Open d'Australie (H)/Tsonga : " C'est super pour moi d'affronter Novak Djokovic "

Open d'Australie (H)/Tsonga : " C'est super pour moi d'affronter Novak Djokovic "©Media365
A lire aussi

Rédaction Sport365, publié le mardi 15 janvier 2019 à 19h07

Victorieux de leur premier tour de l'Open d'Australie, Pierre-Hugues Herbert, Lucas Pouille et Jo-Wilfried Tsonga ont confié leur joie au micro de la Fédération française de tennis.

Cinq victoires, trois défaites. Tel est le bilan du tennis masculin français ce mardi à l'Open d'Australie. Pour son premier match en tournoi du Grand Chelem depuis près d'un an, Jo-Wilfried Tsonga a facilement battu le Slovaque Martin Klizan (6-4, 6-4, 7-6) et va désormais défier Novak Djokovic, comme cela avait déjà été le cas en finale en... 2008. Le Manceau a hâte d'y être, comme il l'a confié au micro de la Fédération française de tennis. « Je suis très content d'avoir passé ce premier tour. On joue rarement son meilleur tennis sur les premiers tours. J'ai réussi à faire un super match, très solide au service, avec beaucoup d'aces. Et après je me suis lâché un peu sur ses jeux de retour. Je suis arrivé ici avec des certitudes après ma demie à Brisbane. C'est super pour moi d'affronter Novak Djokovic. Ça va me permettre d'aller chercher un niveau de jeu plus élevé, continuer à progresser, pour attaquer les prochaines semaines avec plus de confiance. Je m'attends à un gros match. Novak est là pour gagner le tournoi et je vais essayer de le pousser dans ses retranchements. »

Pouille : "Il n'y a jamais eu d'affolement"

De son côté, Lucas Pouille a remporté son tout premier match à Melbourne, pour sa sixième participation, face au Kazakh Mikhail Kukushkin (6-1, 7-5, 6-4). Il ne veut évidemment pas s'arrêter là. « Je suis très content, même si ce n'est pas le but ultime de gagner un match. C'est un match sérieux, avec du début à la fin l'intention de mettre des choses en place. Que ce soit dans le jeu ou l'attitude, il n'y a jamais eu d'affolement, même quand il m'a breaké au deuxième set. C'est extrêmement positif d'avoir plus de 60% de premières balles sur trois sets », se réjouit le protégé d'Amélie Mauresmo à la FFT. Quant à Pierre-Hugues Herbert, il s'est offert le scalp de l'Américain Sam Querrey (5-7, 7-6, 6-3, 6-1) et se réjouissait d'avoir pu tenir physiquement dans une chaleur extrême : « Je suis très fier d'avoir passé ce premier tour. Sam Querrey est un client sur le circuit ATP. Ce n'est pas un premier tour facile et c'est très positif pour moi. J'ai su rester calme après le premier set, où ça n'a pas été dans mon sens. J'ai été meilleur physiquement que lui sur la durée. Sur la fin, il a vraiment peiné, alors que moi je me sentais capable de tenir trois, quatre, cinq sets. ». Pourvu que ça dure !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.