Sydney (H) : Simon a souffert contre Querrey

Sydney (H) : Simon a souffert contre Querrey©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le mercredi 09 janvier 2019 à 12h24

Pas de problème ce mercredi en huitièmes de finale pour la tête de série numéro 1 Stefanos Tsitsipas. Opposé au lucky loser argentin Guido Andreozzi, le Grec s'est imposé sans encombre (6-3, 6-4). En quarts, il sera opposé à l'Italien Andreas Seppi. Qualifié lui aussi pour les quarts, Gilles Simon, tête de série numéro 4, a connu beaucoup plus de difficultés (7-6, 6-7, 6-4) contre l'Américain Sam Querrey.

L'année commence plutôt bien pour Gilles Simon. Parvenu jusqu'en demi-finales (défaite contre Kevin Anderson) la semaine dernière à Pune, où il était le vainqueur sortant, le Niçois a validé ce mercredi son billet pour les quarts de finale à Sydney. Éliminé l'année dernière dès le premier tour de l'épreuve (défaite contre l'Américain Jared Donaldson), Simon s'est cette fois imposé pour ses débuts dans le tournoi, au deuxième tour, face à Sam Querrey (tête de série numéro 4, le Français était dispensé de premier tour). Mais "Gilou" a dû batailler pendant trois sets (7-6, 6-7, 6-4) et plus de deux heures de jeu (2h17) pour parvenir à se défaire du géant californien qui apparaissait il y a encore quelques années dans le Top 20 mondial. Toujours aussi redoutable au service, le joueur classé aujourd'hui au 48eme rang mondial (Simon est 31eme) a d'abord poussé notre représentant à disputer deux jeux décisifs dans les deux premières manches.  Simon a remporté le premier 7-5 alors que son break (le premier du match) à 4-3 laissait penser qu'il aurait pu boucler cette manche plus rapidement

Simon affrontera le local Millman

Querrey lui a rendu la pareille dans le second (8-6) alors que, là aussi, l'Américain avait pris le service de Simon, sans parvenir à conserver son avance. Dans la troisième et dernière manche, le vainqueur la saison dernière des tournois de Pune et de Metz s'est rapidement envolé (4-1) en prenant une troisième fois le service du joueur culminant à près de deux mètres (1,98 m), mais il a concédé à son tour son engagement alors qu'il servait pour le match, à 5-3, et a finalement dû prendre une quatrième fois le service de Querrey pour finir par se sortir définitivement des griffes du finaliste à New York en février dernier. Pour tenter de se hisser de nouveau dans le dernier carré, le numéro 3 français se frottera au local John Millman. L'Australien avait disposé aisément un peu plus tôt du Hongrois Martin Fucsovics (6-3, 6-4), pourtant tête de série numéro 7. Méfiance donc pour Gilles Simon.

SYDNEY (Australie, ATP 250, dur extérieur, 518 528€)
Tenant du titre : Daniil Medvedev (RUS)

Quarts de finale
Tsitsipas (GRE, n°1) - Seppi (ITA, n°8)
Schwartzman (ARG, n°3) - Nishioka (JAP, Q)
Millman (AUS) - Simon (FRA, n°4)
De Minaur (AUS, n°5) - Thompson (AUS, WC)

Huitièmes de finale
Tsitsipas (GRE, n°1) bat Andreozzi (ARG, LL) : 6-3, 6-4
Seppi (ITA, n°8) bat Klizan (SLQ) : 7-6 (2), 6-2
Schwartzman (ARG, n°3) bat Garcia-Lopez (ESP, Q) : 6-2, 6-3
Nishioka (JAP, Q) bat Rublev (RUS, Q) : 6-3, 6-1

Millman (AUS) bat Fucsovics (HUN, n°7) : 6-3, 6-4
Simon (FRA, n°4) bat Querrey (USA) : 7-6 (5), 6-7 (6), 6-4
De Minaur (AUS, n°5) bat Opelka (USA, Q) : 6-4, 7-6 (5)
Thompson (AUS, WC) bat Daniel (JAP, LL) : 3-6, 7-6 (5), 6-0

1er tour
Tsitsipas (GRE, n°1) - Bye
Andreozzi (ARG, LL) bat Ebden (AUS) : 3-6, 6-3, 6-4
Klizan (SLQ) bat Popyrin (AUS, WC) : 7-6 (4), 4-6, 7-6 (5)
Seppi (ITA, n°8) bat Chardy (FRA) : 7-5, 2-6, 6-4

Schwartzman (ARG, n°3) - Bye
Garcia-Lopez (ESP, Q) bat Kudla (USA) : 7-5, 6-4
Nishioka (JAP, Q) bat Harrison (USA) : 6-4, 6-2
Rublev (RUS, Q) bat Pouille (FRA, n°6) : 6-2, 6-3

Fucsovics (HUN, n°7) bat Duckworth (AUS, WC) : 3-6, 6-3, 6-4
Millman (AUS) bat Tiafoe (USA) : 4-6, 7-6 (5), 7-5
Querrey (USA) bat Jaziri (TUN) : 6-1, 4-1 abandon
Simon (FRA, n°4) - Bye

De Minaur (AUS, n°5) bat Lajovic (SER) ; 6-4, 6-3
Opelka (USA, Q) bat Ramos-Viñolas (ESP) : 6-3, 6-4
Thompson (AUS, WC) bat Mannarino (FRA) : 6-3, 6-3
Medvedev (RUS, n°2) - Bye

Vos réactions doivent respecter nos CGU.