ATP - Cincinnati : Plus fort que Medvedev, Tsitsipas rejoint Coric en finale

ATP - Cincinnati : Plus fort que Medvedev, Tsitsipas rejoint Coric en finale©panoramic, Media365

Guillaume Issner, Media365, publié le dimanche 21 août 2022 à 08h26

La finale du Masters 1000 de Cincinnati opposera ce dimanche soir Borna Coric à Stefanos Tsitsipas. Le Croate a poursuivi sa semaine d'exception contre Cameron Norrie et vu Stefanos Tsitsipas remporter sa demi-finale choc devant Daniil Medvedev.



Borna Coric et Stefanos Tsitsipas se disputeront le titre ce dimanche soir à Cincinnati. La présence du premier à ce stade du tournoi est une surprise. Encore un peu tendre cette année, au sortir d'une saison 2021 quasiment blanche, le Croate est en train d'impressionner la planète tennis dans l'Ohio, où il totalise désormais cinq victoires. Tombeur notamment de Rafael Nadal en début de semaine, le revenant a continué sur sa lancée dans la nuit de samedi à dimanche pour écarter Cameron Norrie aux portes de la finale. Le natif de Zagreb, freiné près d'un an en raison d'une blessure au dos, n'a été jamais vraiment été inquiété par le numéro 11 mondial, bien qu'il ait concédé le premier break de la partie à 1-1. Le score a évolué à 3-2 en faveur du Britannique et c'est à ce moment que Coric s'est avéré injouable en alignant deux breaks pour empocher la première manche. Toujours dans le coup dans le set suivant, le 152ème mondial a scellé sa victoire (6-3, 6-4) et devient le joueur le plus mal classé de l'histoire à se qualifier pour la finale du tournoi.

Trop d'erreurs au service pour Medvedev

Le match le plus attendu de la nuit était indéniablement celui entre Daniil Medvedev et Stefanos Tsitsipas. C'est le Grec qui est sorti vainqueur de ce choc (7-6, 3-6, 6-3) en près de deux heure et demie, bien aidé il faut le dire par la défaillance de son homologue au service (11 doubles fautes). Ce dernier a obtenu une balle de premier set, non convertie, et cédé au plus mauvais moment quand il devait en défendre une. Mais malgré une réaction de champion se traduisant par une entame de seconde manche éblouissante (5-0 puis 6-3), Medvedev est retombé dans ses travers dans l'acte décisif et a commis l'irréparable. Une double faute offrant le break au numéro 7 mondial, qui a filé vers la victoire. Vainqueur pour la seconde fois de sa carrière d'un numéro 1 mondial, Stefanos Tsitsipas s'apprête à jouer sa sixième finale de Masters 1000, la deuxième sur une surface autre que la terre battue.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.