Tennis - ATP : Djokovic dénonce " une chasse aux sorcières "

Tennis - ATP : Djokovic dénonce " une chasse aux sorcières "©Media365
A lire aussi

Quentin Lecointe, publié le mercredi 08 juillet 2020 à 18h05

Dans le journal sportif serbe Sportski Zurnal, Novak Djokovic a dénoncé une "chasse aux sorcières" suite aux critiques à son encontre pour l'organisation de l'Adria Tour.

En tant qu'organisateur de l'Adria Tour, Novak Djokovic n'a pas pu échapper aux critiques suite au fiasco qui a suivi la tenue de cette épreuve. Suite à de nombreux cas positifs de Covid-19 parmi les participants et leur entourage, l'expérience avait finalement tourné court avec l'annulation pure et simple de la suite de l'épreuve. Le Serbe et sa compagne avaient notamment été testés positifs, tout comme Goran Ivanisevic, directeur d'une des étapes, mais également plusieurs joueurs dont Grigor Dimitrov, Borna Coric ou Viktor Troicki.

« Quelqu'un doit porter le chapeau »

Dans le journal sportif serbe Sportski Zurnal, Djokovic est revenu notamment sur la polémique liée à l'organisation de l'Adria Tour. Sous le feu des critiques en tant qu'organisateur d'un événement où les mesures de distanciation physique et les gestes barrières n'avaient pas vraiment été respectées alors que le virus circule toujours dans le monde. Cible de nombreux observateurs et acteurs du tennis, le numéro 1 mondial a dénoncé « une chasse aux sorcières ». « Je vois beaucoup de critiques. Il est clair qu'il existe quelque chose de plus, comme s'il existait un agenda, quelqu'un doit porter le chapeau, une personnalité de taille doit être le principal fautif », a argumenté Djokovic.

Sa participation à l'US Open en suspens

Sur le plan sportif, Djokovic ne sait toujours pas s'il participera au prochain l'US Open : « Je ne sais toujours pas si je vais jouer l'US Open. Je ne jouerai certainement pas Washington, Cincinnati reste dans mes projets. » Il a revanche affirmé qu'il avait bien l'intention de participer à Roland-Garros, programmé du 27 septembre au 11 octobre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.