UTS : Paire s'incline face à Verdasco

UTS : Paire s'incline face à Verdasco©Media365
A lire aussi

Mathieu Canac, publié le lundi 27 juillet 2020 à 00h13

Aussi bien à l'échange qu'entre les points et sur sa chaise, Benoît Paire a fait le spectacle. Mais il a perdu. Battu 3 quarts-temps à 1 (17-13 19-11 17-14 12-18) par Fernando Verdasco, le Français conserve néanmoins ses chances de qualifications. Tout comme l'Espagnol. Dans le groupe B, tous les joueurs comptent 1 victoire après ce premier week-end.

Au tennis de table, il aurait été "Fanny". Mais à l'Ultimate Tennis Showdown, malgré les nombreuse règles novatrices, celle-ci n'existe pas. Perdant les 7 premiers points, Benoît Paire a pu continuer à tenter sa chance. En vain, s'il est tout de même parvenu à réduire l'écart jusqu'à 9-8 contre lui, ce 7-0 encaissé d'entrée lui a été fatal. A 8 secondes de la fin, mené 16-13, il a bien utilisé sa carte "le prochain point compte double" valable pour ses deux services, pour tenter de coiffer Fernando Verdasco sur le fil, mais le coup de poker a échoué. 17-13 pour l'Espagnol.

Prenez le quart-temps initial, mais à l'envers, et vous obtenez le scénario du deuxième acte. "C'était l'inverse de la première manche, a judicieusement fait remarquer Verdasco. Cette fois, ça a été serré au début, et ça a défilé à la fin." Pourtant, à 13-11 contre lui, Paire a eu sa chance en utilsant sa carte "le coup gagnant compte triple". Là, suivant sa première balle au filet, il a manqué une volée "facile". "Même ma mère l'aurait mise ", s'est-il lui-même chambré. Résultat, 14-11 à un peu plus d'une minute de la fin. Sa chance était passé. Rageant contre l'arbitre - "Arrête de dire 'wait' à chaque fois que je sers, je m'en bats les c****** de ta balle (qui traîne) - "The Rebel", surnom adéquat, a ensuite laissé filer la fin du set. Refusant même d'en disputer l'ultime point. 19-11 pour "El Fuego".


" All my life I don't have ch***e "

Le troisième acte, et le match, se sont joués sur un coup du sort. Remobilisé mentalement, Paire a fait jeu égal avec Verdasco.  Jusqu'à 12-12. A ce moment là, l'Espagnol a décidé d'utiliser sa carte "le coup gagnant vaut triple". Et, pour la convertir, il a bénéficié d'une autre règle : le "no-let". Touchant la bande, son service est devenu imaparable. Ace, et 15-12. Le Français ne s'en est jamais remis. Balançant violemment sa raquette contre la bâche après la perte du point suivant, il s'est incliné 17-14. 3 manches à 0 pour "El Fuego", le duel était terminé. "All my life, I don't have ch***e ", a lâché, en "franglais", le vaincu à la fin du quart-temps.

"Benoît était a tout balancé, sa raquette, les balles..., a commenté Verdasco au changement de côté. Le caméraman derrière moi s'est même mis à rire. Et j'ai aussi rigolé en le voyant rire, mais ce n'était pas contre Benoît. " Dans l'ultime acte comptant pour du beurre, Benoît Paire à retrouver le sourire en s'imposant20-12 pour sauver l'honneur. Le Français, comme l'Espagnol, conserve toutes ses chances de qualifications. Dans le groupe B, après deux matchs, les quatre concurrents comptent 1 victoire chacun.



UTS2 (week-ends des 25-26 juillet et 1er-2 août)
Groupe A
1 - Richard Gasquet (FRA) : 2 victoire, 0 défaite, 7 sets gagnés, 1 set perdu
2 - Feliciano Lopez (ESP) : 2 victoires, 0 défaite, 6 sets gagnés, 3 set perdu
s
3 - Alexei Popyrin (AUS) : 0 victoire, 1 défaite, 1 set gagné, 3 sets perdus
4 - Grigor Dimitrov (BUL) : 0 victoire, 2 défaites, 2 set gagné, 6 sets perdus

Groupe B
1 - Fernando Verdasco (ESP) : 1 victoire, 1 défaite, 5 sets gagnés, 4 sets perdus
2 - Corentin Moutet (FRA) : 1 victoire, 1 défaite, 5 sets gagnés, 5 sets perdus
3 - Benoit Paire (FRA) : 1 victoire, 1 défaite, 4 sets gagnés, 4 set perdus4 - Dustin Brown (ALL) : 1 victoire, 1 défaite, 4 set gagné, 5 sets perdus

>>> Chaque joueur dispute trois matchs. Le vainqueur de chaque groupe se qualifie pour les demi-finales et rejoint ainsi Alexander Zverev et Félix Auger-Aliassime, d'ores et déjà qualifiés pour le dernier carré.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.