ATP - Miami : Tsitsipas lâche un set contre Nishikori, Humbert et Mannarino sortis, Rublev n'a pas tremblé

ATP - Miami : Tsitsipas lâche un set contre Nishikori, Humbert et Mannarino sortis, Rublev n'a pas tremblé©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le mardi 30 mars 2021 à 09h17

Le Français Ugo Humbert a été éliminé au troisième tour du Masters 1000 de Miami par le Canadien Milos Raonic, tout comme son compatriote Adrian Mannarino, sorti par l'Argentin Diego Schwartzman. En revanche, le Russe Andrey Rublev s'est aisément qualifié. Stefanos Tsitsipas a perdu un set contre Kei Nishikori.



Ugo Humbert ne verra pas les huitièmes de finale du Masters 1000 de Miami aux Etats-Unis. Le Français, 30eme joueur mondial et tête de série n°20, a été éliminé par le Canadien Milos Raonic, 19eme joueur mondial et tête de série n°12, en deux manches (6-4, 7-5) et 1h40 de jeu. Dans la première manche, le Français n'a concédé qu'une balle de break, mais elle a ainsi été convertie par son adversaire. L'ancien numéro trois mondial n'a ensuite plus lâché cet avantage pour s'emparer de cette première manche (6-4). Dans la deuxième et dernière manche, Humbert a bien failli se faire de nouveau breaker, d'entrée, à 2-2 puis à 3-3, mais il a tenu, à chaque fois. A 4-3, le moins bien classé des deux s'est enfin procuré ses premières balles de break. Mais malgré trois opportunités, il n'a alors pas réussi à prendre le service du Canadien. A 5-5, soit au plus mauvais des moments, le Tricolore a finalement de nouveau craqué. Dans la foulée, Milos Raonic ne s'est pas fait prier pour conclure, sur sa première opportunité (7-5). Au prochain tour, il affrontera le Polonais Hubert Hurkacz, 37eme joueur mondial et tête de série n°29, tombeur du Canadien Denis Shapovalov, 11eme joueur mondial et tête de série n°6, en deux manches (6-3, 7-6 (6)) et 1h35 de jeu.

Mannarino n'a pas existé

Dernier représentant français encore en lice, Adrian Mannarino a également chuté. Le Français, 36eme joueur mondial et tête de série n°25, a été éliminé, au troisième tour du Masters 1000 de Miami aux Etats-Unis, par l'Argentin Diego Schwartzman (6-1, 6-4) et 1h17 de jeu. Dans la première manche, incapable de mettre son jeu en place, le Français a cédé ses deux premières mises en jeu, malgré également une balle de break sauvée à ce moment-là. Mené alors rapidement 5-0, Adrian Mannarino a su sauver l'honneur, avant de céder ce premier set, dans la foulée (6-1). Dans la deuxième et dernière manche, le moins bien classé des deux a cédé une nouvelle fois son service, à 1-1. Le Tricolore n'a ensuite jamais trouvé la solution pour refaire son retard. S'il a bien failli être de nouveau breaké à 5-3, synonyme alors de première balle de match pour son adversaire, il a fini par s'incliner, dans la foulée, sur la troisième balle de match de l'Argentin, au total (6-4). Au prochain tour, Diego Schwartzman affrontera l'Américain Sebastian Korda, 87eme joueur mondial, tombeur du Russe Aslan Karatsev, 27eme joueur mondial et tête de série n°17, en deux manches (6-3, 6-0) et 1h09 de jeu.

Rublev s'est amusé

Andrey Rublev n'a pas vraiment eu à s'employer. Le Russe, 8eme joueur mondial et tête de série n°4, s'est aisément qualifié pour les huitièmes de finale du Masters 1000 de Miami aux Etats-Unis, en éliminant assez tranquillement le Hongrois Marton Fucsovics, 40eme joueur mondial et tête de série n°29, en deux manches (6-2, 6-1) et seulement 54 petites minutes de jeu. Dans la première manche, le Hongrois a perdu son deuxième jeu de service, blanc, avant de se faire de nouveau breaker dans la foulée, non sans avoir sauvé une première balle sur ce troisième jeu de service. Fort de ce double avantage, le Russe a tracé sa route, pour conclure sur un jeu blanc (6-2). Dans la deuxième et dernière manche, Marton Fucsovics a certainement laissé passer sa chance quand il a obtenu une balle de break à 1-0. Il n'a ensuite plus réussi à gagner le moindre jeu, perdant ses trois derniers services, dont deux blanc (6-1). Au prochain tour, le huitième joueur mondial affrontera le Croate Marin Cilic.

Tsitsipas lâche un set

Tête de série n°2 à Miami, Stefanos Tsitsipas sera bien au rendez-vous des huitièmes de finale, mais ce ne fut pas si facile que ça pour le Grec, qui a eu besoin de trois sets et 1h56 de jeu pour battre Kei Nishikori (n°28) : 6-3, 3-6, 6-1. Auteur de 12 aces et 69% de premières balles, le 5eme joueur mondial n'a eu que deux balles de break à défendre, à 1-0 pour le Japonais dans le deuxième, et il n'en a sauvé qu'une. Si bien que Nishikori a pu s'envoler dans cette manche et la remporter. Mais auparavant, le 39eme joueur mondial avait perdu le premier set en se faisant breaker à 1-0, et il a ensuite perdu le troisième en se faisant breaker à 1-0 et 4-1. Tsitsipas défiera pour une place en quarts de finale l'Italien Lorenzo Sonego, tête de série n°24, qui a dominé en deux sets et 1h52 le Colombien Daniel Galan, tombeur d'Alex De Minaur, sur le score de 7-6, 6-3 en 1h52, après avoir été mené 4-1 dans la première manche et sauvé deux balles de set à 6-5.

(Avec M.M.)

MIAMI (Etats-Unis, Masters 1000, dur extérieur, 3 598 69€)
Tenant du titre (en 2019) : Roger Federer (SUI)

3eme tour
Medvedev (RUS, n°1) bat Popyrin (AUS) : 7-6 (3), 6-7 (7), 6-4
Tiafoe (USA) bat Lajovic (SER, n°16) : 1-6, 7-5, 6-3
Isner (USA, n°18) bat Auger-Aliassime (CAN, n°11) : 7-6 (5), 7-6 (5)
Bautista Agut (ESP, n°7) bat Struff (ALL, n°31) : 4-6, 6-3, 6-2

Ruusuvuori (FIN) bat M.Ymer (SUE) : 4-6, 6-1, 7-5
Sinner (ITA, n°21) bat Khachanov (RUS, n°14) : 4-6, 7-6 (2), 6-4
Fritz (USA, n°22) bat Norrie (GBR) : 6-4, 3-6, 6-1
Bublik (KAZ, n°32) bat Duckworth (AUS) : 6-4, 6-4

Schwartzman (ARG, n°5) bat Mannarino (FRA, n°25) : 6-1, 6-4
Korda (USA) bat Karatsev (RUS, n°17) : 6-3, 6-0
Cilic (CRO) bat Musetti (ITA) : 6-3, 6-4
Rublev (RUS, n°4) bat Fucsovics (HON, n°29) : 6-2, 6-1

Hurkacz (POL, n°26) bat Shapovalov (CAN, n°6) : 6-3, 7-6 (6)
Raonic (CAN, n°12) bat Humbert (FRA, n°20) : 6-4, 7-5
Sonego (ITA, n°24) bat Galan (COL) : 7-6 (6), 6-3
Tsitsipas (GRE, n°2) bat Nishikori (JAP, n°28) : 6-3, 5-6, 6-1

Vos réactions doivent respecter nos CGU.