avant de poursuivre : "Je suis heureux d'être à Paris. L'année dernière, c'était mon meilleur tournoi, mon meilleur match. Je suis très heureux de revenir, de changer mon état d'esprit par rapport à ce tournoi. Je suis prêt à jouer ici. Je vais faire de mon mieux pour essayer de finir l'année en tant que numéro 1. J'ai quelques petits problèmes comme n'importe quel joueur à la fin de l'année. Tous les joueurs ont des problèmes dans leur corps. Il faut faire avec. C'est quelque chose qui n'est pas très grave." L'Espagnol fera son entrée en lice ce mercredi, avec, comme tout premier adversaire, le Japonais Yoshihito Nishioka, 38eme joueur mondial. La saison d'Alcaraz n'est pas encore terminée, puisqu'il est qualifié pour les ATP Finals. Avec, à n'en pas douter, une envie de briller. Et l'objectif de conserver sa place de numéro un mondial : "Je ne ressens pas la pression. Je me suis mis cet objectif de finir numéro 1. Bien sûr, c'est un objectif très difficile à atteindre parce qu'il y a de grands joueurs qui me talonnent, ils ont aussi leur chance."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.