ATP - Cincinnati : Le préparateur physique de Pella est finalement négatif au coronavirus

ATP - Cincinnati : Le préparateur physique de Pella est finalement négatif au coronavirus©Media365

Marie Mahé, publié le lundi 24 août 2020 à 22h00

Obligé de se retirer du tournoi de Cincinnati, en raison d'un test positif au coronavirus de son préparateur, Guido Pella a exprimé sa colère sur Instagram. En effet, un nouveau test passé par son préparateur s'est avéré négatif.

Guido Pella n'est pas content et il a tenu à le faire savoir. Ce lundi, le tennisman s'est emparé de son compte Instagram officiel pour faire part de sa frustration du moment. Retiré du tableau du Masters 1000 de Cincinnati par les organisateurs puis placé en quarantaine, après un test positif au coronavirus de son préparateur physique, l'Argentin, 35eme joueur mondial, a finalement révélé que ce même préparateur physique, à savoir Juan Manuel Galvan, avait passé un nouveau test au Covid-19, qui s'était, cette fois, avéré négatif. « On dirait que Juan (Manuel Galvan, ndlr) n'a jamais contracté le virus. Vous pouvez imaginer comment je me sens... » Outre Pella, l'enquête de traçabilité avait estimé qu'un autre joueur avait également été en contact « étroit et prolongé » avec le fameux préparateur.

Pella et Dellien ont subi le même sort

En effet, il s'agissait du Bolivien Hugo Dellien. Ce dernier avait donc subi le même sort que Guido Pella. L'Argentin, tout comme Hugo Dellien, ont été testés négatifs, à cinq reprises, depuis leur arrivée à l'intérieur de la « bulle » mise en place du côté de Flushing Meadows. Interrompu à la mi-mars en raison de la pandémie de coronavirus, qui continue d'ailleurs encore aujourd'hui de sévir à travers le monde, le circuit ATP a officiellement repris ses droits ce samedi, avec donc le Masters 1000 de Cincinnati, délocalisé pour l'occasion du côté de New York, avant un enchaînement avec le traditionnel quatrième et dernier Grand Chelem de l'année, à savoir l'US Open, qui se disputera entre le 31 août et le 13 septembre prochains.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.