Toni Nadal : " Si Rafael n'avait pas eu autant de blessures... "

Toni Nadal : " Si Rafael n'avait pas eu autant de blessures... "©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le dimanche 17 novembre 2019 à 11h23

Au moment de se prononcer sur le meilleur joueur de l'histoire à ses yeux, Toni Nadal a du mal à livrer une réponse. Toutefois, pour l'oncle de Rafael Nadal, si son neveu n'avait pas été aussi souvent freiné par les blessures, la question ne se poserait pas.

Roger Federer ou Rod Laver ? Alors qu'il tente de se pencher sur le meilleur joueur de l'histoire du tennis selon lui, Toni Nadal (58 ans) hésite entre le Suisse et l'Australien, tous deux légendaires, au même titre que peuvent l'être Novak Djokovic ou encore son neveu Rafael Nadal, que l'oncle du vainqueur de Roland-Garros à douze reprises classe dans la même catégorie. « Pour le moment, je ne sais pas si le meilleur joueur de l'histoire est Federer ou Rod Laver. C'est vraiment difficile de dire qui est le meilleur joueur de l'histoire. Je ne sais pas quel aspect des statistiques vous prenez en compte, mais je pense qu'il n'y aura pas beaucoup de différence entre Federer, Djokovic et Rafael quand ils finiront leur carrière », a estimé Toni Nadal en marge du Masters, quitté dès le premier tour par son champion de neveu. Pourtant, si l'ancien entraîneur de l'actuel numéro 1 mondial a du mal à se prononcer, il avoue que cela serait beaucoup plus simple de dire qui est le meilleur joueur de tous les temps si son neveu n'avait pas souffert de si nombreux pépins physiques dans sa carrière.

Toni Nadal : « Attendons la fin »

« Je n'aime pas les excuses et je ne veux pas en donner. Si ma grand-mère avait deux roues, elle aurait été un vélo, ça c'est clair. Mais je crois que si Rafael n'avait pas eu autant de blessures, il serait probablement le meilleur de l'histoire ». Toutefois, le prédécesseur de Carlos Moya comme coach du Majorquin préfère s'arrêter là dans son analyse (« Mais il a eu des blessures, et il n'y a rien d'autre à dire. ») et conclure : « Quoi qu'il en soit, attendons la fin, quand tout le monde aura fini sa carrière et alors, on pourra dire qui est le meilleur. » En attendant, pour la première fois depuis 2017, c'est bien Rafael Nadal qui termine de nouveau l'année dans le trône de numéro 1 mondial. Alors même si tout le monde ne s'accordera pas à en faire le meilleur joueur de l'histoire, blessures ou pas, il n'en sera pas très loin de toute façon.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.