Violences : L'ATP ouvre une enquête sur A.Zverev

Violences : L'ATP ouvre une enquête sur A.Zverev©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, Media365, publié le lundi 04 octobre 2021 à 16h51

L'ATP a annoncé lundi qu'elle avait ouvert une enquête au sujet de l'Allemand Alexander Zverev. Le numéro 4 mondial sacré champion olympique à Tokyo cet été est accusé de violences conjugales sur son ex-compagne.


Quand l'affaire Zverev rejaillit au moment où on ne l'attendait plus. L'ATP a visiblement décidé de faire le jour sur les accusations de violences domestiques qui accompagnent Alexander Zverev depuis l'année dernière. Resté un an sans bouger le petit doigt, l'instance a finalement décidé de se saisir de ce dossier venu entaché la très belle trajectoire du champion allemand de 24 ans classé aujourd'hui au quatrième rang mondial. Lundi, elle a ainsi annoncé qu'elle avait ouvert une enquête à propos des agissements présumés du récent champion olympique de Tokyo, accusé d'avoir frappé son ancienne compagne Olya Sharypova en marge du Masters 1000 de Shanghaï, il y a deux ans, les 9 et 10 octobre 2019. "En tant qu'organisation, nous reconnaissons la nécessité d'en faire plus pour garantir que toutes les personnes impliquées dans le tennis professionnel se sentent en sécurité et protégées (...) Les allégations portées contre Alexander Zverev sont graves et nous avons la responsabilité d'y répondre. Nous espérons que notre enquête nous permettra d'établir les faits et de déterminer les mesures de suivi appropriées. Nous comprenons que Zverev se félicite de notre enquête et reconnaissons qu'il a nié toutes les allégations. Nous surveillerons également tout développement juridique ultérieur à la suite de l'injonction préliminaire obtenue par Zverev devant les tribunaux allemands."

Zverev a toujours nié

Un an après ce tournoi de Shanghai, date à entendre Olya Sharypova des plus violentes agressions dont elle avait fait l'objet, la jeune femme était revenue pendant près de deux heures au micro du journaliste américain Ben Rothenberg pour Racquet Magazine sur le calvaire présumé que lui avait fait vivre notamment le tennisman en Chine, un jour en sortant de la douche. Rothenberg avait alors promis que ces premières révélations de la jeune femme auraient une suite. Elle était intervenue l'été dernier, la Russe livrant de nouveau éclairages sur ces agressions domestiques présumées dont elle aurait été régulièrement la victime entre l'US Open 2020 et la tournée asiatique de cette même année. Et si l'ancienne petite amie de l'Allemand avait toujours assuré qu'elle ne souhaitait pas poursuivre son ex-compagnon devant la justice en dépit des faits qu'elle dénonçait, Zverev, de son côté, avait systématiquement nié les accusations le visant. L'enquête interne ouverte par l'ATP tentera de prouver ou non la culpabilité du quatrième mondial à propos de ces faits remontant à octobre 2019. Une investigation qui entre dans le désir de l'instance de "développer une stratégie de sauvegarde à long terme relative à toutes les questions d'abus, y compris la violence domestique".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.