ATP - Monte-Carlo : Tsitsipas, amusé, supplie Djokovic et Nadal

ATP - Monte-Carlo : Tsitsipas, amusé, supplie Djokovic et Nadal©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le samedi 17 avril 2021 à 18h58

Il n'y avait donc ni Novak Djokovic, ni Rafael Nadal en demi-finales du Masters 1000 de Monte-Carlo. Stefanos Tsitsipas, tranquillement qualifié pour la finale, profite d'une situation qu'il n'imagine pas forcément durer.



Stefanos Tsitsipas savoure d'ores et déjà d'obtenir une vraie chance de victoire, dimanche au Masters 1000 de Monte-Carlo, puisqu'il n'aura aucun de ces deux diables de Novak Djokovic ou Rafael Nadal face à lui en finale : "Tout le monde dit qu'ils vieillissent. Certes, mais ça n'a pas l'air de les déranger (sourire). Ils ont déjà très bien géré de telles pauses, je ne pense pas qu'ils soient affectés. J'ai l'impression qu'ils ont la même régularité, ils se sont bien adaptés avec peu de matchs. Ils trouvent toujours des solutions à tout, c'est pour ça que ce sont des légendes. Ils gèrent très bien."

"Laissez les jeunes montrer ce qu'ils ont dans le ventre !"

Pourtant, le Serbe a donc été éliminé dès les huitièmes de finale par Daniel Evans (6-4, 7-5), que Stefanos Tsitsipas a vient lui-même de gifler en demies (6-2, 6-1), tandis que Rafael Nadal a lui perdu en quarts contre Andrey Rublev (6-2, 4-6, 6-2). C'est justement le Russe que Stefanos Tsitsipas, n°5 mondial, retrouvera dimanche pour le titre, ce qui offrira un grand rajeunissement : Rublev est âgé de 23 ans, son adversaire grec de 22 ans.


"On a l'habitude de les voir aller loin partout, mais laissez les jeunes montrer ce qu'ils ont dans le ventre, s'exclame encore ce dernier, dans un rire (en conférence de presse). Il le faudrait de temps en temps. Toujours, même !" Stefanos Tsitsipas a lui aussi contribué au début de saison difficile de Rafael Nadal. Sur la seule précédente apparition de l'Espagnol - tombé du deuxième au troisième rang mondial, dépassé par Daniil Medvedev - cette année, il l'a éliminé en quarts de finale de l'Open d'Australie, revenant alors qu'il était mené deux sets à zéro (3-6, 2-6, 7-6, 6-4, 7-5).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.