Tennis : Pour Bartoli, Djokovic n'a pas eu tort de soulever le problème de la vaccination

Tennis : Pour Bartoli, Djokovic n'a pas eu tort de soulever le problème de la vaccination©Media365

Mathieu WARNIER : publié le jeudi 28 mai 2020 à 17h00

Alors que Novak Djokovic et Rafael Nadal se sont accrochés sur la question de la vaccination contre le Covid-19 préalable à la reprise des compétition, Marion Bartoli a salué l'initiative du Serbe d'avoir lancé le débat.



Comme beaucoup d'autres sports, le tennis se pose la question de la reprise, sous quelle forme et dans quelles conditions. Alors que certaines voix se sont déjà élevées pour douter d'une reprise en 2020, un autre débat a récemment opposé Novak Djokovic à Rafael Nadal. Le numéro 1 mondial a, en effet, publiquement fait état de son opposition à un vaccin contre le Covid-19 obligatoire. « Moi, personnellement, je ne suis pas pour les vaccins, a déclaré Novak Djokovic dans un live Facebook en avril dernier. Je n'aimerais pas que quelqu'un m'oblige à se faire vacciner pour voyager. » Interrogé sur le sujet par le quotidien espagnol La Voz de Galicia, Rafael Nadal avait répondu de manière assez sèche à son rival, assurant que tous devront se plier aux règles. « Si le circuit requiert une vaccination pour protéger tout le monde, alors Djokovic devra se faire vacciner s'il veut continuer à pratiquer le tennis au plus haut niveau, avait alors tonné le Majorquin. Il faut respecter les règles. »

Bartoli : « Mieux vaut ça plutôt que de ne rien dire »

Récemment interrogée dans le cadre de l'émission Match Points, présentée par Josh Cohen pour la plateforme Tennis Majors, Marion Bartoli a tenu à saluer la prise de position de Novak Djokovic, mettant en avant le fait que cela permettra aux instances de préparer une réponse. « Au moins, comme Novak dit dès maintenant qu'il est anti-vaccin, les instances ont le temps de prendre des mesures pour lui présenter des preuves, comme des études médicales appropriées, assure l'ancienne championne de Wimbledon. Mieux vaut ça plutôt que de ne rien dire, attendre que le circuit reprenne, puis dire non, je ne veux pas d'un vaccin, et que l'ATP doive gérer ça alors que le circuit est sur le point de reprendre. » Une reprise qui, pour le moment, n'est pas prévue avant la fin du mois de juillet, avec l'US Open et Roland-Garros qui devront adapter leurs dates.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.