Rotterdam : Tsonga et Monfils qualifiés, Chardy stoppé d'entrée

Rotterdam : Tsonga et Monfils qualifiés, Chardy stoppé d'entrée©Media365

Aurélien CANOT, publié le mercredi 13 février 2019 à 22h56

Tombé dès le premier tour du tournoi de Rotterdam sur Daniil Medvedev, vainqueur dimanche dernier à Sofia, Jérémy Chardy n'a pas pesé lourd face au jeune Russe classé au 16eme rang mondial. Pas de problème en revanche pour Jo-Wilfried Tsonga. Victorieux dimanche dernier à Montpellier, le Manceau n'a laissé aucune chance à l'Italien Thomas Fabbiano (6-1, 6-4). De son côté et après la perte du premier set (4-6), Gaël Monfils a trouvé toutes les ressources nécessaires pour avoir le dernier mot contre un autre Transalpin, Andreas Seppi (4-6, 6-1, 6-3).

Demi-finaliste à Brisbane, battu par Novak Djokovic à l'Open d'Australie et vainqueur du tournoi de Montpellier, plus d'un an après son dernier titre, Jo-Wilfried Tsonga est en grande forme en ce début de saison. Le Manceau, de retour dans le Top 150 mondial ce lundi au lendemain de son triomphe dans l'Hérault, l'a encore prouvé mercredi pour son premier match à Rotterdam depuis sa victoire en 2017. Opposé à l'Italien Thomas Fabbiano, 86eme au classement ATP, en troisième rotation, "Jo", sur sa lancée des dernières semaines, a expédié son adversaire (6-1, 6-4) en un peu plus d'une heure (1h05) et deux sets à sens unique. Dans le premier, le Manceau a rapidement mené 5-0 après avoir breaké Fabbiano sur ses deux premiers services. Vainqueur finalement 6-1 de cette première manche, l'ancien numéro 1 français a davantage souffert dans le deuxième set face à un Italien plus accrocheur et qui parvenait à faire jeu égal avec Tsonga jusqu'à 4-4. Moment que choisissait le Tricolore pour prendre le service de son adversaire, avant de terminer le travail sur son engagement suivant. Une partie parfaitement gérée une fois de plus par le 140eme mondial, sûr de son sujet. Le vainqueur de l'Open Sud de France aura la possibilité au prochain tour contre le local Tallon Griekspoor, 211eme à l'ATP, de confirmer son retour au premier plan. Avec en perspective un éventuel quart de finale contre l'un des autres hommes forts de ce début de saison Daniil Medvedev.


Medevedev stoppe Chardy d'entrée

Jérémy Chardy s'arrête d'entrée à Rotterdam. Au même titre que Pierre-Hugues Herbert, Gilles Simon et Benoît Paire, le Palois a mordu la poussière dès le premier tour à l'ABN Amro World Tennis Tournament. Il faut dire que le quart de finaliste la semaine dernière à Montpellier, où il avait été à deux doigts de faire chuter le futur vainqueur Tsonga, avait hérité d'un premier tour tout sauf facile contre l'un des joueurs en forme Daniil Medvedev. Sur la lancée de sa victoire à Sofia dimanche dernier (son cinquième titre en carrière), le jeune joueur russe de 23 ans et seul adversaire de Novak Djokovic à parvenir à prendre un set au Serbe lors du dernier Open d'Australie a d'ailleurs pris assez nettement le dessus (7-6, 6-2) face au 35eme mondial parvenu en demi-finales à Brisbane cette année à l'occasion de son premier tournoi de la saison.

Chardy laisse passer sa chance



Chardy, battu en 1h35 de jeu, peut toutefois regretter de ne pas avoir su saisir sa chance au premier set, extrêmement serré (les deux joueurs ont fait le break à deux reprises). A 5-4, notre représentant a en effet servi pour le gain de cette première manche, se procurant même une balle de set que Medvedev a écartée avant de dérouler dans le jeu décisif qui a suivi (7-2) et de faire encore cavalier seul dans le set suivant après avoir pris deux fois coup sur coup et d'entrée le service de son adversaire français. Le Russe, tête de série numéro 5 du tournoi, stoppe donc Chardy dans son élan. Au prochain tour, le numéro 16 mondial, qui en est désormais à douze victoires cette saison pour seulement deux défaites, sera opposé à l'Espagnol Fernando Verdasco.

Monfils a eu le dernier mot

Bien mal embarqué dans son huitième de finale du tournoi ATP de Rotterdam (Pays-Bas), Gaël Monfils a finalement eu le dernier mot. En effet, ce mercredi, opposé à l'Italien Andreas Seppi, 40eme joueur mondial, le Français a cédé la première manche (4-6). Par la suite, le Tricolore a trouvé les ressources nécessaires pour renverser son adversaire du jour et s'imposer sur le score final de 4-6, 6-1, 6-3. Dans l'ultime set, le Français a mené 5-1 tout en ayant perdu qu'un seul petit point sur ses mises en jeu. Après une première balle de match, Monfils s'est ensuite fait breaker avant de conclure sur le jeu suivant, à sa quatrième tentative. Une victoire construite petit à petit et conclue au bout d'1h37 de jeu. Le Parisien enchaîne donc parfaitement après un premier succès inaugural plus que convaincant contre le Belge David Goffin. Désormais, ce sont les quarts de finale qui se présentent à Monfils, demi-finaliste à Sofia (Bulgarie) la semaine dernière. Ce dernier est d'ailleurs le premier qualifié.

Tsitsipas ne répond plus

En quarts, Gaël Monfils aurait pu retrouver Stefanos Tsitsipas qu'il avait sorti à ce même stade de la compétition, la semaine dernière, à Sofia (Bulgarie). Il n'en sera rien. En effet, ce mercredi, le Grec s'est incliné dès le premier tour du tournoi ATP de Rotterdam (Pays-Bas) et ne verra donc même pas les huitièmes de finale. Depuis sa demi-finale à l'Open d'Australie, Tsitsipas rencontre toutes les peines du monde à enchaîner. Cette fois, son bourreau se nomme Damir Dzumhur. Le Bosnien a donc eu le dernier mot et s'est imposé sur le score de 6-4, 1-6, 7-5 contre le 12eme joueur mondial. Des semaines compliquées pour Tsitsipas, encore très impressionnant il y a peu à Melbourne.

Wawrinka et Shapovalov en quarts

En fin de session ce mercredi, au deuxième tour du tournoi ATP de Rotterdam, le Suisse Stan Wawrinka, 68eme joueur mondial et bénéficiaire d'une wild card, a validé son ticket pour les quarts de finale, en prenant le meilleur sur le Canadien Milos Raonic, 14eme joueur mondial et tête de série n°4, en deux sets (6-4, 7-6). Une victoire convaincante et très solide du compatriote de Roger Federer, qui a montré une belle maîtrise tout du long. D'autant plus que durant toute la rencontre, le vainqueur du jour n'a jamais été breaké. C'est d'ailleurs lui qui a breaké son adversaire, et ce d'entrée. Le Suisse a ainsi eu le dernier mot au terme du tie break du second set. Wawrinka a donc pris une belle revanche. Lors du dernier Open d'Australie à Melbourne, le Canadien avait eu le dernier mot, au terme de quatre tie breaks (6-7, 7-6, 7-6, 7-6). Enfin, dans l'ultime rencontre de la journée, le Canadien Denis Shapovalov, 25eme joueur mondial et tête de série n°10 a battu le Tchèque Tomas Berdych, 59eme joueur mondial et bénéficiaire d'une wild card, en deux manches (6-4, 6-3) et 1h18 de jeu.

ROTTERDAM (Pays-Bas, ATP 500, dur indoor, 2 098 480€)
Tenant du titre : Roger Federer (SUI)

Huitième de finale
Nishikori (JAP, n°1) - Gulbis (LET, LL)
Fucsovics (HUN) - Basilashvili (GEO, n°9)
Wawrinka (SUI, WC) bat Raonic (CAN, n°4) : 6-4, 7-6 (4)
Shapovalov (CAN, n°10) bat Berdych (RTC, WC) : 6-4, 6-3

Monfils (FRA) bat Seppi (ITA) : 4-6, 6-1, 6-3
Kukushkin (KAZ) - Dzumhur (BIH)
Medvedev (RUS, n°5) - Verdasco (ESP)
Tsonga (FRA) - Griekspoor (PBS, WC)

1er tour
Nishikori (JAP, n°1) bat Herbert (FRA) : 3-6, 6-1, 6-4
Gulbis (LET, LL) bat Copil (ROU, LL) : 6-2, 6-4
Fucsovics (HUN) bat Klizan (SLQ) : 7-6 (4), 6-4
Basilashvili (GEO, n°9) bat Chung (CdS) : 4-6, 7-6 (1), 6-2

Raonic (CAN, n°4) bat Kohlschreiber (ALL) : 7-6 (8), 7-5
Wawrinka (SUI, WC) bat Paire (FRA) : 7-6 (4), 6-1
Berdych (RTC, WC) bat Simon (FRA, Q) : 7-6 (8), 6-4
Shapovalov (CAN, n°10) bat Skugor (CRO, Q) : 7-5, 6-3

Monfils (FRA) bat Goffin (BEL, n°8) : 7-6 (5), 7-5
Seppi (ITA) bat Gojowczyk (ALL, Q) : 7-6 (3), 3-6, 6-2
Kukushkin (KAZ) bat Haase (PBS) : 6-2, 7-6 (4)
Dzumhur (BIH) bat Tsitsipas (GRE, n°3) : 6-4, 1-6, 7-5

Medvedev (RUS, n°5) bat Chardy (FRA) : 7-6 (2), 6-2
Verdasco (ESP) bat Ebden (AUS) : 7-5, 6-4
Tsonga (FRA) bat Fabbiano (ITA, Q) : 6-1, 6-4
Griekspoor (PBS, WC) bat Khachanov (RUS, n°2) : 3-6, 6-3, 6-2

Vos réactions doivent respecter nos CGU.