Scandale de matchs truqués en Espagne

Scandale de matchs truqués en Espagne©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le jeudi 10 janvier 2019 à 19h10

Quinze personnes ont été incarcérées en Espagne dans le cadre d'une enquête sur des matchs truqués lors de tournois Challenger et Future, organisés par un réseau arménien.

Il s'appelle Marc Fornell-Mestres. C'est un Espagnol de 36 ans, actuellement 1007eme mondial au classement ATP, et il aurait servi d'intermédiaire entre des joueurs et un réseau arménien organisant des matchs truqués. Marc Fornell-Mestres a été suspendu à titre provisoire fin 2018, mais ce jeudi, l'enquête est allée plus loin, avec l'annonce par la Garde civile espagnole et Europol de l'incarcération de quinze personnes en Espagne, dans le cadre d'une enquête sur 97 matchs truqués lors de tournois Challenger (la deuxième division du tennis) et Future (la troisième division). Au total, 83 personnes auraient participé à la fraude, et 15 d'entre elles ont été directement déférées devant l'Audience nationale, haut tribunal de Madrid chargé entre autres des affaires de corruption.


Un joueur de l'US Open 2018 parmi les fraudeurs ?

Selon l'Associated Press, l'enquête vise notamment 28 joueurs de tennis, dont l'un a joué le dernier US Open, mais leur identité n'a pas été dévoilée. Selon la Garde civile, les personnes arrêtées auraient « usurpé des milliers d'identités de citoyens grâce auxquelles ils faisaient les paris », en utilisant des comptes de parieurs et des porte-monnaie électroniques où ils accumulaient les bénéfices. Les 83 suspects sont accusés, selon les cas, d'association de malfaiteurs, corruption, escroquerie, blanchiment, port d'arme illégal et usurpation d'identité. En juin dernier, cinq Arméniens avaient été écroués en Belgique pour avoir organisé des trucages de matchs, en demandant à des joueurs d'accepter de perdre un jeu, un set ou un match, en échange d'argent. Affaire à suivre...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.