ATP - Cincinnati : Shapovalov facile contre Cilic

ATP - Cincinnati : Shapovalov facile contre Cilic©Media365

Aurélie SACCHELLI, publié le dimanche 23 août 2020 à 09h37

Ce samedi, Auger-Aliassime a remporté le premier match de la reprise du circuit ATP, en disposant, au premier tour du Masters 1000 de Cincinnati, du Géorgien Basilashvili. Shapovalov et Murray sont passés aussi, alors que Benoit Paire a abandonné.

Les affaires ont donc officiellement repris. Interrompu à la mi-mars en raison de la pandémie de coronavirus qui continue d'ailleurs encore aujourd'hui de sévir à travers le monde, le circuit ATP a donc repris ses droits ce samedi. Et l'histoire retiendra que le premier vainqueur d'une rencontre post-interruption se nomme Félix Auger-Aliassime. En effet, le Canadien, 20eme joueur mondial et tête de série n°15, a disposé, au premier tour du Masters 1000 de Cincinnati, délocalisé à New York et disputé sur dur extérieur, du Géorgien Nikoloz Basilashvili, 27eme joueur mondial, en deux manches (6-4, 6-1) et 1h18 de jeu. Pourtant, le Canadien avait bien mal débuté sa rencontre, cédant alors son service d'entrée. Finalement, malgré une nouvelle mise en jeu perdue à 3-3, Auger-Aliassime a surtout pu s'emparer de trois des quatre derniers services de son adversaire, pour s'adjuger la première manche (6-4). La deuxième fut donc davantage à sens unique. Les deux hommes n'ont alors fait jeu égal que pendant les trois premiers jeux, avant que le mieux classé des deux s'empare ensuite des quatre derniers (6-1), pour valider ainsi son ticket pour le deuxième tour du prestigieux tournoi.

Paire abandonne pour sa reprise

C'est une reprise que l'on peut qualifier de cauchemardesque. Ce samedi, au premier tour du Masters 1000 de Cincinnati, délocalisé à New York et disputé sur dur extérieur, le Français Benoît Paire, 22eme joueur mondial, a été contraint à l'abandon, au tout début du second set, contre le Croate Borna Coric, 33eme joueur mondial. Après 38 petites minutes de jeu, ce dernier menait alors 6-0, 1-0, lorsque le Tricolore a préféré s'arrêter là, trop juste physiquement et visiblement malade. Incapable donc de remporter la moindre mise en jeu, le Français, dans la première manche, a cédé ses trois services, après avoir toutefois sauvé deux premières balles de break dans le premier jeu (6-0). Dans cette manche, Benoît Paire a même effectué cinq double-fautes contre seulement une pour son adversaire d'un soir. Ce n'était donc pas le jour du Tricolore qui a ainsi cédé, comme un symbole, son service d'entrée de seconde manche. C'est donc alors à ce moment-là qu'il a finalement préféré se retirer. De son côté, son adversaire, qui n'a donc clairement pas eu à s'employer, valide ainsi son ticket pour le deuxième tour, où il affrontera le Belge David Goffin, exempté du premier tour en sa qualité de tête de série n°7.

Belle performance d'Anderson

A noter également la belle qualification de Kevin Anderson (34 ans), ancien numéro 5 mondial, redescendu aujourd'hui à la 123eme place mondiale et désormais deuxième meilleur Sud-Africain, aux dépens du deuxième meilleur Britannique Kyle Edmund (25 ans), 44eme joueur mondial et ancien numéro 14 mondial. Le moins bien classé des deux a donc validé son billet pour le tour suivant, où il affrontera le Grec Stefanos Tsitsipas, exempté du premier tour en sa qualité de tête de série n°4, en trois manches (7-6 (3), 4-6, 6-3) et 3 heures de jeu. Anderson n'a rien perdu de ses qualités de serveur (20 aces contre 8) alors que les deux hommes ont également commis 7 doubles fautes chacun. Kyle Edmund s'est pourtant procuré davantage de balles de break que son adversaire (10 contre 8 pour Anderson), et les deux joueurs en ont converti trois chacun. Belle reprise donc pour Kevin Anderson, qui n'avait plus disputé la moindre rencontre depuis le mois de février dernier. Entre-temps, le circuit ATP avait donc été interrompu à la mi-mars, en raison de la pandémie de coronavirus qui continue d'ailleurs encore aujourd'hui de sévir à travers le monde.

Murray ouvre son compteur en 2020

Andy Murray, invité à Cincinnati où il s'est imposé à deux reprises (2008 et 2011), n'a pas manqué son rendez-vous. Ce samedi, le Britannique, ancien numéro un mondial et aujourd'hui redescendu à la 129eme place au classement ATP, s'est extrait du premier tour du Masters 1000 délocalisé à New York et disputé sur dur extérieur, aux dépens d'un autre invité, à savoir l'Américain Frances Tiafoe, 81eme joueur mondial, en trois manches (7-6 (6), 3-6, 6-1) et 2h30 de jeu. Le premier set a donc été serré et l'Américain a ainsi été le seul à se procurer une balle de break, à 5-5, sans pour autant parvenir à la convertir. Les deux hommes sont donc allés logiquement au tie-break. Un jeu décisif que Tiafoe aurait pu gagner, à 6-5, mais c'est finalement son adversaire qui l'a donc raflé (7-6 (6)). Dans la deuxième manche, les deux joueurs ont continué à se rendre coup pour coup, mais le Britannique, qui s'est pourtant procuré une balle de break à 2-2, a fini par craquer au pire des moments, à 4-3. Car derrière, même s'il a eu besoin de deux opportunités, le 81eme joueur mondial a bel et bien égalisé à une manche partout (3-6). Finalement, Tiafoe n'a pas pu enchaîner et a perdu deux de ses trois mises en jeu dans l'ultime set, malgré deux balles sauvées sur le premier break à son encontre. Andy Murray s'est donc dirigé vers la victoire finale, sur un jeu blanc (6-1). 307 jours après son dernier match sur le circuit ATP, Andy Murray s'est donc imposé. Il aura l'occasion d'enchaîner dans un redoutable deuxième tour, qui le mettra aux prises avec l'Allemand Alexander Zverev, exempté du premier tour en sa qualité de tête de série n°5.

Shapovalov sans problème

En fin de programme, la tête de série n°12, en la personne de Denis Shapovalov, s'est qualifiée pour le deuxième tour au détriment de Marin Cilic. Déjà vainqueur du Croate à Marseille en février, le Canadien de 21 ans s'est facilement imposé sur le score de 6-3, 6-3 en 1h19. Auteur de 9 aces et aucune double-faute, il n'a eu qu'une seule balle de break à défendre, à 2-2 dans le premier set, et l'a sauvée, avant d'enchaîner par un break sur le jeu suivant (4-2) qui lui a permis de remporter le premier set. Deux breaks à 1-1 et 5-3 dans le deuxième lui ont offert le gain du match, et un deuxième tour à venir contre Jan-Lennard Struff. Par ailleurs, Novak Djokovic connait désormais son adversaire au deuxième tour. Il s'agit de Ricardas Berankis (30 ans, 72eme), tombeur de Tommy Paul. Djokovic n'avait laissé que cinq jeux au Lituanien lors de leur unique confrontation, à l'US Open 2013.

(Avec M.M.)

CINCINNATI (délocalisé à New York, Masters 1000, dur extérieur, 3 953 355€)
Tenant du titre : Daniil Medvedev (RUS)

1er tour
Djokovic (SER, n°1) - Bye
Berankis (LIT, Q) bat Paul (USA, WC) : 6-7 (4), 6-4, 7-5
Sandgren (USA, WC) - Sonego (ITA)
Auger-Aliassime (CAN, n°15) bat Basilashvili (GEO) : 6-4, 6-1

Shapovalov (CAN, n°12) bat Cilic (CRO) : 6-3, 6-3
Struff (ALL) bat De Minaur (AUS) : 6-2, 6-4
Coric (CRO) bat Paire (FRA) : 6-0, 1-0 abandon
Goffin (BEL, n°7) - Bye

Medvedev (RUS, n°3) - Bye
McDonald (USA, Q) - Giron (USA, Q)
Fritz (USA) bat Harris (AFS, Q) : 6-1, 6-3
Bedene (SLO, Q) - Garin (CHI, n°13)

Khachanov (RUS, n°11) - Bublik (KAZ)
Carreno Busta (ESP) bat Lajovic (SER) : 7-5, 6-1
Wolf (USA, Q) - Gasquet (FRA)
Bautista Agut (ESP, n°8) - Bye

Berrettini (ITA, n°6) - Bye
Korda (USA, Q) - Ruusuvuori (FIN, Q)
Opelka (USA) bat Norrie (GBR, Q) : 6-3, 6-4
Ruud (NOR) - Schwartzmann (ARG, n°9)

Isner (USA, n°16) - Hurkacz (POL)
Mannarino (FRA) - Millman (AUS)
Anderson (AFS) bat Edmund (GBR) : 7-6 (3), 4-6, 6-3
Tsitsipas (GRE, n°4) - Bye

A.Zverev (ALL, n°5) - Bye
Murray (GBR, WC) bat Tiafoe (USA, WC) : 7-6 (6), 3-6, 6-1
Raonic (CAN) bat Querrey (USA) : 6-4, 6-4
Evans (GBR) - Rublev (RUS, n°10)

Dimitrov (BUL, n°14) - Humbert (FRA)
Fucsovics (HUN, Q) - Gombos (SLQ, Q)
Krajinovic (SER) bat Caruso (ITA, Q) : 7-5, 6-4
Thiem (AUT, n°2) - Bye

Vos réactions doivent respecter nos CGU.